Rejoignez nous !

Bonjour, que cherchez vous ?

METZ HANDBALL

Metz Handball – Odense : la conquête Européenne commence bien

Ce Samedi, Metz Handball faisait le déplacement à Odense au Danemark pour y disputer son premier match de Ligue des Champions de la saison.

Après un faux départ en raison de la polémique liée à la non venue du CSKA Moscou à Nancy, la saison Européenne de Metz Handball pouvait commencer ce samedi face à Odense.
Pour ce match, Metz ne pouvait une nouvelle fois pas compter sur Tamara Horacek, toujours retenue par des démarches administratives compliquées. En revanche, Camila Micijevic, annoncée absente en raison d’une blessure au mollet déclarée face à Chambray, figurait bien avec l’équipe au début de la rencontre.

Une première mi-temps à deux vitesses

Dès l’entame du match, les Messines se signalaient par une certaine inconstance. Malgré une participation intéressante d’Astride N’Gouan en attaque le jeu restait relativement haché avec plusieurs fautes. Ivana Kapitanovic, titularisée pour ce match, parvenait à arrêter un jet de 7 mètres mais la défense restait globalement trop friable pour lui donner des situations préférentielles. Debbie Bont écopait d’ailleurs de la première suspension pour deux minutes ce qui permettait à Odense de maintenir une avance d’un but.

Mieux coordonnées après un premier temps mort les Messines parvenaient à réellement démarrer leur match après 17 minutes de jeu alors qu’Ivana Kapitanovic réalisait un arrêt remarquable et qu’au gré d’un tampon de bienvenue dans la compétition sur Chloé Valentini, les Messines inscrivaient un jet de 7 mètre. Mais Odense restait solide et Althea Reinhardt s’interposait entre un magnifique un contre un de Bruna de Paula et les filets. Ce qui n’empêchait pas Debbie Bont de profiter d’un caviar de sa gardienne pour marquer en contre attaque et les deux équipes restaient au coude à coude (8-8, 20ème)

Suite à cela, Metz Handball proposait une phase défensive hybride avec Chloé Valentini en position d’arrière et De Paula sur l’aile tandis que les deux tours de contrôle Sarah Bouktit et Emma Jacques occupaient le centre de la zone. Une situation de jeu qui offrait plusieurs interceptions jusqu’à ce qu’une somptueuse roucoulette de De Paula donne deux buts d’avance pour la première fois. Alors que les oranges tentaient de revenir au score, Chloé Valentini inscrivait son premier but en Ligue des Champions pour préserver l’avance des siennes à quelques secondes de la mi temps.

Mi temps : 13-15

Une deuxième partie de rencontre plus solide…

Dès le lancement de la deuxième période, Louise Burgaard provoquait un passage en force mais l’action suivante, particulièrement hachée ne permettait pas de capitaliser. De retour en défense, Camila Micijevic se montrait intraitable et sur sa première offensive du match, elle profitait d’une passe de Laura Kanor pour se donner trois buts d’avance (13-16, 2ème). Malgré une attaque réussie, les Danoises écopaient d’une suspension pour deux minutes et voyaient Méline Nocandy préserver l’écart sur jet de 7 mètre. Ivana Kapitanovic signait son 5ème arrêt alors que Debbie Bont avait laissé le champ libre à Mie Hojlund mais alors que la balle était récupérée par les joueuses locales, Astride N’Gouan écopait à son tour de 2 minutes de suspension.

Dione Housheer profitait de l’infériorité numérique des Messines en défense avant que Rikke Iversen n’en fasse de même sur contre attaque dans la foulée. Les Danoises revenaient alors rapidement dans la partie (16-17, 7ème).
Après un temps mort les joueuses de Ulrik Hansen reprenaient le jeu avec une attaque à sept dans l’espoir de capitaliser sur leur bon retour au score mais cela ne payait pas. Méline Nocandy offrait alors un bon ballon à Laura Kanor pour revenir à +3 (16-19, 11ème). Ivana Kapitanovic punissait pour la première fois l’attaque à sept Danoise en inscrivant un but dans la longueur du terrain.

Louise Burgaard se voyait pénalisée de 2 minutes sur le banc pour un choc jugé trop dur lors de la défense suivante. Dans la foulée Emma Jacques, coupable d’une faute en voulant compenser une absence de Debbie Bont, manquait de la rejoindre mais n’occasionnait qu’un jet de 7 mètres. Par chance, le tir se transformait en premier arrêt pour Hatadou Sako, entrée pour l’occasion.

