Frédéric Antonetti, un an après.

Crédit Photo : L. Argueyrolles

Un an après le retrait de Frederic Antonetti de ses fonctions d’entraîneur de l’équipe première du FC Metz, beaucoup de zones d’ombre persistent autour de son implication au sein du club et son apport au quotidien. Le tacticien n’est plus apparu publiquement depuis Décembre 2018, nous faisons le point sur sa situation.

 

L’annonce de la mise en retrait de cette figure du coaching Français avait bousculé l’organisation Messine en Décembre 2018. Annoncé comme retenu pour quelques semaines en Corse auprès de sa femme malade, la vie a fait que l’absence s’est beaucoup prolongée.
Suite à ce retrait, c’est l’entraîneur adjoint, Vincent Hognon, qui a pris les rênes de l’effectif de l’équipe première. Il est accompagné de Jean Marie de Zerbi et Christophe Marichez, déjà présents, pour superviser les entraînements et les matchs des grenats. Cette organisation a permis à l’équipe de continuer sur sa lancée et remporter le titre de champion de Ligue 2 2018-2019.

Marichez De Zerbi Antonetti

Crédit Photo : FC Metz

Fin Mai, le club revoit l’organigramme de l’encadrement des Grenats et officialise Vincent Hognon au poste de coach principal de l’équipe première tandis que Frédéric Antonetti endosse le rôle de manager général. Il s’agit d’un style de management nouveau en France, mais courant dans les autres championnats Européens. Dans ce nouveau système, le FC Metz fait alors appel à un deuxième entraîneur adjoint: Benoit Tavenot qui a été recruté pour épauler Jean Marie de Zerbi.

Crédit photo : FC Metz

Depuis, la situation de Fréderic Antonetti n’a plus été évoquée par le club. Laissant les spéculations du public grandir avec le temps et les “où est Antonetti ?” ont laissé place aux rumeurs les plus fantasques à base de “Antonetti est en prison !” ou encore “Antonetti a été viré pour faute !”. Concernant ces allégations de réseaux sociaux, il n’y a évidement aucun début d’histoire crédible ni même de source digne de ce nom.
En revanche, pour ce qui est des informations fiables, de récents articles parus dans le Républicain Lorrain et l’Équipe, reviennent sur l’organisation particulière de cette dernière année et la relation entre le club à la croix de Lorraine et le technicien Corse.

Les rares évocations du côté du FC Metz, sont passées par Philippe Gaillot, directeur technique du club, il n’est donc pas surprenant de retrouver une citation de ce dernier lors de l’évocation du tandem Vincent Hognon et Frédéric Antonetti en matière de recrutement : “Dans le recrutement, il a le rôle le plus important. L’observation, il l’a toujours faite. Sur ces aspects-là, on est sur les mêmes façons de fonctionner entre lui, Frédéric Arpinon au recrutement, Vincent Hognon et le président. On essaie d’avoir la plus grande fréquence possible de contact et d’être dans la ligne définie quand Frédéric est arrivé.”
Frédéric Antonetti serait donc en quelque sorte le centre actuel des décisions du club. Chaque joueur, avant son recrutement serait supervisé, et passerait d’abord par le manager avant de rentrer dans l’effectif. Ce qui est considéré comme un avantage pour le club en raison de son expérience dans le domaine.

Crédit photo : FC Metz

Concernant la dernière apparition “physique” du Corse auprès de son équipe, elle aurait eu lieu en toute discrétion avant le match coupe de France contre Monaco le 22 Janvier 2019. Après un discours d’avant match, les grenats se sont imposés 3-1 sur la pelouse du Stade Louis II lors des 16èmes de finale. Les dernières recrues du mercato d’été 2019 n’ont donc à priori jamais rencontré le manager.

Après 6 mois de bataille pour le titre de Ligue 2 et 6 mois à lutter pour le maintien en Ligue 1, les échanges techniques entre manager, entraîneur et adjoints continuent d’être très fréquents et se font par visioconférence ou bien par téléphone. Ainsi, l’influence tactique de l’ancien coach reste présente dans les compositions actuelles. De son côté, Vincent Hognon est lancé dans un championnat qu’il découvre tant qu’entraîneur principal, avec un effectif relativement jeune. Dans ces circonstances organisationnelles, finir hors de la zone rouge à la mi-saison reste une satisfaction. Malgré tout, la course au maintien reste encore longue et le club aura besoin de toutes les contributions pour finir dans les clous en Juin.

Crédit photo : Julien Buret



Fréderic Antonetti en quelques statistiques

  • 861 matchs en tant qu’entraîneur
  • Une coupe Intertoto avec le SC Bastia en 1997
  • Deux championnats de France de ligue 2 avec AS Saint Etienne en 2004 et FC Metz en 2019
  • 4x Finaliste de la coupe de la Ligue avec 4 clubs différents