Team Esbjerg – Metz Handball : L’Avant-Match

Ce dimanche 8 mars, Metz Handball se déplace sur les terres de la Team Esbjerg pour le compte de la dernière journée du Tour Principal. Qualifiées en 1/4 de finale, les deux équipes peuvent toutefois encore prétendre à la 1ère place du groupe. Mais attention, si Metz est bien assurée de finir dans le top 2, Esbjerg peut encore se retrouver derrière Rostov en cas de défaite. Un choc prometteur qui annonce également le début d’une nouvelle ère avec la suppression du Tour principal pour l’édition 2020/2021. C’est donc, ici, le dernier match de Main Round de l’Histoire que vont disputer Messines et Danoises. 

 

L’adversaire du jour

Un adversaire de taille se dresse de nouveau face à Metz Handball. A l’aller, c’était un concurrent inconnu pour la maison jaune et bleue. 1 mois plus, tard, les joueuses de Emmanuel Mayonnade savent à qui elles ont affaire. Le 8 février dernier, les Dragonnes avaient bien failli perdre leur invincibilité tant elles avaient subi les assauts des Danoises jusqu’à l’égalisation miraculeuse de Orlane Kanor dans les derniers instants, mettant un terme du même coup à une série de deux matchs sans victoire. Méconnaissable et bloqué par la pression, le collectif n’avait pu que courir derrière le score malgré quelques soubresauts. Mais les coéquipières de la jeune arrière avait justement essayé de contrer une équipe qui faisait preuve d’énormément de caractère, avec un jeu rapide, propre, sans vices apparents. Du réalisme, de la fluidité, de la rigueur, de l’intensité, des combinaisons collectives avec un rendement effréné de la Neerlandaise Estavana Polman (9/16), de Sonja Frey (8/11) et de l’ailière droite Marit Jacobsen avec ses 5 buts en 6 tentatives. Le danger venait de tous les secteurs du terrain et tout était mis en oeuvre pour perturber le jeu messin. Il faut se l’avouer, le handball scandinave est bien souvent l’ennemi de la pratique française.

Cependant, ces derniers temps, l’équipe de Jesper Jensen connait une baisse de régime en championnat et en Ligue des Champions. Tout n’est plus si spontané que précédemment avec des pertes de balle à répétition et un manque de créativité offensive devant les gardiennes qui prennent de plus en plus l’ascendant sur les attaquantes. Hésitante dans ses intentions, elle se met en difficulté durant les rencontres à forts enjeux. Esbjerg subit certainement les conséquences d’un manque de profondeur de banc et d’une accumulation de rencontres imposées par un calendrier très dense. Mais à domicile, le champion en titre reste aussi intraitable que leurs homologues françaises. Depuis le début de la saison, il n’a laissé des points qu’à deux reprises en 15 rencontres à la maison. D’ailleurs dans la compétition européenne personne n’est parvenu à s’imposer à la Blue Water Dokken depuis la défaite inaugurale contre le CSM Bucarest. D’une forteresse imprenable, nous n’en sommes qu’à un pas. 

 

Les 5 dernières rencontres :

  • Esbjerg vs Viborg : 29/22
  • Esbjerg vs Vipers Kristiansand : 35/30
  • Randers vs Esbjerg : 23/30
  • FTC Rail Cargo Hungaria vs Esbjerg : 26/25
  • Esbjerg vs Ajax Kobenhavn : 33/23

 

La joueuse à suivre : Sonja Frey 

 

 

Cette équipe de Esbjerg regorge de joueuses talentueuses et polyvalente. Le premier nom qui ressort du chapeau est bien évidemment celui de la Championne du Monde Estavana Polman qui s’est profusément libérée mais une autre de ses coéquipières a pris une toute nouvelle dimension en posant ses valises au Danemark. Sonja Frey, internationale autrichienne de 26 ans arrive tout droit du Paris 92 et enregistre sa 3ème destination à l’étranger après l’Allemagne et la France. Une expérience qui lui permet donc de s’adapter rapidement à un nouveau style de jeu et depuis le début de la saison, elle le prouve par ses prestations en HTH Ligaen avec ses 66 réalisations et ses 60 buts qui la classent 6ème meilleure buteuse de Ligue des Champions (une moyenne de 6 buts par match). Ses débordements et son explosivité offensive dynamisent la base arrière danoise et la défense 3-2-1 de Metz Handball avait bien eu du mal à la contenir au match aller. Mais elle s’illustre surtout dans le collectif par ses passes millimétrées lui permettant d’être la 3ème meilleure passeuse de la ligue danoise. Une incontestable menace quand on voit les artilleuses qui se trouvent à ses cotés. 

 

 

 

Du côté de Metz Handball

Le groupe

Voici la liste des joueuses qui devraient voyager au Danemark.

#7 Grâce Zaadi (Capitaine)
#8 Laura Flippes
#9 Astride N’Gouan
#10 Méline Nocandy
#12 Ivana Kapitanovic
#17 Orlane Kanor
#18 Ilona Di Rocco
#19 Louise Burgaard
#22 Xenia Smits
#24 Martine Smeets
#25 Marie-Hélène Sajka
#27 Marion Maubon
#30 Jurswailly Luciano
#77 Olga Perederiy
#91 Tea Pijevic

 

La joueuse en forme : Laura Flippes

 

L’internationale française retrouve ses lettres de noblesse et monte en puissance à un tournant important de la saison. Depuis sa belle prestation contre Rostov, Laura Flippes accumule les performances solides en atteste sa moyenne de 4 buts par match toute compétition confondue, un rendement assez prolifique pour une ailière. Mais au-delà du chiffre inscrit sur les feuilles de match, l’ailière droite arrive à se réinventer à chacune de ses sorties avec sa polyvalence et sa percussion qui apportent un lot de diversification dans le jeu messin. Tout le monde peut ressentir une nouvelle dimension dans ses prises de décision à la finition comme dans son sacrifice hors du commun pour protéger ses gardiennes. Contre Rostov et Bucarest, son agilité et son agressivité lui ont permis de freiner les ardeurs des joueuses les plus dangereuses des deux collectifs au poste 2. Sa ruse promet un duel accroché avec l’adresse funeste de la base arrière danoise.

 

Le précédent affrontement

Cette confrontation ne sera que la deuxième entre les deux clubs. Le 8 février dernier, Team Esbjerg et Metz Handball se sont quittés sur le score de 31 à 31. 

 

Les autres matchs de la 6ème journée du Tour principal

Samedi 7 mars 

  • Rostov-Don recevait le FTC Rail Cargo Hungaria et s’est imposé 29 à 26.
  • Gyori ETO KC reçoit le SCM Ramnicu Valcea à 16h
  • RK Krim Mercator reçoit Buducnost à 19h

Dimanche 8 mars 

  • IK Savehof reçoit le Brest Bretagne Handball à 15h

Team Esbjerg vs Metz Handball à 16h50 sur beIN SPORTS 3

 

Crédit photo : EHF (Sonja Frey)/Matthieu Henkinet (Laura Flippes)