Rejoignez nous !

Bonjour, que cherchez vous ?

FC METZ

D2 Féminine : Le FC Metz lance sa saison !

Le FC Metz démarre fort cette nouvelle saison de D2 Féminine. Dans un match spectaculaire et sous un soleil de plomb, les messines se sont imposées 3-0 face à l’ESOF La Roche/Yon.

C’était l’été indien ce dimanche à Dezavelle. Après de longs mois de préparation et une saison blanche en raison de la crise sanitaire, les messines retrouvaient enfin la compétition. Un retour réussi et devant leur public venu en nombre. Les protégées de Jessica Silva qui achevaient leur préparation le weekend dernier avec une victoire en terre strasbourgeoise, avaient à cœur de briller pour cette première journée de championnat. Une saison de D2 Féminine qui s’annonce déjà palpitante pour le FC Metz comme nous le confiait René Franceschetti.

Premier adversaire des grenats, l’Etoile Sportive Ornaysienne Football La Roche Sur Yon avait pu disputer un match de plus que le FC Metz l’an passé avant l’arrêt des compétitions, pour un bilan très mitigé. Trois victoires, Trois défaites.
Les Vendéennes qui ont la particularité d’être l’équipe fanion de l’ESOF, ont vu passer dans leurs rangs de nombreuses joueuses emblématiques comme Sonia Bompastor ou Camille Abily. Et l’actuelle numéro 9 de l’ESOF n’est autre que Laura Muller, ex messine, et qui débutait la rencontre avec une furieuse envie de marquer contre son ancien club.

Océane Picard délivre sa première passe décisive de la saison – Crédit Photo : Julien Buret/LGM

Le onze grenat

1 Justine Lerond
6 Candice Gherbi
7 Marjorie Castro Boilesen
8 Marine Morel
10 Océane Picard
11 Kelly Kone
14 Eva Kouache (Capitaine)
17 Amélie Delabre
18 Célia Rigaud
20 Justine Rougemont
21 Clara Petitjean

Une première mi-temps brouillonne

Il fallait attendre la quatrième minute de jeu pour voir une incursion des messines. Amélie Delabre lancée en profondeur manquait le cadre de peu. Avertissement sans frais pour les visiteuses qui réagissaient avec une frappe lointaine sur le poteau (7′). Les Vendéennes très entreprenantes en début de rencontre imposaient un pressing haut dans le camp messin. Si le premier quart d’heure fût pauvre en finesses techniques, l’engagement des deux équipes était total. Candice Gherbi bousculée à la limite du licite dans la surface (14′) puis dans le rond central quelques instants plus tard en témoignera. Le jeu allait d’ailleurs progressivement se hacher. Coupée en deux, l’équipe messine manquait de densité au milieu de terrain. Stressées et tendues par l’évènement, les mosellanes peinaient à trouver leurs marques.

Obligées de procéder par jeu direct, les messines étaient à deux doigts d’ouvrir la marque lorsque Kelly Kone débordait sur son côté droit et servait idéalement Marjorie Boilesen (28′). La Brésilienne frappait de volée mais sa tentative partait loin au dessus des cages d’Anouck Laisney. Quelques minutes plus tard, Kelly Kone, encore elle, écrasait trop sa frappe à l’entrée de la surface (34′).

Célia Rigaud à la lutte – Crédit Photo : Julien Buret/LGM

Insolite

Si le protocole Covid imposé par la FFF est strict et les délégués intransigeants avec la presse et les deux staffs quant aux zones d’accès, la fédération fait preuve de beaucoup plus de souplesse quant à la couleur des maillots.

On ne s’attendait pas à ce qu’elles jouent en bleu, on ne voyait rien du tout sur le terrain. L’arbitre a accepté qu’elles changent de maillots à la pause. (Justine Rougemont au micro de Let’s Go Metz)

L’ESOF s’est présenté en première mi-temps avec un maillot bleu et rouge, très sombre, et il était parfois difficile de distinguer les deux équipes. Mais au retour des vestiaires, les Vendéennes sont revenues sur la pelouse avec des maillots blancs… du FC Metz ! Pas très sérieux tout ça.

Dominatrices et efficaces

Le discours de Jessica Silva dans les vestiaires portait ses fruits dès les premiers instants de la seconde période. Kelly Kone ouvrait la marque (51′) sur un centre parfait au ras du sol d’Océane Picard. La numéro 10 messine, peu en vue lors du premier acte, multipliait les assauts sur le but de l’ESOF. Le trio d’attaque du club à la Croix de Lorraine retrouvait enfin ses automatismes. Amélie Delabre cédait sa place à la jeune et explosive Lucie Calba (65′) pour amener de la vitesse et de la percussion sur son côté droit. Et il s’en fallait d’un rien pour qu’elle n’ouvre la marque une minute plus tard.

