Metz Canonniers – Joeuf Homécourt : Un derby réussi !

Samedi c’était jour de derby aux Arènes ! Messins et joviciens ont croisé le fer une nouvelle fois en cette froide journée de Novembre. Samedi froid mais Arènes bouillantes, le public est venu en masse pour soutenir les Canonniers dans ce derby historique, dans la plus belle salle de la ville de Metz, habituellement antre des Dragonnes. Une belle fête pour le basket lorrain.

Les dirigeants ont tout fait pour créer l’événement: Job Dating, tournoi 3×3 l’après midi, grosse communication sur les réseaux, spectacle sur le terrain… Et cela a payé, le public est venu si nombreux que le début du match est annoncé avec 10 minutes de retard, le temps de permettre au public d’entrer dans la salle. Une fois les supporters Joviciens et Messins bien réunis dans les Arènes les deux équipes font leur entrée sur ce terrain exceptionnel.

Ce soir, Philippe Ory et son staff nous ont concocté le 5 de départ suivant :

Meneur – Damien Jean-Joseph
Arrière – Matthew Lee
Ailier – Henok Affa
Ailier fort – Michel Nsimba
Pivot – David Sainsbury Garcia

1er Quart Temps

L’entre-deux est gagné par les Joviciens dont la première possession ne donne rien. Damien Jean-Joseph inscrit les premiers points du match grâce à un rebond offensif cherché à la hargne. Matthew Lee commence lui son show et inscrit 7 points de suite, dont un shoot à 3 points ultra contesté par un défenseur de Joeuf, à la limite de la faute. Henok Affa se montre déjà monstrueux en défense avec 3 interceptions. Le coach de Joeuf est contraint de prendre temps-mort : 9-0 Metz

Joeuf débloque son compteur suite à deux lancers francs en sortie de temps mort. Les Meurthe-et-Mosellans se réveillent, c’est le moment choisi par Philippe Ory pour amener sur le parquet 5 nouveaux joueurs, rotation totale. Le capitaine Mamedy Diawara inscrit ses premiers points du match d’un joli shoot à mi-distance, après un beau mouvement collectif. Rabbi Gabriel Kosi Kimi débloque son compteur à 3 points, parfaitement servi par Etienne Ory, mais les Joviciens répondent du tac au tac. Poussé par son public venu en nombre, Joeuf s’accroche et inscrit même un 3 points assassin dans les ultimes secondes du quart-temps.

Fin du 1er QT : Metz 19-18 Joeuf

2ème Quart Temps

Michel Nsimba marque les premiers points des Canonniers dans ce quart-temps, près du cercle. David Sainsbury Garcia se signale en défense avec un énorme contre sur le pivot adverse. Joeuf reprend son festival derrière l’arc mais Matthew Lee sonne la rébellion grâce à un and one. 24-21, Metz.

L’arrière américain est littéralement en feu et inscrit un nouveau tir à mi-distance. David Sainsbury Garcia enfonce son adversaire sur l’attaque suivante mais se voit refuser son panier par un coup de sifflet discutable. Joeuf perd le ballon sur l’action suivante et son numéro 55 se rend coupable d’une faute antisportive sur Damien Jean-Joseph, qui inscrit ses 2 lancers. Metz peut compter sur la maladresse de son ancien joueur, Jérémy Stasiak, pourtant adroit d’habitude derrière l’arc. Ses coéquipiers ne se font pas priver pour sanctionner les Canonniers à 3 points. L’adresse jovicienne est indécente. 30-27, Metz

Matthew Lee maintient encore les siens devant mais le collectif commence à faiblir, Philippe Ory prend logiquement temps-mort pour galvaniser les siens. Le coach messin prend le parti de jouer avec 2 meneurs pour contrôler le jeu avec son fils, Etienne Ory et Damien Jean-Joseph. L’ancien espoir du Paris-Levallois donne immédiatement raison à son père grâce à un 3 point. Le numéro 4 messin marque ensuite un shoot à 2 points en tête de raquette mais Joeuf-Homécourt répond pour conclure le 2ème quart-temps.

Mi-temps : Metz 40-35 Joeuf

3ème Quart Temps

Changement par rapport au 5 de départ pour cette seconde mi-temps : Etienne Ory se voit récompensé de sa bonne fin de mi-temps et intègre le 5 à la place de Damien Jean-Joseph. Matthew Lee marque les 2 premiers points du troisième acte aux lancers, dont un avec la planche. Un peu de réussite ne fait pas de mal ! David Sainsbury Garcia est actif au rebond offensif mais n’est pas récompensé de sa combativité. Damien Jean-Joseph revient sur le parquet pour remettre un peu d’ordre dans le jeu messin, il sert Sainsbury Garcia qui trouve Henok Affa pour le and one ! 47-41, Metz

