Rejoignez nous !

Bonjour, que cherchez vous ?

FC METZ

Nouvelle défaite cruelle des grenats !

On jouait la trente-deuxième journée de ligue 1 ce vendredi soir à Saint Symphorien et pour ce match d’ouverture les grenats recevaient l’actuel leader du championnat, le Lille Olympique Sporting Club, pour achever cette interminable semaine de compétition.

Trois matchs en six jours, quand on s’appelle le FC Metz et qu’on collectionne les blessés depuis le début de la saison, ça n’a rien d’une sinécure. Et pourtant, au grand dam de Frédéric Antonetti et de tout le peuple grenat, la ligue décidait il y a peu, d’offrir aux Mosellans une semaine XXL avec d’abord cette double confrontation à Monaco, lourde défaite en championnat et élimination en coupe, et enfin la réception du leader en match avancé. Un rythme [d’ex] prétendant à l’Europe pour des grenats à bout de souffle. Pour autant la saison n’est pas terminée, et à défaut d’être d’ores et déjà en vacances, le FC Metz se doit de terminer son championnat avec pour objectif de rester dans la première moitié de tableau, ce qui n’est plus arrivé depuis le siècle dernier, 1997/98 (2ème) et 1998/1999 (10ème). Bien finir et jouer les trouble-fête parmi l’élite, car les grenats, outre les Lillois, recevront le PSG et l’Olympique de Marseille. A noter pour cette rencontre le retour de suspension du capitaine et défenseur central John Boye.

L’avant-match fût l’occasion pour Farid Boulaya de fêter son centième match sous pavillon grenat et de recevoir les honneurs de Bernard Serin.

Et il fallait attendre une première frappe du numéro 10 du FC Metz (6′) puis une autre de Pape Matar Sarr (7′) pour se mettre dans le rythme de cette rencontre. Des messins bien organisés et qui démarraient sans complexe face aux hommes de Christophe Galtier. Le premier tournant de la soirée allait intervenir au quart d’heure de jeu lorsqu’un penalty offert aux grenats et à Aaron Leya Iseka était stoppé par Mike Maignan. Une belle occasion gâchée qui aurait récompensé l’excellente entame de match des Lorrains. Qu’à cela ne tienne, les messins continuaient de montrer de belles intentions à l’image de Fabien Centonze qui manquait le cadre de peu sur une frappe puissante aux vingt-cinq mètres (28′), ou d’Aaron Leya Iseka (30′) désireux de se racheter après son penalty loupé. En grandes difficultés dans leurs derniers gestes, les Dogues mettaient malgré tout le pied sur le ballon en fin de première période mais la défense messine se montrait impériale. Dos à dos, les deux équipes rentraient aux vestiaires sur un score vierge après quarante-cinq minutes à mettre au crédit des hommes de Frédéric Antonetti, étonnamment frais et entreprenants malgré leurs deux déplacements en six jours.

Mike Maignan, l’homme du match côté lillois

En deuxième période, Aaron Leya Iseka idéalement servi par Farid Boulaya dévissait sa frappe (49′) avant que Pape Matar Sarr ne touche le montant du portier Lillois (51′). Une domination très clairement messine et un nouveau tir de Fabien Centonze qui frôlait le but Nordiste (53′). Les joueurs de Frédéric Antonetti qui multipliaient les actions face à des Lillois méconnaissables et Farid Boulaya était à deux doigts de tromper Mike Maignan (58′). Mais comme bien souvent, dominer n’est pas marquer, et Burak Yilmaz ne se priait pas pour crucifier Alexandre Oukidja sur l’une de ses rares positions de frappe (62′). Très cruel pour les Mosellans qui faisaient déjouer le leader jusqu’à ce but et beaucoup de regrets compte tenu de la physionomie de la rencontre. Loin d’abdiquer, les joueurs du club à la Croix de Lorraine partaient à l’assaut des cages lilloises avec du cœur mais un manque évident d’efficacité dans les vingt derniers mètres. Et comme un symbole, Mehmet Zeki Çelik aggravait la marque (88′) et asseyait la victoire du LOSC. 0-2 score final.
Les grenats iront défier le Stade de Reims dans huit jours avec la ferme intention de retrouver le goût de la victoire après cette triste et bien trop longue série. Si les Lorrains réitèrent ce type de performances, nul doute qu’ils seront récompensés et termineront la saison de belle manière.

Crédits photos : Julien Buret (Image à la une), Twitter Officiel FC Metz, LOSCLIVE et Ligue 1 Uber Eats

Écrit Par

Les derniers articles

INTERVIEWS

Au terme d’une prestation collective intéressante face à Mérignac en Ligue Butagaz Énergie, Astride N’Gouan s’est arrêtée à notre micro pour évoquer la rencontre...

METZ HANDBALL

Sans avoir forcé leur talent, les Dragonnes ont triomphé sur Mérignac 32-18 ce mercredi aux Arènes de Metz. Loin de son meilleur niveau en...

FC METZ

Entraîneur de l’équipe réserve du FC Metz depuis cet été, Stéphane Saillant a déjà bien pris ses marques en Lorraine ! Le technicien revient...

METZ HANDBALL

Metz Handball n’est pas tombé dans le piège du Krim Mercator en s’imposant sur le fil. Si la victoire arrive au bout, elle n’a...

FC METZ

Privé de huit joueurs, le FC Metz s’est une nouvelle fois incliné en Ligue 1. C’est le Stade Rennais qui a profité cette fois-ci...

FC METZ

Le FC Metz a remporté son premier succès à l’extérieur sur le terrain de Brest. Les messines réalisent la très bonne opération du jour...

Vous aimerez aussi

FC METZ

Entraîneur de l’équipe réserve du FC Metz depuis cet été, Stéphane Saillant a déjà bien pris ses marques en Lorraine ! Le technicien revient...

FC METZ

Privé de huit joueurs, le FC Metz s’est une nouvelle fois incliné en Ligue 1. C’est le Stade Rennais qui a profité cette fois-ci...

FC METZ

Le FC Metz a remporté son premier succès à l’extérieur sur le terrain de Brest. Les messines réalisent la très bonne opération du jour...

FC METZ

Le FC Metz veut rompre le mauvais sort dans son antre pour la 10ème journée. Toujours sans victoire à domicile depuis le 24 Janvier...