Et un finish en beauté

Astride N’Gouan se rendait coupable d’une défense en zone et Rikke Iversen en profitait pour inscrire un nouveau but (18-20, 15ème). Alors qu’Odense écopait d’une suspension de 2 minutes et d’un nouveau jet de 7 mètres scoré par Méline Nocandy, Dione Housheer faisait une nouvelle fois la différence pour garder les siennes dans le match. A peine revenues à sept sur le terrain Kamila Larsen se rendait coupable d’une faute et retrouvait le banc. (19-23, 20ème)

Dans les minute suivantes les Messines creusaient l’écart avec notamment une contre attaque de Louise Burgaard conclue par Bruna de Paula (20-25, 23ème). Un nouveau jet de 7 mètres et un arrêt d’Ivana Kapitanovic solidifiaient l’avance Messine alors qu’Odense, privilégiant peut être trop les face à face souffrait de l’efficacité perdue de Dione Housheer. Un tir sur l’aile gauche de Bo van Wetering permettait aux Danoises de ne pas sombrer avant qu’une bonne défense ne leur rende la balle mais un nouvel arrêt d’Ivana Kapitanovic confirmait que le sort de la rencontre était déjà jeté (21-26, 28′). Bruna de Paula se chargeait de sceller le score du match avec une nouvelle pénétration avant le coup de sifflet final.

Résultat final de ce Metz Handball – Odense : 21 – 27

Statistiques de la rencontre

Metz
Ivana Kapitanovic (10 arrêts sur 32 tirs, 1 but sur 1 tir), Hatadou Sako (1/1)
Bruna de Paula (6 buts sur 10 tirs), Astride N’Gouan (5/6), Méline Nocandy (7/10), Chloe Valentini (1/1), Camila Micijevic (2/2), Debbie Bont (2/3), Louise Burgaard (1/1), Emma Jacques (1/1), Laura Kanor (1/1), Sarah Bouktit (0/0), Emma Tucella (0/0), Anne Emmanuelle Augustine (0/0)

Odense
Althea Reinardt (8 arrêts sur 34 tirs), Martina Thörn (0/1)
Dione Housheer (9 buts sur 13 tirs), Mia Rej Bidstrup (3/8), Kelly Vollebregt (2/2), Trine Knudsen (1/1), Bo van Wetering (2/4), Ayaka Ikehara (1/1), Mie Enggrob Hojlund (1/7), Maren Nyland Aardahl (0/1), Malene Aambakk (0/1), Frea Cohrt Kyndboel (0/1), Rikke Iversen (2/4), Kamilla Birkedal Larsen (0/0)

Crédit photo : Matthieu Henkinet (archives)

Écrit Par

Messin convaincu, fanatique de sports, photographe à www.MHphoto.fr et basketteur du dimanche.

Les derniers articles

FC METZ

L’AS Saint-Etienne vient d’annoncer un certain nombre de forfaits pour son match face au FC Metz samedi. Une aubaine pour le club grenat et...

METZ HANDBALL

Touchée au genou en fin de rencontre face à Paris 92, Emma Jacques ne reviendra pas sur les terrains avant au moins janvier 2022....

INTERVIEWS

Après un match face à Paris dominé de bout en bout par les Dragonnes, Laura Kanor s’est présentée à notre micro pour livrer ses...

METZ HANDBALL

Dans une rencontre au sommet de la Ligue Butagaz Energie, Metz Handball n’a fait qu’une bouchée de Paris 92, qui était privé de joueuses...

FC METZ

Au lendemain de la lourde défaite du FC Metz face au RC Lens, la situation semble plus que préoccupante pour le club à la...

+ DE SPORTS

Evoluant au 4ème échelon du hockey sur glace français, le Metz Hockey Club a de grandes ambitions. Les messins recevaient Lyon, leader de D3...

Vous aimerez aussi

FC METZ

L’AS Saint-Etienne vient d’annoncer un certain nombre de forfaits pour son match face au FC Metz samedi. Une aubaine pour le club grenat et...

METZ HANDBALL

Touchée au genou en fin de rencontre face à Paris 92, Emma Jacques ne reviendra pas sur les terrains avant au moins janvier 2022....

INTERVIEWS

Après un match face à Paris dominé de bout en bout par les Dragonnes, Laura Kanor s’est présentée à notre micro pour livrer ses...

METZ HANDBALL

Dans une rencontre au sommet de la Ligue Butagaz Energie, Metz Handball n’a fait qu’une bouchée de Paris 92, qui était privé de joueuses...