Metz Canonniers : Un club en mouvement

L’équipe des Canonniers est la formation de basket la plus en vue de la ville. Elle évolue en Nationale 2 et ses officiels ne cachent pas leurs ambitions de montée à court terme. Voici un tour d’horizon des dynamiques en cours durant cette intersaison particulière.

Le texte de cet article est à l’origine une chronique qui a été diffusée sur France Bleu Lorraine Nord le Lundi 08/06/20 à 7h12 et 8h40. Vous pouvez retrouver le replay sur le site de la radio.

Ces dernières semaines nous avons évoqué à la radio et sur notre site les différents transferts qui avaient débuté dans tous les clubs de la ville. J’avais effleuré les Canonniers en parlant des prolongations d’Etienne Ory et de David Sainsburry Garcia, respectivement meneur de jeu et pivot et qui auront un rôle primordial dans le jeu grenat la saison prochaine. J’évoquais également la promotion de Stéphane Frentzel du poste d’assistant coach à celui de coach principal et nous avons d’ailleurs réalisé une interview à ce sujet…

Grenat ? Il y a un lien avec le FC Metz ?

Alors non, le FC Metz s’est récemment engagé dans une nouvelle voie, celle du tennis mais c’est une toute autre histoire.
Toujours est-il que les Canonniers ont eux aussi adopté la couleur grenat depuis la saison passée. En clin d’œil à leurs voisins du football, mais aussi avec la volonté de rassembler les supporters sous un étendard symbolique. Il y a d’ailleurs déjà eu des rapprochements avec des clubs de supporters tout droit venus de Saint Symphorien la saison passée et cela augure de bonnes choses pour la suite. Enfin ce choix de couleur s’est fait pour marquer un renouveau, la fin de l’Union avec Sainte Marie aux Chênes et le début des nouvelles ambitions…


Le club affiche donc de belles ambitions, il y a la volonté de faire accéder l’équipe à la Nationale 1 dans les meilleurs délais et cela se traduit par de grands mouvements. L’équipe a investi depuis un an un ancien bâtiment de Frescaty et y a basé son terrain d’entraînement, avec salle de musculation et tout le nécessaire. En parallèle toutes les composantes du club sont en train d’être rénovées, on parle en coulisse d’un pôle communication renforcé et surtout d’un nouveau manager général dont nous aurons surement à vous parler à l’avenir…
Mais au-delà des mouvements qui s’opèrent dans le secret, le regard des supporters a pu être attiré par le début des annonces de recrutement. Il y a eu l’officialisation de la signature d’Idris Macouangou un ailier polyvalent passé par Niort et Marmande qui devrait apporter de nouvelles solutions des deux côtés du terrain. En revanche le club se serait bien passé du couac qui entoure l’annonce d’un second joueur : l’arrière espagnol Marcos Suka-Umu, ex joueur de Vichy Clermont en Pro B.

Une blessure ? Un problème de contrat ?

Il ne viendra tout simplement pas et si on en croit un communiqué de Denis Robert, célèbre journaliste et président des Canonniers, on doit ce contre-pied à l’agent du joueur qui, après avoir validé tout le processus avec les Messins en a profité pour faire monter les enchères ailleurs… et y faire signer son protégé. Il s’agit d’une grosse déception pour l’organisation et les supporters, mais le projet ne s’est pas envolé pour autant et il reste tout le temps nécessaire pour trouver un joueur au niveau des attentes, avec peut être ce soupçon d’honnêteté en plus qui leur permettra d’aller plus loin…

Avec à Metz, du handball, du football, du tennis de table ou encore de l’athlétisme au meilleur niveau, l’absence du basket dans l’équation commençait à faire tâche. Si on en croit les mouvements ambitieux en cours, ce n’est plus désormais qu’une question de temps avant que le problème ne soit résolu…

Crédit photo : Matthieu Henkinet
Relecture: Benjamin Feller