Affa fait parler sa force et inscrit de nouveau deux points près du cercle après un spin move aussi joli que brutal. Un peu perdus, les arbitres donnent une quatrième faute à David Sainsbury Garcia qui se fait pourtant mitrailler de coups sous le cercle. l’intérieur Espagnol est contraint de céder sa place à Mahamadou Doucouré à 2min45 de la fin du 3ème quart-temps. 50-43, Metz

Damien Jean-Joseph vole un ballon dans les mains de son adversaire et s’arrache pour garder la possession. Les arbitres signalent une faute anti-sportive subie par Mamedy Diawara, sous les vives contestations Joviciennes. L’intérieur Messin ne met malheureusement pas ses lancers. Cela n’empêche pas Matthew Lee de se frayer un chemin dans la raquette adverse et d’inscrire un lay up acrobatique. Cap’tain Mamedy se fait pardonner en interceptant un ballon et en allant planter un 3 points assassin sur la contre-attaque, bien servi par Lee encore. Jean-Joseph trouve lui Mahamadou Doucouré qui donne 14 points d’avance aux Canonniers ! 57-43, Metz

Damien Jean-Joseph continue son travail de sape en étant littéralement infernal en défense, tel un pot de colle et provoquant le marcher adverse. Le meneur grenat inscrit ensuite deux points de manière acrobatique. IT’S DAME TIME !
Le numéro 9 messin manque de peu de planter un poignard très loin de la ligne à 3 points mais les Canonniers restent en tête avec 16 points d’avance !

Fin du 3ème QT : Metz 61-45 Joeuf

4ème Quart Temps

Joeuf refuse d’abdiquer et recolle à 11 points des messins, Philippe Ory décide de remettre immédiatement dans le match Damien Jean-Joseph qui a pu se reposer 120 secondes. David Sainsbury Garcia revient dans le match à son tour. L’ancien pivot d’Estudiantes va encore au combat dans la peinture et obtient une faute anti-sportive sur une grosse faute Jovicienne. Il met ses deux lancers. 65-52, Metz

Ce 4ème quart-temps est très haché, avec beaucoup de fautes et de contestations des deux côtés. David Sainsbury Garcia commet sa 5ème faute sur un coup de sifflet une nouvelle fois discutable. « C’est une honte ! » dénoncera-t-il en sortant du parquet, frustré.

Matthew Lee continue son chantier en interceptant un ballon avec beaucoup de malice et marque sur la contre-attaque. L’américain est beaucoup trop fort pour les Meurthe-et-Mosellans ce soir et inscrit encore un panier en pénétration. Joeuf s’accroche tout de même à -8 à 3min03 de la fin. 69-61, Metz

L’ancien joueur de NCAA marque encore d’une pénétration exceptionnelle mais les joviciens répondent à 3 points ! 71-64 Metz. Matthew Lee TUE le match d’un nouveau shoot à mi-distance et met les Canonniers à +9 à 40 secondes du buzzer !! 73-64 Metz

Les deux derniers points Joviciens ne changeront rien, Metz l’emporte dans ce derby qui aura tenu toutes ses promesses avec deux belles équipes qui auront bataillé durement pendant 40 minutes. Matthew Lee a littéralement porté sur ses épaules le scoring de son équipe et pris la fin de match à son compte en se montrant incroyablement clutch grâce à ses 32 points. Ses coéquipiers n’ont pas non plus démérité avec de très grosses prestations défensives et un jeu loin d’être égoïste, ce qui vaut à Metz de casser une série de 5 défaites face à Joeuf dans une ambiance bouillante…

FIN : Metz-73-66 Joeuf

Le mot de la fin: Etienne Ory

A l’issue du match nous avons demandé à un joueur de nous donner ses impressions sur la rencontre. Qui de mieux qu’Etienne Ory, qui connait parfaitement les deux clubs et leurs joueurs pour évoquer cette rencontre ou il a brillé ?

Etienne, c’était un match particulier ce soir est ce que tu peux nous donner ton ressenti ?
Je n’ai jamais joué ce derby mais je sais l’importance que cela a. J’ai vu mon père le perdre depuis plusieurs années en tant que coach et j’ai forgé un vrai esprit de revanche. Mais effectivement on voit bien que c’est un match spécial, il y a plein de monde, la façon dont se comportent les mecs en face, on sent cette rage. Malgré tout, les joueurs en face je les connais, j’ai grandi avec eux et je les aime tous, mais sur ce genre de match quand tu rentres sur le terrain tu veux juste les défoncer. Remporter ce match c’est un grand plaisir.

On sent qu’il y a un vrai potentiel pour le basket messin, l’affluence aujourd’hui, la réaction du public (le terrain est envahi par les supporters), les Arènes… Cela fait la différence ?
Clairement ! Déjà au palais des sports c’est pas mal, mais quand tu fais un match dans cette salle, avec tout ce monde qui vient, cela donne juste envie de faire monter le basketball Messin pour jouer tous les matchs ici !

.

.

Les Statistiques

Le Classement

Rédaction : Arthur Carmier
Crédit Photo et interview : Matthieu Henkinet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *