Metz Handball – OGC Nice Handball : L’avant-match

Une semaine après une fin de match frustrante contre Vipers Kristiansand, Metz Handball retrouve le championnat pour y affronter l’OGC Nice Handball, ce samedi 26 octobre à 20h. En cas de victoire, Metz effectuerait une belle opération après la défaite de Brest à Dijon. Quelles sont les forces du moment pour les deux adversaires ? Petit tour d’horizon.

L’adversaire du jour 

Ce samedi, le Metz Handball croise la route du co-finaliste du dernier championnat de France qu’il avait sérieusement battu pour glaner un 23ème titre. Outsider de la dernière saison, l’OGC Nice Handball avait créé la surprise en accédant à la finale pour la première fois de son histoire après avoir battu Brest chez lui. Sa 2ème place lui a octroyé une toute première participation en EHFCup parfaitement honorée avec une belle entrée aux 2ème tour face aux Slovaques de IUVENTA Michalovce. Connue pour son très grand courage, l’équipe rouge et noire augmente ses ambitions chaque saison et fait douter plus d’un effectif malgré les départs de Carmen Martin et de Linnea Torstenson pour le CSM Bucarest. Comme Brest qui a failli en faire les frais le 15 septembre dernier (Résultat final : 23/22  pour les Brestoises).

Nice est une équipe qui use d’une défense cohérente avec beaucoup d’impact, permettant à Hatadou Sako de s’illustrer et faire partie des meilleures gardiennes de ce début de saison avec un taux de réussite à 36% juste derrière… Ivana Kapitanovic (38%). Mais elles sont également capables de surprendre et d’imposer leur propre rythme piégeur avec un plan offensif qui implique tous les secteurs de jeu de manière imprévisible et usante. Devant une salle entièrement vouée à la cause messine, les Niçoises voudront poursuivre leur belle dynamique et prouver au public jaune et bleu que leur place de finalistes n’était en aucun cas un accident.

Les 5 dernières rencontres :

  • OGC Nice Handball/IUVENTA Michalovce : 25/23
  • OGC Nice Handball/Dijon : 34/26
  • IUVENTA Michalovce/OGC Nice Handball : 21/23
  • Nantes/OGC Nice Handball : 29/17
  • OGC Nice Handball/Bourg de Péage : 25/17

 

La joueuse adverse à suivre

En 8 rencontres, Nice s’impose comme la meilleure défense du championnat avec 188 buts encaissés et Hatadou Sako n’est pas étrangère à cette haute performance. Elle luttait pour le titre de la meilleure gardienne 2018/2019 avec Laura Glauser tant les 2 gardiennes ont su porter leur équipe vers de magnifiques victoires. C’est finalement l’internationale sénégalaise qui a remporté ce trophée honorifique pour récompenser une année très prolifique et ce début de saison confirme ce statut qui s’apercevait depuis quelques saisons déjà. Avec 9,6 arrêts par rencontre et 36% de taux de réussite, la gardienne niçoise s’illustre comme l’une des plus efficaces depuis la reprise en inculquant cette frénésie tranchante lorsque son équipe est en train de flancher face à l’adversité. Atypique, explosive et très audacieuse, la joueuse Niçoise n’hésite jamais à chercher les shooteuses aux 6 mètres pour les déstabiliser quand ces dernières s’élancent sur des contre attaques rapides. Le complexe Saint-Symphorien pourrait assister à un véritable duel de gardiennes ce samedi.

 

Du côté du Metz Handball

Le groupe

Pas de changement dans l’effectif convoqué par Emmanuel Mayonnade, si ce n’est l’absence actée de Laura Glauser pour les 6 prochains mois :

#7 Grâce Zaadi (C)
#8 Laura Flippes
#9 Astride N’Gouan
#10 Méline Nocandy
#11 Manon Houette
#12 Ivana Kapitanovic
#16 Laura Portes
#17 Orlane Kanor
#18 Ilona Di Rocco
#19 Louise Burgaard
#25 Marie-Hélène Sajka
#27 Marion Maubon
#30 Jurswailly Luciano
#77 Olga Perederiy

 

La joueuse en forme

Quand le collectif manque de caractère, une capitaine surgit pour redonner un nouveau souffle à son équipe. Connue pour son altruisme, Grâce Zaadi s’est plutôt brillamment illustrée devant les buts norvégiens dimanche dernier avec 12 buts, faisant d’elle la meilleure joueuse de la 3ème journée en Ligue des Champions. Mais au delà de cette distinction, c’est depuis le début de la saison que la demi-centre affiche une stabilité et une constance imposantes à la fois dans ses initiatives individuelles mais aussi collectives. De plus en plus incisive, Grâce parvient à trouver des angles d’attaque irréels pour servir ses coéquipières au millimètre près, à l’instar de Olga Perederiy qui entretient une relation infaillible à chaque appel de balle. Elle sera peut-être moins à l’aise avec un jeu très vivifiant sur grand espace mais sa propension à temporiser les temps d’action lui permet de mettre en avant ses qualités d’anticipation en étant souveraine de son art avec sa technicité.

 

Les précédents affrontements

En 23 confrontations, les Dragonnes ont cumulé 18 victoires pour 3 matchs nuls et 2 défaites.
La plus large victoire est de + 12 et a eu lieu à deux reprises: le 30 décembre 2017 et plus récemment, le 15 mai 2019 en finale aller du championnat.
La plus large défaite est de – 7 et a eu lieu le 25 janvier 2014 en 1/4 de finale de Coupe de France.

La moyenne d’écart de buts face à Nice est de + 5,08

Metz a inscrit au total 645 points contre 528 pour Nice entre 2012 et 2019.

La saison passée, les deux formations se sont croisées à quatre reprises en championnat et en 1/2 finale de Coupe de France. Metz Handball s’est alors imposée à toutes les rencontres.

 

Les autres matchs de la 9ème journée de Ligue Butagaz Énergie

  • Dijon recevait Brest et a gagné 27 à 19
  • Toulon recevait Mérignac et a gagné 25 à 23
  • Fleury Loiret reçoit Chambray samedi à 20h30 (Diffusion sur Sport en France)
  • Paris 92 reçoit Besançon dimanche à 17h
  • Nantes reçoit Bourg de Péage dimanche à 17h

 

Crédit photo : Stéphane Pillaud (Hatadou Sako) / Matthieu Henkinet (Grâce Zaadi)