Rejoignez nous !

Bonjour, que cherchez vous ?

FC METZ

Les chiffres alarmants du FC Metz

Alors que le FC Metz réalise un début de saison très compliqué, nous avons cherché des réponses dans les statistiques. Beaucoup sont alarmantes, d’autres sont un peu plus encourageantes.

Des séries qui durent…

Le dernier match gagné à domicile date du 24 Janvier 2021. Un 2-0 face au FC Nantes. Ce soir là, Aaron Leya Iseka avait ouvert la marque à la 35ème sur une passe de Farid Boulaya. Alors que la deuxième mi-temps touchait à son terme, le passeur devenait buteur grâce à John Boye, au grand dam de Raymond Domenech.
Depuis, les Messins cumulent une série de 11 matchs de Ligue 1 sans victoire à Saint Symphorien et ce, malgré le retour des encouragements du public.

Le dernier match gagné par le FC Metz date du 02 Mai 2021, 1-5 à Dijon.
Au cœur d’une série particulièrement défavorable entamée au mois de Mars, les joueurs se signalaient par une performance aboutie en Côte d’Or. Lamine Gueye ouvrait la marque à la 37ème avant que Pape Matar Sarr double la mise (42ème). Mama Baldé scorait de la tête sur un corner de Frédéric Sammaritano pour espérer revenir mais Fouad Chafik contrariait les efforts des siens avec un but contre son camp à la 71ème. Vagner Dias et Dylan Bronn enfonçaient le clou à la 82ème et la 85ème chacun sur une passe de Farid Boulaya.
Depuis, le FC Metz cumule 9 matchs sans victoire en championnat. Par ailleurs, le FC Metz cherche à se défaire d’une série de 10 défaites et 6 matchs nuls pour une seule victoire.

… et qui durent.

Le FC Metz n’a pas connu un bilan victoires/défaites positif depuis la saison de Ligue 2 2018/2019 (24 victoires, 9 nuls, 5 défaites). En Ligue 1, il faut remonter à la saison 1997/1998 (20 victoires, 8 nuls, 6 défaites). La saison 2020/2021 aurait pu marquer le retour en grâce du football Messin mais les résultats se sont effondrés à partir du mois de Mars 2021 (7 défaites, 3 nuls, 1 victoire), portant le bilan final à 12 victoires, 11 nuls et 15 défaites.

Un effectif instable

Depuis le début de la saison le FC Metz a titularisé 18 joueurs différents. Ne pouvant pas compter sur un effectif stable, Frédéric Antonetti a énormément changé le système de jeu d’un match à l’autre et il y a de grandes disparités dans l’utilisation des joueurs. Seuls six joueurs ont disputé toutes les rencontres à ce jour (Niane, Sarr, Maïga, Bronn, Udol, Oukidja) et trois n’ont manqué qu’un match (Centonze, Kouyate Pajot).

En tout, 24 joueurs sont entrés en jeu sous les couleurs du FC Metz en 6 rencontres. Douze d’entre eux cumulent moins de 150 minutes sur le terrain. Parmi eux on remarquera la présence de Sofiane Alakouch, Sikou Niakaté et Amine Bassi. Trois joueurs, pourtant recrutés pour l’équipe première lors du mercato estival.
Sont également remarquables les absences de Farid Boulaya et Opa Nguette dont le retour avec l’équipe est encore imprécis.

L’attaque désespérée

En six rencontres, le FC Metz a globalement eu la possession en sa faveur avec une moyenne de 52,9% et a su la convertir en 12,7 tirs par match ce qui fait du FC Metz la 8ème équipe du championnat en terme de moyenne de tirs. Seulement, parmi ces derniers seuls 4,2 sont cadrés en moyenne par rencontre. Cela s’explique par un pourcentage énorme de tirs depuis l’extérieur de la surface. En effet, les Messins tirent 49% du temps à l’extérieur des 18 mètres ce qui leur confère le plus faible pourcentage de tirs dans la surface du championnat et reflète des tentatives souvent désespérées. Le bilan offensif n’est donc que peu reluisant avec 6 buts marqués en autant de matchs et 2 passes décisives.

Avec 5 tirs cadrés, Lamine Gueye est le joueur qui a le plus trouvé le sens de la cage en grenat cette saison, il est suivi par Habib Maïga et Ibrahima Niane (4). Mais c’est bien Fabien Centonze qui est actuellement le meilleur buteur de l’équipe avec 2 buts, suivi par Ibrahima Niane, Habib Maïga et Matthieu Udol avec une réalisation chacun.

