Rejoignez nous !

Bonjour, que cherchez vous ?

De gauche à droite, JACKZ, Hunter, Monesy
De gauche à droite, JACKZ, Hunter, Monesy
Crédits : Stephanie Lindgren, ESL

+ DE SPORTS

CSGO – IEM Katowice : Au bout du suspense, JACKZ et G2 Esports échouent en finale

La malédiction continue pour Audric “JACKZ” Jug et G2 Esports. Dans une finale qui opposait deux équipes assez remaniées lors de l’inter-saison, ce sont les Européens de FaZe Clan qui ont pris le dessus sur un G2 qui monte en puissance, trois cartes à zéro.

Dans une saison normale de Counter-Strike, si les Majors sont les tournois du Grand chelem, les tournois de Katowice et Cologne sont l’équivalent des Masters 1000. En Pologne, dans une arène de Spodek garnie de 10 000 personnes (et plus d’un million de spectateurs sur Twitch sur les différentes chaînes diffusant l’événement), le Forbachois JACKZ et G2 Esports faisaient partie des favoris à la victoire en finale après avoir fait chuter l’ogre NAVI (n°1 mondial) en demi. De l’autre côté, l’outsider FaZe Clan est aussi sur une très bonne lancée. La venue du talent estonien Robin “ropz” Kool apporte beaucoup, et ce, malgré l’arrivée d’un remplaçant de dernière minute, l’Australien Justin “jks” Savage (d’abord pour remplacer ropz lors des groupes, puis le Norvégien Rain en playoffs pour cause de Covid).

Une finale haletante

Normalement, une partie de Counter-Strike se termine lorsqu’une équipe arrive à 16 rounds remportés. G2 et FaZe n’en n’ont pas réellement tenu compte. Dès la première carte de cette finale en 3 manches gagnantes, les deux équipes se rendent coup pour coup. Sur Inferno, le premier choix de FaZe, G2 démarre fort prenant rapidement une avance solide lors de leur défense (11-4). Mais en attaque, les erreurs d’une équipe encore récente se font sentir et FaZe installe le mur. Avec une avance plutôt confortable (15-7) et huit balles de carte, G2 s’effondre totalement. 12 rounds perdus de suite pour s’incliner en prolongation 15-19 (1-0).

L’Estonien “ropz” assure la prolongation après un quintuplé de haute volée.

Premier coup de massue sur la nuque de JACKZ et compagnie qui se ressent dans le début de la deuxième carte, Mirage, le premier choix de G2. Au ralenti en attaque, FaZe prend ses marques sur la défense et inflige le même score de 11-4 à la mi-temps. Cette fois, G2 répond en défense et fait goûter à FaZe sa propre remontada. Menés 15-10, G2 enchaîne les rounds pour sécuriser une deuxième prolongation en deux cartes.

La folie de Mirage

À ce moment précis, les spectateurs sont loin de se douter que l’équivalent d’une carte entière se jouerait en prolongation. Sur Counter-Strike, une prolongation se joue au meilleur des 6 rounds. La première équipe à en inscrire 4 remporte la carte. Il en faudra cinq, et 28 rounds supplémentaires pour départager les deux équipes.

C’est d’abord FaZe qui se procure deux occasions de clore cette deuxième carte (18-16). Mais G2 se sort d’une situation désespérée avant de pouvoir recoller à 18-18. Nouvelle chance pour FaZe à 21-20 mais encore une fois, G2 fait le nécessaire par l’intermédiaire d’un Nemanja “hunter” Kovac déchaîné, bien aidé de la jeune pépite Ilya “m0NESY” Osipov (16 ans, recruté 600 000€ par G2 cet hiver à NaVi). G2 fera la course en tête avec pour la première fois l’opportunité de remporter Mirage (22-24). C’est à un autre balte, le Letton Helvijs “broky” Saukants de maintenir FaZe à flots pour décrocher une nouvelle prolongation, la quatrième d’une carte déjà épique. Le duo hunter et m0NESY offre une autre opportunité à G2 d’égaliser dans cette finale, mais la marche reste trop haute. Sur une situation en 3 contre 2, G2 ne parvient pas à garder son avantage, et va s’effondrer encore une fois au pire moment, concédant un 4-0 sec dans la cinquième prolongation : 31-27 (2-0).

Le remplaçant de dernière minute, JKS, s’impose dans un deux contre un pour sécuriser la deuxième carte pour FaZe.

Another one bites Dust 2

Sur Dust II, G2 se voit dans l’obligation de l’emporter sur le second choix de l’adversaire du soir, et rêver d’un retour quasi-impossible dans une finale insoutenable. Cette troisième carte s’annonce encore une fois serrée. En défense, G2 s’accroche malgré un bon début de FaZe (6-2), mais recolle juste avant la pause (8-7 pour FaZe). En attaque, les choses se compliquent, et les équipiers de ropz et broky gardent ce petit avantage sur G2. D’abord menant 13-10, puis en s’offrant un round de match important à 15-14, envoyant G2 dans une situation désespérée. FaZe s’impose finalement 3 cartes à 0 dans une finale de très haute volée (19-15, 31-27, 16-14) et un peu plus de 5h15 de jeu.

Toujours aucun trophée dans des tournois principaux pour JACKZ et G2 Esports depuis le changement de direction (d’une équipe entièrement française à européenne), et une nouvelle finale perdue d’un fil, encore une fois sur le score de 3-0. Direction l’ESL Pro League 15 le 9 mars pour les phases de groupes pour notre Jacky national. En ligne de mire, les qualifications fin avril pour le premier Major de l’année à Anvers.

Écrit Par

Les derniers articles

Non classé

Arrivée en 2020 sur les bords de la Moselle, l’internationale hollandaise, Debbie Bont pourrait prendre sa retraite à l’issue de la saison. Retour en...

METZ HANDBALL

Metz Handball tient sa première recrue 2023/2024 avec Lucie Granier. L’ailière droite Bisontine est engagée pour deux saisons en Lorraine. En 2023/2024, une nouvelle...

METZ CANONNIERS

Pour leur dernier match de l’année 2022 en championnat, les Metz Canonniers se déplacent dans la Marne, à Récy. Sur le parquet de l’Eveil...

FC METZ

Le retour des Grenats sur les terrains ne s’est pas passé comme prévu. En amical, le FC Metz s’est lourdement incliné 5-1 contre l’AJ...

FC METZ

Le FC Metz jouera à Rueil-Malmaison samedi après-midi pour le compte du second tour de la Coupe de France. L’occasion de rebondir après la...

METZ HANDBALL

En déplacement à Plan-de-Cuques, Metz Handball signe sa huitième victoire en championnat. Une victoire délicate, mais ô combien importante. Croire que les Dragonnes allaient...

Vous aimerez aussi

+ DE SPORTS

La structure mosellane Helios Gaming arrive sur CSGO et affiche de bonnes ambitions pour ses débuts. Sacha “KaSAK” Kauffer, un des joueurs à l’origine...

+ DE SPORTS

HEET et son Mosellan Audric “JACKZ” Jug, ont remporté ce mercredi soir le titre de champion de France de Counter-Strike ! Une finale maîtrisée...

+ DE SPORTS

Seul représentant 100% tricolore, HEET n’a pas réussi à se sortir de son groupe en ESL Pro League. Avec une victoire pour quatre défaites,...

+ DE SPORTS

L’équipe française HEET va connaître son véritable premier événement d’importance sur la scène internationale de CSGO. Qualifiée pour l’ESL Pro League saison 16, la...