Metz Handball : de certitudes en inquiétudes.

A presque 3 semaines de la reprise des compétitions officielles, un terrible coup dur vient de s’abattre sur les dragonnes.


C’est très sérieux, je compte sur vous pour faire très attention !“. Les mots d’Emmanuel Mayonnade à ses protégées, en préambule d’une séance d’entraînement la semaine dernière résonnent encore dans le gymnase des arènes, alors qu’on apprenait hier qu’une joueuse de l’effectif était testée positive au coronavirus.

Emmanuel Mayonnade avant l’entraînement des dragonnes.

La décision est sans appel, les matchs prévus cette semaine contre Brest et Besançon sont annulés et les entraînements suspendus et remplacés par des séances adaptées en groupes réduits, en attendant le prochain test d’ici quelques jours.

Énorme coup dur pour un effectif qui apprenait à se connaître et qui présentait déjà de belles choses lors de la confrontation partielle contre Dortmund vendredi. Ajoutée à cela l’annulation de la double confrontation contre Buducnost dont l’effectif est lui touché de plein fouet puisque 7 joueuses sont positives au virus, et c’est donc la bagatelle de 5 matchs annulés pour les dragonnes. La dernière rencontre contre Bietigheim sera-t-elle supprimée également ? Réponse d’ici une semaine. Toujours est-il que la ligue Butagaz énergie est censée reprendre le 09 septembre et que de nombreuses équipes sont touchées, et les préparations estivales bouleversées.

Des certitudes.

La refonte généralisée de l’effectif du Metz Handball a beaucoup inquiété les supporters, le départ des cadres de l’équipe incitant même certains à prédire un avenir sombre dans le ventre mou du classement de la LBE. Pour autant, un recrutement cohérent et plein d’espoir a su redonner la foi aux plus sceptiques et cette nouvelle saison des dragonnes avec à leur tête le meilleur entraîneur du monde, excusez du peu, s’annonce de nouveau palpitante. Les sourires affichés lors des réunions cohésions et l’intensité des entraînements en disent long sur les ambitions du club. Aucun doute n’est permis, le Metz Handball est une équipe compétitive et nul doute que le niveau sera à la hauteur des attentes lors de l’entame des compétitions.

Des inquiétudes.

S’il est essentiel pour une équipe de se préparer sereinement, d’apprendre à multiplier les automatismes et améliorer son endurance, force est de constater que cette année, les choses sont compliquées pour l’ensemble du Handball féminin. On pensait nos messines épargnées, se faufilant entre les gouttelettes d’un virus dont on ne connaît finalement pas grand chose, si ce n’est qu’il circule toujours et retarde le retour à la vie normale, mais malheureusement le couperet est tombé, et la préparation estivale du Metz Handball se voit plus que perturbée.
Si les inquiétudes [légitimes] concernant le niveau de l’équipe, quand viendra l’heure de la reprise, peuvent vite s’évanouir en étudiant le CV des joueuses, il en est tout autre des inquiétudes quant à la tenue des compétitions dans de telles conditions.
En effet, on imagine mal ce virus disparaître miraculeusement dès septembre et laisser nos championnats se dérouler sereinement.

Si l’heure n’est pas encore à la panique et à l’annulation pure et simple des compétitions sportives, il est tout de même urgent d’attendre avant de se réjouir de la rentrée des classes pour nos compétitrices, car à l’heure actuelle, bien malin qui peut prédire l’avenir et assurer la tenue du championnat de France de Handball…

Crédit photos : Julien Buret