Golden League : L’Équipe de France comme à la maison aux Arènes.

Ce Vendredi, le terrain des Arènes de Metz s’est transformé en véritable bastion du Handball mondial pour accueillir une étape de la prestigieuse Golden League et les affrontements Norvège – Danemark et France – Serbie.

Cette salle est déjà l’une des places fortes du handball hexagonal, de par la réussite années après années des Dragonnes et de par l’ensemble des trophées qui y ont été conquis. Cependant, hier, ce n’était pas des joueuses en jaune et bleu que les supporters étaient venus soutenir en nombre, mais bel et bien l’équipe nationale Française de handball masculin.
Cela faisait 10 ans que les afficionados de handball Messin attendaient un retour des bleus dans leur enceinte et la salle remplie à ras bord dès la fin d’après midi n’a laissé aucun doute : il était temps d’y revenir.

Même si le regard s’attarde évidement plus facilement sur la présence des Bleus, cet événement n’accueillait pas qu’un match de prestige mais bien deux. En guise d’amuse bouche de luxe, le public a pu se régaler avec une rencontre opposant le Danemark à la Norvège, un remake de la finale des derniers championnats du monde. Malgré un faux rythme sur la première période, que l’on peut expliquer par l’imminence de l’Euro, la seconde mi-temps a vu le match s’emballer et un solide bras de fer s’organiser entre les deux équipes. L’issue a finalement été décidée dans le money time avec une ultime accélération Danoise qui a scellé les débats sur le score de 28 à 26.

Vint ensuite l’entrée de l’équipe de France, suivie des joueurs de l’équipe Serbe pour l’échauffement. Cette opposition était bien sûr le match le plus attendu de la soirée, mais pas forcément le plus relevé. En effet l’équipe nationale Serbe a connu des jours meilleurs et ne propose désormais qu’une résistance moindre face aux grandes nations Européennes.
Avant le coup d’envoi, alors qu’on ne pensait pas que cela serait possible, les tribunes se sont remplies de plus belle et les drapeaux bleu – blanc – rouge  se sont mis à tournoyer dans tous les recoins. L’animation de la soirée, de haut niveau, a permis de mettre le public au diapason avec un speaker et deux mascottes de qualité.


Cette belle ambiance a permis aux Français de démarrer le match en boulet de canon sur un 7 à 3 dans les dix premières minutes. Les joueurs Serbes ont mis du temps avant de s’impliquer en défense, laissant passer des assauts tricolores efficaces comme en témoigne le 6/6 de Luc Abalo à la pause. Le score de 22 – 13 à la mi-temps ne laissait alors que peu de mystère sur l’issue de la rencontre, ce qui permettait à Didier Dinart de réaliser une revue d’effectif en donnant du temps de jeu à son banc.
Malgré une deuxième période moins efficace, la France écarte sans mal l’équipe de Serbie 40 à 26 pour clore un match anecdotique mais surtout cette belle fête du handball qu’accueillaient les Arènes.
Une expérience mémorable pour tous les supporters présents mais aussi pour Vincent Gérard gardien numéro 1 des Bleus, originaire de Woippy, revenu triomphalement sur ses terres lors de cette soirée et récompensé après la rencontre.

Crédit photo : Lucas Deslangles du site Handfacts