Rejoignez nous !

Bonjour, que cherchez vous ?

METZ HANDBALL

L’équipe de France de handball féminin en finale des Jeux Olympiques

Bien loties au sein de l’excellence des sports collectifs Français lors de ces Jeux Olympiques de Tokyo, les joueuses de l’équipe de France de handball ont assuré leur qualification en finale face à une équipe de Suède remarquable.

Alors que les Françaises ne s’étaient pas facilité la tâche avec une phase de poules compliquée, l’équipe de France s’était reprise avant cette demi-finale avec une victoire encourageante face au Brésil avant de livrer une partition particulièrement solide pour éliminer les Pays Bas en quart de finale. Opposées à des Suédoises conquérantes, les Bleues embrassaient le combat dès les premières minutes avec des échanges d’attaques rapides tandis que les arbitres Slovènes mettaient rapidement la main mise sur le match avec la distribution des deux premières suspensions pour deux minutes de part et d’autres de la partie.

Un bras de fer bien engagé

Si après 10 minutes les Suèdoises menaient la danse 2 à 5, un jet de 7 mètres scoré en deux temps par Grâce Zaadi remettait l’équipe de France sur les rails avant de permettre, en supériorité numérique, un retour à un but par l’intermédiaire de Pauletta Foppa. Dans les minutes suivantes, les échanges continuaient à être animés et au gré d’une défense de plus en plus stable, les Bleues s’offraient plusieurs possibilités d’égalisation avant de concrétiser par le biais d’Océane Sercien Ugolin (7-7, 18′).

Dans la foulée, Méline Nocandy écopait de deux minutes de suspension après un accrochage de maillot. Une infériorité immédiatement sanctionnée par Nathalie Hagman laissée seule à l’aile. La situation s’aggravait sur l’action suivante avec une double infériorité numérique occasionnée par une faute d’Océane Sercien qui laissait l’opportunité aux Suédoises de reprendre les devants (8-9, 20′). Dans les minutes suivantes l’équipe de France de handball ne se laissait pourtant pas déstabiliser et Chloé Valentini donnait finalement l’avantage aux siennes à l’issue d’une contre attaque millimétrée (11-10, 23′). Le bras de fer se poursuivait jusqu’à la mi-temps, avec un score néanmoins à l’avantage des tricolores suite à un dernier but de Laura Flippes : 15-14

La libération au bout du suspens

De retour des vestiaires, les Françaises parvenaient rapidement à creuser un premier écart de deux buts (17-15, 4′) forçant leurs adversaires du jour à reprendre leurs esprits pour ne pas se laisser distancer. Un soucis vite écarté par Jenny Carlson et Nathalie Hagman pour l’égalisation (17-17, 6′), puis Emma Lindqvist sur l’action suivante pour reprendre la main. Alors que les deux équipes étaient en infériorité numérique l’équipe de France se remettait à son tour en tête (19-18, 10′), bien aidée par de bonnes sorties de Cléopâtre Darleux. Mais le bras de fer se perpétuait et les coéquipières de Grâce Zaadi ne tenaient en tête qu’au bénéfice d’un (rare) loupé de Nathalie Hagman (20-20, 16′).

A un peu plus de 10 minutes du coup de sifflet final, tout restait incertain mais la France prenait une option avec deux buts d’avance. Grâce Zaadi manquait même l’opportunité du +3 sur un jet de 7m brillamment capté par la portière Suédoise.
Alors que l’option semblait se confirmer, les Bleues essuyaient une nouvelle suspension de deux minutes qui permettait aux coéquipières de Carin Stromberg de se donner de l’espoir. Mais le bateau restait à flot et le + 2 se transformait enfin en +3 par l’intermédiaire d’une Méline Nocandy vengeresse face au but (27-24, 24′)

Un “money time” irrespirable

Alors que l’air se raréfiait avec moins de 5 minutes à jouer, Grâce Zaadi transformée pour l’occasion en arrière gauche suite à un temps mort marquait son septième but avant que Cléopatre Darleux réalise un pastis salvateur sur l’offensive suivante pour maintenir les 3 buts d’avance avec 3 minutes à jouer. Estelle Nze Minko passait ensuite le +4, pour quasiment verrouiller la victoire Française avant l’heure (29-25, 27′). Un temps mort d’Olivier Krumbholz permettait enfin de calmer les esprits avec une minute à jouer, ce qui n’empêchait pas la France de trembler avec un jet de 7 mètre manqué avant que la fébrilité Suèdoise ne scelle l’écart et envoie une nouvelle équipe de sport collectif Français en finale. L’équipe de France de handball est assurée de faire aussi bien qu’à Rio et peut désormais rêver de l’or Olympique.

Score final : 29-27

Les statistiques messines

  • Méline Nocandy : 1 but en 2 tirs / une suspension de 2 minutes
  • Chloé Valentini : 2 buts en 2 tirs

    Crédit Photo : Franck Robichon/EPA
Écrit Par

Messin convaincu, fanatique de sports, photographe à www.MHphoto.fr et basketteur du dimanche.

Les derniers articles

METZ HANDBALL

Délocalisé exceptionnellement au Palais Jean Weille de Gentilly, Metz Handball recevait Vipers Kristiansand. Un énorme choc de Ligue des Champions en perspective pour les...

FC METZ

Troisième journée de D2 Féminine et deuxième victoire à domicile pour le FC Metz, face au VGA Saint-Maur. Les messines ont surclassé les parisiennes...

METZ CANONNIERS

A l’occasion de la 3ème journée de la Poule D de Nationale 2, les Metz Canonniers recevaient Charleville-Mézières au Complexe Saint-Symphorien. Peu inspirés, les...

FC METZ

Ce dimanche pour conclure cette semaine à trois matchs, le FC Metz se déplace à Brest. Les grenats devront confirmer les bonnes impressions qu’ils...

METZ CANONNIERS

La nouvelle destination de David Sainsbury Garcia est désormais connue. Après deux saisons en Moselle, il rejoint le groupe des Spartiates de Cergy Pontoise...

INTERVIEWS

Emma Tuccella épate. Véritable surprise du début de saison, la jeune ailière droite a pris le flambeau d’une Melvine Deba démissionnaire au pied levé...

Vous aimerez aussi

METZ HANDBALL

Quatre joueuses de Metz Handball ont été appelées en équipe de France U20 pour un stage à la maison du handball : Sarah Bouktit,...

+ DE SPORTS

Hier, le Moselle Open attirait tous les projecteurs avec un match de prestige entre Andy Murray et Ugo Humbert. Voici un tirage que l’on...

FC METZ

L’ancien entraîneur du FC Metz Vincent Hognon n’a pas duré du côté du Swift Hesperange dans le championnat du Luxembourg, après un début de...

+ DE SPORTS

Alors que les qualifications ont démarré ce Dimanche, tous les yeux sont déjà tournés vers le premier tour du tableau final du Moselle Open...