Le deuxième acte fût moins intense. Les visiteuses ne parvenaient plus à imposer leur pressing du début de match. Côté grenat, on pouvait dérouler tout en maîtrise. Sur un coup franc de Marjorie Boilesen mal repoussé par la défense vendéenne, Justine Rougemont marquait le deuxième but messin d’une somptueuse reprise de volée au point de penalty (79′). L’ex capitaine des grenats allait même doubler son compteur personnel sur une frappe lunaire des vingt-cinq mètres quelques minutes plus tard (86′). La messe était dite. Dans les arrêts de jeu, les messines concédaient malgré tout un penalty. Mais il était écrit que la journée serait parfaite et Justine Lerond détournait victorieusement la tentative vendéenne et gardait ainsi sa cage inviolée. Masterclass.

Une victoire méritée

“La première mi-temps n’était pas à la hauteur de nos attentes” – Jessica Silva – Crédit photo : Julien Buret/LGM

Si elles sont passées à côté de la première période, les messines ont fort bien réagi en seconde. Jessica Silva a su motiver ses troupes à la pause : “On était pas très satisfaites de notre première mi-temps, on a manqué de la confiance nécessaire pour faire circuler le ballon assez rapidement. Ce n’était pas à la hauteur de nos attentes. En seconde période on a su poser le ballon à plat et bouger plus efficacement et se créer des opportunités de but.” Objectif atteint, la victoire a été longue à se dessiner mais ne souffre d’aucune contestation. “On voulait surtout bien jouer devant tout le monde qui était venu nous voir !

” Le principal aujourd’hui ce sont les trois points, peu importe qui marque…”

Justine Rougemont à la fin de la rencontre – Crédit photo : Julien Buret/LGM

D’une rare humilité, Justine Rougemont l’ancienne capitaine du FC Metz se montrait satisfaite du résultat mais perfectionniste : “On va dire qu’on est satisfaites car on a les trois points mais en première mi-temps on aurait dû mieux faire. C’était un premier match, on va se baser sur ça et voir ce qu’il ne faudra plus reproduire“. La milieu de terrain grenat concède un certain stress qui les a paralysées en début de match : “On avait beaucoup de stress dans cette première période mais on a fini par se lâcher. Trois buts c’est que du bonus. Jessica nous a dit de ne pas nous affoler. On avait bien terminé la première mi-temps et il y avait encore largement le temps. On a su réagir de suite au retour des vestiaires, le premier but nous a fait du bien, il nous a libérées.” Loin de bouder son plaisir, la messine continuait à se battre généreusement sur le terrain et faire les efforts défensifs à 3-0 : “Cela fait toujours plaisir de marquer, mais c’est un travail collectif avant tout. Le principal aujourd’hui ce sont les trois points, peu importe qui marque“.

“Je me suis fixé un objectif pour la mi-saison : cinq buts et six passes décisives ! “

Objectifs fixés pour la numéro 10 Océane Picard – Crédit photo : Julien Buret/LGM

Même constat pour la numéro 10 grenat, Océane Picard : “On avait trop d’attente et donc beaucoup de stress. Au début on arrivait pas à produire notre propre jeu. Mais le discours de la coach à la mi-temps nous a toutes reboostées et on a pu montrer notre football. On est vraiment heureuses de retrouver nos repères et de jouer devant notre public.” La jeune meneuse de jeu du FC Metz qui a délivré sa première passe décisive ne compte pas en rester là : “Je me suis fixé un objectif pour la mi-saison : cinq buts et six passes décisives !” On lui souhaite bien évidemment de l’atteindre.

Prochain rendez-vous dans une semaine sur la pelouse du Havre. Les messines devront reproduire la même prestation qu’en seconde période pour confirmer ce premier bon résultat.

Écrit Par

Les derniers articles

FC METZ

Titulaire indiscutable dans la défense du FC Metz, Marine Morel nous en dit plus sur sa carrière, sur le club et sur l’évolution du...

+ DE SPORTS

La journée du mercredi 22 septembre a livré son verdict au Moselle Open ! Andy Murray a confirmé son succès face à Ugo Humbert....

FC METZ

Devant près de 30.000 spectateurs survoltés, le FC Metz a livré une prestation énorme face au PSG, avant de craquer dans le money time....

METZ HANDBALL

Quatre joueuses de Metz Handball ont été appelées en équipe de France U20 pour un stage à la maison du handball : Sarah Bouktit,...

METZ HANDBALL

Metz Handball a annoncé aujourd’hui que la situation de Tamara Horacek était régularisée. Jusqu’alors privée de compétition officielle en raison de soucis administratifs, la...

+ DE SPORTS

Hier, le Moselle Open attirait tous les projecteurs avec un match de prestige entre Andy Murray et Ugo Humbert. Voici un tirage que l’on...

Vous aimerez aussi

FC METZ

Titulaire indiscutable dans la défense du FC Metz, Marine Morel nous en dit plus sur sa carrière, sur le club et sur l’évolution du...

FC METZ

Devant près de 30.000 spectateurs survoltés, le FC Metz a livré une prestation énorme face au PSG, avant de craquer dans le money time....

METZ HANDBALL

Quatre joueuses de Metz Handball ont été appelées en équipe de France U20 pour un stage à la maison du handball : Sarah Bouktit,...

METZ HANDBALL

Metz Handball a annoncé aujourd’hui que la situation de Tamara Horacek était régularisée. Jusqu’alors privée de compétition officielle en raison de soucis administratifs, la...