Dans la transmission du ballon, le FC Metz se situe juste en dessous de la moyenne du championnat avec 81,2% de passes réussies. Cependant, les grenats se partagent beaucoup la balle et figurent à la neuvième position du championnat en terme de passes réalisées : 2740. Dans ce domaine le Messin le plus en vue est Dylann Bronn avec 59 passes par match, il est suivi par Pape Matar Sarr et Matthieu Udol (48 et 47 passes/match). Des statistiques qui semblent confirmer les phases de possession stériles du FC Metz.

Peu de satisfactions défensives et une discipline à revoir

Côté défensif, en six rencontres le FC Metz a subi en moyenne 12,8 tirs par match ce qui est sensiblement autant que les situations qu’il a créé, pourtant ces tirs ont débouché sur 13 buts au total. Une efficacité de la part des adversaires qui est sans commune mesure avec celle des grenats et qui s’explique par la perméabilité de la surface de réparation d’Alexandre Oukidja. En effet, 68% des tirs adverses sont pris depuis cette zone, un pourcentage parmi les plus élevés de Ligue 1.

Pourtant, le portier Messin figure à la 5ème position au classement des arrêts avec 19 sauvetages. Vincent Pajot se dresse pour le moment en meilleur stoppeur Messin avec 14 tacles réussis, cela fait de lui le 6ème joueur du championnat en la matière. Enfin Matthieu Udol et Boubakar Kouyate s’illustrent dans le domaine des duels aériens gagnés avec 19 réussites chacun. Des statistiques qui ne semblent pas vraiment suffire à sauver le FC Metz de la friabilité.

Pour ce qui est de la discipline, 14 cartons reçus, dont un rouge, ce qui fait de Metz un des plus mauvais élèves en Ligue 1 en terme de sanctions disciplinaires. Dans le détail, Metz commet en moyenne 12,8 fautes par match, 6ème équipe du championnat en la matière. En revanche les grenats subissent eux aussi beaucoup de fautes, 13,2 en moyenne par match.

Ces statistiques plus ou moins alarmantes concernant le FC Metz tendent à confirmer les causes du début de saison décevant des Grenats. Cependant, elles témoignent également de certains points encourageants, qu’il conviendra d’espérer voir se développer pour éviter une saison morne pour le FC Metz.

Source des statistiques : WhoScored, Transfermarkt, Ligue1.fr
Crédit photo : Frederic Chambert / Panoramic (une), Lucas Deslangles (Nguette) Julien Buret (Centonze, Oukidja)

Écrit Par

Messin convaincu, fanatique de sports, photographe à www.MHphoto.fr et basketteur du dimanche.

Les derniers articles

FC METZ

L’AS Saint-Etienne vient d’annoncer un certain nombre de forfaits pour son match face au FC Metz samedi. Une aubaine pour le club grenat et...

METZ HANDBALL

Touchée au genou en fin de rencontre face à Paris 92, Emma Jacques ne reviendra pas sur les terrains avant au moins janvier 2022....

INTERVIEWS

Après un match face à Paris dominé de bout en bout par les Dragonnes, Laura Kanor s’est présentée à notre micro pour livrer ses...

METZ HANDBALL

Dans une rencontre au sommet de la Ligue Butagaz Energie, Metz Handball n’a fait qu’une bouchée de Paris 92, qui était privé de joueuses...

FC METZ

Au lendemain de la lourde défaite du FC Metz face au RC Lens, la situation semble plus que préoccupante pour le club à la...

+ DE SPORTS

Evoluant au 4ème échelon du hockey sur glace français, le Metz Hockey Club a de grandes ambitions. Les messins recevaient Lyon, leader de D3...

Vous aimerez aussi

FC METZ

L’AS Saint-Etienne vient d’annoncer un certain nombre de forfaits pour son match face au FC Metz samedi. Une aubaine pour le club grenat et...

METZ HANDBALL

Touchée au genou en fin de rencontre face à Paris 92, Emma Jacques ne reviendra pas sur les terrains avant au moins janvier 2022....

INTERVIEWS

Après un match face à Paris dominé de bout en bout par les Dragonnes, Laura Kanor s’est présentée à notre micro pour livrer ses...

METZ HANDBALL

Dans une rencontre au sommet de la Ligue Butagaz Energie, Metz Handball n’a fait qu’une bouchée de Paris 92, qui était privé de joueuses...