Rejoignez nous !

Bonjour, que cherchez vous ?

MERCATO

Quel visage pour le Metz Handball la saison prochaine ?

Alors que la saison du Metz Handball est définitivement terminée, l’heure est au bilan. Tout observateur a pu constater que l’effectif a été sacrément secoué cette année, entre départs annoncés, blessures, jokers médicaux et sorties surprises. Où en sommes nous aujourd’hui ? A quoi ressemblera l’effectif de la saison prochaine ?

L’équipe en charge du recrutement a eu du travail cette saison, c’est le moins que l’on puisse dire. Il y a de quoi s’y perdre pour le spectateur lambda et parfois même pour les plus avertis, habitués à une certaine stabilité dans le groupe des Dragonnes. C’est pour cette raison que nous vous proposons un bilan des mouvements prévus dans le club Messin, le tout avec le regard porté vers la saison 2020 – 2021.
Vous trouverez ci dessous un slide récapitulatif et pour les amoureux du texte brut, il faudra regarder un peu plus bas pour retrouver les mêmes informations.

Les départs

Laura Flippes a été la première dont le départ s’est fait connaitre du grand public, l’ailière droite met fin à une histoire de 7 ans (2013-2020) au Metz Handball, l’intégralité de sa carrière professionnelle à ce jour, pour rejoindre l’équipe de Paris 92 pour deux saisons à compter du prochain exercice.

L’annonce de son départ a fait un drôle d’effet à tous les supporters : Laura Glauser rejoindra le multiple gagnant de l’EHF Champions League Gyor pour trois saisons. La gardienne emblématique du club messin aurait certainement rêvé d’une meilleure issue à son parcours en Moselle, blessée en Octobre lors d’un match face au FTC Rail Cargo Hungaria elle s’est battue en rééducation au long de la saison pour pouvoir porter une dernière fois le maillot jaune et bleu avant la fin de saison mais le sort s’est acharné…

Marion Maubon poursuivra elle aussi son parcours dans une nouvelle équipe. L’ailière gauche met fin à un parcours de 5 ans à Metz pour rejoindre l’équipe de Nantes Atlantique Handball. Ce départ est notamment motivé par une volonté d’y poursuivre son projet de reconversion vers l’ostéopathie à l’issue de sa carrière.

Ce quatrième départ a été annoncé en grande pompe par le Metz Handball, puisqu’il concerne sa capitaine Grâce Zaadi. Cette dernière rejoindra la Russie et le club de Rostov la saison prochaine, un changement d’envergure pour une joueuse clé de l’effectif qui après 10 années en tant que Messine et de nombreux sacres va découvrir une nouvelle compétition.
Elle s’est engagée pour deux saisons.

Le dernier départ annoncé formellement est celui de Xenia Smits. La meilleure joueuse du championnat 2018-2019 a fait le choix de rejoindre le SG BBM Bietigheim pour deux saisons. Une destination motivée par le projet de fédérer et renforcer l’équipe nationale Allemande dont elle fait partie.
Tout comme Laura Glauser, l’arrière gauche a lutté toute la saison en rééducation suite à une opération à l’épaule et avait eu l’occasion de disputer quelques rencontres avant la suspension du championnat.

Enfin, son départ a été sous entendu puis confirmé à demi mot dans la presse locale, mais il semble aujourd’hui officiel. Jurswailly Luciano possède une dernière année sur son contrat mais elle ne devrait pas l’honorer. Usée par les déplacements loin de ses proches, l’ailière droite Néerlandaise a fait le choix de sa famille et devrait se retirer du handball. Elle s’était fixé comme objectif une participation au Final Four avec Metz et était bien partie pour le réaliser… mais elle devrait vite tourner la page, auprès des siens.

Pour finir sur les départs en voici un dernier, dans un registre différent puisqu’il s’effectue dans le cadre d’un prêt. Ilona Di Rocco est une demi centre prometteuse, comme en témoigne du haut de ses 19 ans son parcours quasi sans faute. Cependant elle ne portera pas les couleurs jaunes et bleues la saison prochaine. Et pour cause, elle continuera sa progression dans le cadre d’un prêt au JDA Dijon.

