Metz Handball – Chambray : Une formalité pour les dragonnes.

Pour ce 19ème match de la saison régulière de Ligue Butagaz Energie, les Dragonnes recevaient le Chambray Touraine Handball. Un outsider de luxe qui venait aux Arènes avec la ferme intention de poser des soucis à des messines au sommet de leur art après leur magnifique victoire face à Bucarest 3 jours plus tôt en Ligue des Champions.

Aucun match ne doit être pris à la légère, Emmanuel Mayonnade et ses protégées ne le savent que trop bien, d’autant que la course à la 1ère place du classement, que se livrent à nouveau Metz et Brest cette année, tient toutes ses promesses et bien malin qui arrivera à prédire l’issue de cette saison régulière. Toujours est-il que dans ce contexte les Dragonnes, fortes de leur actuelle première place en EHFCL et suite à leur victoire en patronnes trois jours plus tôt face à Bucarest, se devaient d’imposer leur loi devant leur public en Ligue Butagaz face à des Tourangelles mal classées mais toujours en course pour une place en play-offs. . Un public un peu moins nombreux qu’à l’accoutumée (2248) malgré la présence des clubs invités (Boulay, Villerupt et le Bassin Mussipontain) qui ont donné de la voix.

 

Première mi-temps :

Aucun tour de chauffe en ce début de rencontre, les deux équipes se rendent coup pour coup, 6-6 en dix minutes. Bien en place, les Tourangelles tentent de belles combinaisons en attaque, tandis que la défense messine tarde à imposer sa puissance. Si bien qu’à la douzième minute de jeu, c’est Chambray qui prend l’avantage, ce qui n’est pas du goût d’Emmanuel Mayonnade qui demande le premier temps mort de la partie. Linda Pradel stoppe quatre tirs coup sur coup, mais Ivana Kapitanovic lui répond de belle manière. Les deux gardiennes sont en forme ce soir, à moins que ce ne soit les tirs qui manquent de précision. Ceci étant, le score peine à évoluer. Grâce Zaadi est rattrapée par la brigade et est exclue deux minutes. Les visiteuses en profitent pour prendre un avantage de +3. Avantage que les messines, sans doute physiquement marquées par leur combat de dimanche, n’auront pourtant aucun mal à résorber. Malgré quelques approximations et des jambes un peu lourdes, les championnes de France vont reprendre le match à leur compte par l’intermédiaire notamment d’une Méline Nocandy en feu et d’une Orlane Kanor intraitable. Piquées au vif, les messines veulent montrer à leur adversaire qui sont les patronnes. 13-11 à cinq minutes de la pause, et le public exulte sur un but ovni d’Astride N’Gouan puis sur une envolée de Grâce Zaadi. 15-11. Les Dragonnes sont de retour.  Ivana Kapitanovic repousse les assauts de Chambray et Martine Smeets aggrave encore la marque. 16-11 et dernier temps mort de la première mi-temps demandé par Vincent Philippart qui sent que ses joueuses sont en train de prendre l’eau. Laura Flippes ouvre son compteur pour la soirée, puis Marie-Hélène Sajka transforme son jet de 7 mètres. Les jaunes et bleues finissent le premier acte de la plus belle des manières. 18-12.

Deuxième mi-temps :

De retour des vestiaires, les joueuses du Metz Handball alourdissent le score par l’intermédiaire de Laura Flippes par deux fois, 20-12. Les Tourangelles ne profitent pas de leur supériorité numérique suite à l’exclusion temporaire de Méline Nocandy et MarieHélène Sajka envoie un missile dans les cages d’Andrea Novellan. Pendant ce temps, Jovana Stoiljkovic transforme son jet de 7 mètres et passe à 6 buts. Clairement la Chambraisienne la plus en vue ce soir. Elle permet à ses coéquipières de réduire l’écart à 6 buts, 23-17. Xenia Smits, seule messine à ne pas avoir encore marqué ce soir, est à deux doigts d’ouvrir son compteur mais elle bute sur Andrea Novellan. Du côté de Metz, Tea Pijevic remplace Ivana Kapitanovic pour la suite de la seconde mi-temps. Les Dragonnes déroulent et le festival Laura Flippes continue. 28-19 au quart d’heure de jeu. Puis 29-19 après un nouveau but de Louise Burgaard. +10 pour les jaunes et bleues. Les Tourangelles ne reviendront plus. Tea Pijevic prouve qu’elle est un joker de luxe et enchaîne les arrêts de grande classe. Suite à l’un d’eux, elle propulse Ailly Luciano vers le trentième but et enflamme les arènes. La fin du match ressemble à une démonstration de Handball et s’achève sur un score sans appel de 37-25. Une formalité.

Ce match était un piège à éviter, après un combat de titans trois jours plus tôt en EHFCL, le risque de relâchement face à un adversaire plus faible était grand, mais les messines ont élevé leur niveau de jeu après un premier quart d’heure un peu timoré. Exit les doutes et les angoisses du début d’année, les interrogations sur leur investissement ou sur le mental des filles suite aux différentes annonces de départ l’an prochain. Les Dragonnes sont bien là, elles montent doucement en puissance à l’approche des grands rendez-vous qui se profilent au printemps.

Les stats du match :

Metz Handball :

#7 Grâce Zaadi (Capitaine) : 3/3
#8 Laura Flippes : 6/6
#9 Astride N’Gouan : 3/5
#10 Méline Nocandy : 4/6
#12 Ivana Kapitanovic : 4 arrêts pour 20 tirs (45 mn)
#17 Orlane Kanor : 2/2
#19 Louise Burgaard : 3/6
#22 Xenia Smits : 0/1
#24 Martine Smeets : 2/3
#25 Marie-Hélène Sajka : 4/7
#27 Marion Maubon : 2/5
#30 Jurswailly Luciano : 5/8
#77 Olga Perederiy : 3/4
#91 Tea Pijevic : 3 arrêts pour 11 tirs (15 mn)

Chambray Touraine Hanball :

#6 Anouk Nieuwenweg : 3/7
#8 Caroline Valente : 2/3 
#9 Ana Paula Rodrigues Belo : 2/5
#10 Estel Memana : 1/1
#15 Marie François : 1/2
#16 Linda Pradel (capitaine) : 5 arrêts pour 23 tirs (30 mn)
#17 Camille Asperges : 3/3
#37 Emeline Dubois : 1/2
#25 Sophia Fehri : 0/0
#29 Mathilde Nicolet : 1/3
#27 Djeneba Toure : 1/1
#33 Jovana Stoiljkovic : 8/9
#41 Nina Brkljacic : 2/5
#74 Andrea Novellan : 6 arrêts pour 25 tirs (30 mn)

 

Crédit photo : Matthieu Henkinet