Un nouvel horizon pour Laura Glauser

Après 10 saisons de bons et loyaux services, Laura Glauser ne portera plus le maillot de Metz Handball à partir de la saison prochaine. La gardienne de 26 ans s’est engagée avec Gyor jusqu’en 2023.

La semaine passée, Metz Handball annonçait l’arrivée de la gardienne niçoise Hatadou Sako, pour les 2 saisons à venir. Ce recrutement bien surprenant faisait beaucoup parler dans les rangs des supporters Messins. Les interrogations et les spéculations allaient bon train pour essayer de comprendre les mystères de cette signature. Quelle gardienne pouvait bien quitter les bords de la Moselle ? Fin de suspens pour le Champion de France… Comme Yvette Broch et Béatrice Edwige avant elle, Laura Glauser a décidé de prendre son envol vers Gyor, le champion d’Europe en titre. C’est donc la fin d’une longue histoire d’amour entre le club Mosellan et l’internationale française. Une épopée qui avait débuté lorsque Metz l’avait repérée à Besançon en 2010.

Nous n’avons pas la capacité de tracer le destin d’une personne mais lorsque Laura Glauser participe à sa première coupe d’Europe avec les Messines à tout juste 17 ans, nous pouvions déjà deviner l’avenir brillant qui l’attendait. Alors, bien sûr, cette dernière ne s’imaginait pas devenir professionnelle et pourtant, presque 10 ans après, la gardienne franc-comtoise est devenue la “doyenne” de cet effectif aux côtés de Grâce Zaadi. Elle a tout vécu, elle a contribué à l’évolution d’un club qui ne cherche qu’à s’installer durablement aux sommets du vieux continent. Avec Metz, la portière a grandi, progressé jusqu’à faire partie du top mondial à son poste malgré un premier coup d’arrêt, en 2013, à cause d’une blessure qui la tient éloignée des terrains pour une longue période. Besogneuse, persévérante, elle participe à la toute fin de saison. En 2018, elle réitère cet exploit pour revenir à son niveau après avoir donné naissance à son premier enfant. Nul doute que ce schéma là se reproduise au printemps prochain… Le sacrifice, la patience, l’abnégation : tout ce travail de l’ombre qui la porte et qui fait partie de son quotidien lui a donnée 12 titres dont 7 championnats, une médaille d’argent, certes malheureuse, en EHFCup et 2 titres de meilleure gardienne du championnat français en 2016 et 2017. 2 derniers titres nationaux et elle pourra égaler Amandine Leynaud, celle qui lui a tant apportée et qui lui permet d’avancer encore et encore. On se prend même à rêver de la voir quitter son club de coeur avec un podium de Ligue des Champions. Et avant de rejoindre une nouvelle aventure enrichissante en Hongrie, “l’enfant du club” aura indéniablement marqué l’Histoire de Metz Handball.

Cela n’a pas été une décision facile. Ce n’est pas la première fois qu’ils me contactent. J’ai longtemps hésité, mais je crois qu’il est temps pour moi de découvrir autre chose. Gyor est une très grande équipe qui m’a toujours fait rêver et où je pense retrouver les mêmes valeurs qu’ici. Je tiens à remercier tout le monde (dirigeants, staff, coéquipières, partenaires, bénévoles, supporters…) car j’ai toujours été soutenue et encouragée. J’espère du fond du cœur revenir avant la fin de la saison pour disputer encore quelques matchs sous les couleurs de Metz et aider l’équipe dans la conquête de nouveaux titres !

Citation de Laura Glauser, relayée par le Metz Handball

Crédit Photo : Matthieu Henkinet sauf Laura Glauser à Györ (Champ Sport)