Les aller retours

Elles sont arrivées en tant que joker médicaux, pour palier aux blessures rencontrées en cours de saison et, sauf surprise, ne devraient pas rester en Moselle la saison prochaine.

La Néerlandaise Martine Smeets est arrivée en provenance du Molde HK au mois de Janvier 2020 pour palier à la blessure de Manon Houette. Après un temps d’adaptation, elle a su se montrer particulièrement utile au fil des matchs dans plusieurs systèmes hybrides façonnés par Emmanuel Mayonnade.

La discrète gardienne Croate Tea Pijevic, est arrivée in extremis au moment de la clôture des recrutements pour palier à la blessure de Laura Glauser. Fraîchement arrivée depuis le RK Lokomotiva Zagreb, elle s’est suppléée avec brio à sa compatriote Ivana Kapitanovic lorsqu’elle était en surchauffe après une série de matchs à 60 minutes.

Qui dit “aller retour”, entrevoit aussi le chemin inverse de ce que nous venons d’évoquer avec les jokers. Deux joueuses prêtées cette saison feront leur retour dans l’effectif Messin. Il s’agit de l’ailière gauche Laura Kanor, de retour Stella Saint Maur en D2F, et de la demi centre Daphne Gautschi, de retour de Bietigheim en Allemagne.

Les prolongations

Cela peut paraître contre-intuitif quand on regarde le poids de la liste des départs, mais plusieurs joueuses ont fait le choix de prolonger à Metz Handball et comme vous allez le voir, la liste n’est pas des moindres.

Marie Hélène Sajka s’épanouit en jaune et bleu. De retour d’une saison de prêt à Toulon, la jeune arrière droite s’est fait remarquer bien plus que par ses coiffures originales cette saison. Principalement utilisée sur les phases offensives elle s’est mue en buteuse la plus prolifique de l’équipe, bien aidée par la confiance qui lui a été accordée sur jets de 7 mètres et bien entendu par la réussite dont elle a fait preuve.
Elle continuera sa progression sous les couleurs Messines pour au moins une année supplémentaire.

En fin de contrat, Astride N’Gouan était courtisée par plusieurs autres clubs ambitieux. Mais Metz n’entendait pas perdre une pivot de son envergure. Sa complémentarité avec Olga Perederiy cette saison a laissé entrevoir de belles perspectives pour l’avenir et nous aurons tout à loisir de continuer à observer la progression de l’ex Brestoise sur nos terrains lors d’une saison supplémentaire.

Quand on parle de progression, il est difficile de ne pas apercevoir Orlane Kanor dans le tableau. Véritable pépite, la jeune arrière gauche a tout ce qu’il faut pour s’imposer en pièce maîtresse de l’échiquier d’Emmanuel Mayonnade au fil des années à venir. Avec une année supplémentaire à son contrat et une concurrence plus légère à son poste elle devrait avoir tout le loisir de planer au dessus des défenses à de nombreuses reprises…

Une pépite en cache une autre, Méline Nocandy monte tranquillement en intensité au fil des saisons. Au poste de demi centre, la meilleur espoir de la saison 2018-2019 devrait obtenir une latitude plus grande en raison des départs annoncés. Exigeante envers elle même comme envers le collectif, elle saura certainement se montrer à la hauteur des espoirs placés en elle par le management lors des deux saisons qui ont été ajoutées à son contrat.

Sa prolongation était presque passée inaperçue, dans l’ombre du départ de sa binôme. Mais il s’agit malgré tout d’une confirmation clé : Ivana Kapitanovic sera bel et bien la gardienne de Metz pour une année supplémentaire. Incontournable dans les cages cette saison, avec des performances remarquables jusqu’à l’épuisement, elle a tenu bon dans les moments cruciaux et il sera intéressant de la retrouver dans un contexte plus apaisé lors de la nouvelle saison.

