Rejoignez nous !

Bonjour, que cherchez vous ?

FC METZ

Les grenats une nouvelle fois victimes du Hamel-Turpin show !

Le FC Metz se déplaçait au stade Louis II ce samedi pour y affronter des monégasques en pleine bourre depuis le début de l’année. Un premier acte pour cette 31ème journée de championnat avant de revenir dans trois jours pour les 1/8 de finales de la Coupe De France.

Dix-sept points (Et cent-soixante-cinq millions d’euros), c’est un véritable gouffre qui séparait avant le coup d’envoi l’actuel candidat au titre, l’AS Monaco et le FC Metz. Neuvièmes de ligue 1 et en quête de points depuis leur dernière victoire il y a un peu plus d’un mois face à Bordeaux, les hommes de Frédéric Antonetti entamaient cet après-midi leur chemin de Croix face à la meilleure équipe de 2021. Avec un seul petit point pris face à Lens sur les quatre dernières rencontres, les grenats avaient la lourde tâche de faire tomber de leur rocher les hommes de Niko Kovac, pour le premier match de cette double confrontation en Principauté. Si Vincent Pajot, à nouveau blessé, manquait à l’appel, le technicien corse du FC Metz pouvait compter sur le retour dans le groupe de Kévin N’ Doram après des mois d’absences.

La première action du match était à mettre à l’actif des monégasques (7′) sur une frappe mal cadrée de Youssouf Fofana à l’entrée de la surface, avant que Stevan Jovetic, en position de hors-jeu, ne se présente seul face à Marc-Aurèle Caillard quelques instants plus tard. La première incursion messine allait venir d’un rush de Fabien Centonze qui servait Lamine Gueye (13′) mais ce dernier bien pris par la défense rouge et blanche loupait sa reprise. Les hommes Niko Kovac allaient ensuite multiplier les assauts et priver les messins de ballons. Le roseau pliait mais ne rompait pas côté grenat. Kévin Volland trouvait le poteau sur une tête plongeante (33′) tandis que Papa N’Diaga Yade s’illustrait sur un geste mal maîtrisé (36′) sur Cesc Fàbregas, carton jaune pour le jeune Sénégalais. Étonnamment, ce sont les messins qui allaient se procurer la meilleure occasion sur un caviar de Farid Boulaya à l’attention de Lamine Gueye (40′) qui butait sur Benjamin Lecomte. Les grenats auraient même pu rentrer aux vestiaires avec l’avantage si Papa N’Diaga Yade n’avait pas loupé sa contre-attaque (45′). Une première mi-temps où les joueurs de Frédéric Antonetti auront pêché par un manque évident de propreté technique dans la relance, au milieu de terrain et dans les vingt derniers mètres, mais qui ont su contenir les assauts des attaquants monégasques.

La deuxième mi-temps repartait sur les chapeaux de roue avec une mésentente entre Habib Maïga et John Boye qui profitait à Stevan Jovetic qui allait être légèrement fauché par Marc-Aurèle Caillard… après sa frappe manquée. Penalty d’après Johan Hamel (et Clément Turpin, arbitre vidéo du jour), qui comme à son habitude trouvait le moyen de tuer le match et de crucifier le FC Metz (50′). Cesc Fàbregas transformait l’offrande avant que Kévin Volland ne double la marque dans les secondes suivantes. Cruel pour les messins qui étaient revenus avec les mêmes intentions qu’en fin de première mi-temps. Totalement dégoûtés par l’arbitrage scandaleux, une fois n’est pas coutume, de “monsieur Hamel”, les grenats accusaient le coup mais n’abdiquaient pas. Volontaires mais psychologiquement atteints, les jeunes messins tentaient tant bien que mal de se réorganiser, mais Monaco pouvait dérouler tranquillement et gérer sa deuxième période. Wissam Ben Yedder, entré en jeu quelques minutes plus tôt, envoyait un missile dans les cages messines (77′) alors que le ballon était sorti quelques instant plus tôt. Une nouvelle fois, la VAR de Clément Turpin validait la décision du sieur Hamel. A quoi bon lutter ? Le coup de grâce allaient être donné à la 87ème minute sur un nouveau penalty transformé par Wissam Ben Yedder, doublé d’une expulsion de John Boye. La coupe était pleine. Score final 4-0.
La victoire monégasque n’est pas scandaleuse sur le fond, les joueurs de Niko Kovac ont dominé leur sujet en seconde période et ont montré des qualités bien supérieures aux joueurs du FC Metz. Mais sur la forme, le match aurait tout aussi bien pu basculer dans le sens des messins qui, avant l’intervention du corps arbitral, avaient réussi à faire déjouer les rouges et blancs. Il faudra montrer un meilleur visage mardi en coupe et espérer que Johan Hamel ne recroise plus le chemin des messins à l’avenir.

Crédits photos : Twitter officiel FC Metz et AS Monaco

Avatar
Écrit Par

Les derniers articles

METZ HANDBALL

La jeune demi-centre qui était prêtée pour la fin de saison au Sambre Avesnois Handball en D2F, a décidé d’y prolonger l’aventure pour une...

METZ HANDBALL

Après son revers en 1/4 de finale aller sur le parquet de Brest, Metz Handball se devait de redresser la tête à domicile afin...

FC METZ

Alors que le FC Metz réalise sa meilleure saison en Ligue 1 depuis de très nombreuses années, les chimères du mercato font déjà trembler...

METZ HANDBALL

L’essentiel a été assuré il y a une semaine pour le Brest Bretagne Handball, alors que les joueuses de Laurent Bezeau s’adjugeaient sur leur...

FC METZ

On jouait la trente-deuxième journée de ligue 1 ce vendredi soir à Saint Symphorien et pour ce match d’ouverture les grenats recevaient l’actuel leader...

METZ HANDBALL

Il y a une semaine, dans une Bretagne lointaine, très lointaine…C’est une époque de guerre civile. A bord de jupettes spéciales opérant loin de...

Vous aimerez aussi

FC METZ

Alors que le FC Metz réalise sa meilleure saison en Ligue 1 depuis de très nombreuses années, les chimères du mercato font déjà trembler...

FC METZ

On jouait la trente-deuxième journée de ligue 1 ce vendredi soir à Saint Symphorien et pour ce match d’ouverture les grenats recevaient l’actuel leader...

FC METZ

Éliminé en huitièmes de finale de la Coupe de France à Monaco et 9ème de Ligue avec 7 points de retard sur le 5ème...

FC METZ

Les messins retrouvaient le stade Louis II pour la seconde fois en trois jours, cette fois-ci dans l’espoir de décrocher une place en quart...