Enfin, une autre prolongation s’est opérée du côté du banc messin. Il s’agit surement de la signature la plus importante qu’il soit puisqu’elle concerne le coach prodige : Emmanuel Mayonnade. Alors que les départs commençaient à faire trembler les supporters, le girondin champion du monde et convoité de toutes parts avait pris le parti de se donner le temps de la réflexion, laissant craindre un départ et le début d’une ère incertaine dans le vestiaire Messin. Il avait toutefois fini par confirmer son attachement au club, à la présidence et à l’effectif lors d’une conférence de presse stipulant sa prolongation d’un an.

Les arrivées

Elles viendront compenser les départs et renforcer l’effectif en place.

Pour palier au départ de Laura Glauser, le club messin a vu grand en s’adjugeant les services d’Hatadou Sako, meilleure gardienne de la saison 2018-2019. La gardienne internationale Sénégalaise de 24 ans arrive de l’OGC Nice et a signé pour deux saisons.

Dans le cadre d’un chassé croisé surprenant avec Paris 92, Melvine Deba joue aux chaises musicales avec Laura Flippes au poste d’ailière droite. La jeune joueuse en plein développement alterne sa vie entre handball (bien sûr), études à Sciences Po et une certaine forme d’activisme à travers son podcast Handpapers. Elle devrait beaucoup apporter sur et en dehors des terrains lors des deux prochaines saisons.

Le nom de Tjasa Stanko n’est peut être pas encore familier de tous, mais il pourrait le devenir très rapidement. L’internationale Slovène de 22 ans arrive du Podrvaka Vegeta et est présentée comme un prodige par les uns, une star en puissance par les autres. Emmanuel Mayonnade s’est lui même réjouit à de nombreuses reprises de cette signature, ce qui en dit long sur l’importance qu’elle devrait avoir lors des saisons à venir.

Enfin Debbie Bont, championne du monde avec les Pays Bas, a été présentée en tant que nouvelle ailière droite du Metz Handball. La surprise avait tenu bon, jusqu’à une présentation en grande pompe au centre du terrain Messin lors d’un match face au CSM Bucarest. Du haut de ses 29 ans elle fera presque figure de vétéran dans cette équipe très axée “nouvelle génération”.

Mise à jour du 11/05/2020 :
Metz Handball vient d’officialiser l’arrivée de Ćamila Mičijević au poste d’arrière gauche. La Croate de 25 ans a signé pour deux saisons.

Avatar
Écrit Par

Messin convaincu, fanatique de sports, photographe à www.MHphoto.fr et basketteur du dimanche.

Les derniers articles

FC METZ

Le FC Metz pourrait tenir sa première recrue pour la saison 2021-2022. Il s’agit de Lenny Joseph, 20 ans, attaquant du Puy Foot 43...

METZ HANDBALL

Ce Mercredi, les joueuses de Metz Handball ont poursuivi leur bonne série en signant face aux Nantes Atlantique Handball leur 3ème victoire de rang....

METZ HANDBALL

Opposé ce mercredi à Nantes dans un match en retard de la 2ème journée des playoffs de Ligue Butagaz Energie, Metz Handball s’est brillamment...

METZ HANDBALL

15 ans et 21 titres avec Metz Handball, Nina Kanto revient au sein du club mosellan pour entraîner et former les moins de 17...

FC METZ

Tout comme son homologue William Mikelbrencis appelé en Equipe de France U17, le jeune défenseur grenat a lui été convoqué avec la sélection française...

FC METZ

Récemment passé professionnel, le jeune défenseur est convoqué en équipe de France U17. Il n’a pas eu l’occasion de la porter qu’il troque déjà...

Vous aimerez aussi

METZ HANDBALL

Ce Mercredi, les joueuses de Metz Handball ont poursuivi leur bonne série en signant face aux Nantes Atlantique Handball leur 3ème victoire de rang....

METZ HANDBALL

Opposé ce mercredi à Nantes dans un match en retard de la 2ème journée des playoffs de Ligue Butagaz Energie, Metz Handball s’est brillamment...

METZ HANDBALL

15 ans et 21 titres avec Metz Handball, Nina Kanto revient au sein du club mosellan pour entraîner et former les moins de 17...

FC METZ

Tout comme son homologue William Mikelbrencis appelé en Equipe de France U17, le jeune défenseur grenat a lui été convoqué avec la sélection française...