Rejoignez nous !

Bonjour, que cherchez vous ?

Tony Kurbos
Tony Kurbos
Tony Kurbos face à Monaco en finale de Coupe de France en 1984 (Photo : Alain de Martignac / Onze / Icon Sport)

CHRONIQUES

FC Metz 1984 : Que sont-ils devenus ? #2

Second épisode de notre série « FC Metz 1984 : Que sont-ils devenus ? ». On termine notre tour d’horizon de ces anciens gloires messines qui ont remporté la Coupe de France et participer à l’exploit contre Barcelone.

Après un premier épisode où nous avons pris des nouvelles de Michel Ettorre, Alain Colombo ou encore Luc Sonor, place désormais au second épisode de la série « FC Metz 1984 : Que sont-ils devenus ? ».

Jean-Philippe Rohr

Jean Philippe Rohr lors de la finale de Coupe de France FC Metz – AS Monaco en 1984 (Photo : Icon Sport)

Sa chevelure blonde était reconnaissable depuis les tribunes de Saint Symphorien, son talent sur le terrain aussi. Messin de naissance, Jean-Philippe Rohr fera pleinement partie de l’aventure en Coupe de France et de l’exploit contre Barcelone. Après 130 matches disputés et 12 buts inscrits en 6 saisons, le milieu de terrain quitte sa terre natale en 1985 pour signer à l’OGC Nice. Il rejoint l’AS Monaco un an plus tard où il va connaître la joie de remporter la D1 en 1988. Le milieu de terrain messin revient chez le rival niçois pour y terminer sa carrière (1988-1991). Il est également le seul footballeur lorrain a être sacré champion olympique, un titre remporté en 1984 avec l’équipe de France.

L’ancien international français (5 sélections avec l’équipe olympique en 1984 et 1 sélection avec les A en 1987) a tourné définitivement la page du football et s’est lancé dans le poker dans les années 2000. Après avoir remporté 123 000 € lors d’un tournoi international à Cannes en 2008, il devient joueur de l’équipe de poker du PMU de 2010 à 2013. Ses gains cumulent à plus de 800 000 $ depuis le début de sa carrière. Le messin âgé de 60 ans aujourd’hui est également double champion de France de backgammon (1999, 2005) et champion d’Europe en double (2006).

Marco Morgante

Marco Morgante (Photo : FC Metz)

Formé au FC Metz, le natif de Woippy débute sa carrière pro à seulement 17 ans lors de la saison 1979-1980. Ce n’est que deux ans plus tard qu’il va devenir un leader du milieu de terrain grenat. Il participe au parcours victorieux en Coupe de France mais pas à l’exploit contre Barcelone en Coupe d’Europe en raison d’une blessure. Il quitte la Moselle en 1985 après 137 matches disputés et 19 buts inscrits en 6 saisons pour signer au FC Mulhouse. Après deux belles saisons avec le club alsacien, il rejoint le Stade Lavallois (1987-1989) puis l’AS Nancy-Lorraine (1989-1993). L’ancien milieu offensif grenat termine sa carrière au Luxembourg du côté de Dudelange (1993-2001) et Hesperange (2003-2004).

De 2002 à 2004, il est aussi entraineur de ce dernier club. Il occupe également ce double rôle d’entraîneur-joueur à Audun-le-Tiche (2004-2006, 2007-2008).
A bientôt 60 ans, Marco Morgante a récemment été convié au match des légendes organisé au stade Saint Symphorien, à l’occasion des 90 ans du FC Metz.

Thierry Pauk

Thierry Pauk (Photo : Julien Buret/LGM)

Le natif de Metz joue sa première saison chez les pros lorsqu’il doit entrer en jeu face au FC Barcelone, un soir de 3 octobre 1984. Il sera ensuite l’un des patrons du milieu de terrain grenat pendant 8 saisons (1984-1992) avec une Coupe de France remportée en 1988. Après 287 matches joués et 4 buts marqués, il quitte la Moselle pour signer au Portugal avec le FC Famalicão (1992-1993). Le messin revient en France du côté de Châteauroux (1993-1994), Dunkerque (1994-1996) et une ultime saison à Metz (1996-1997). Après 13 ans de carrière professionnelle, Thierry Pauk rejoint le monde amateur en effectuant un passage prolifique au Luxembourg (Grevenmacher 1997-2002 et Hesperange 2002-2004). Il effectue à nouveau son retour en France du côté d’Amnéville (2004-2007), du Prestaserv Capelle (2007-2009), du FC Simec Metz (2009-2010) et de l’ES Metz (2010-2011).

L’ancien international espoir français (12 sélections entre 1986 et 1988) et champion d’Europe espoir en 1988 est désormais éloigné du football. Le messin de 56 ans est conseiller patrimonial auprès des entreprises avec son cabinet Pauk et Associés crée en 2012. Il gère également les finances de l’association des anciens du FC Metz.

Philippe Hinschberger

Philippe Hinschberger (Photo : Fred Marvaux/Icon Sport)

C’est l’homme d’un seul club qui aura brillé sous les yeux du public de Saint Symphorien pendant plus d’une décennie : Philippe Hinschberger. Formé au FC Metz dans les années 70, le natif d’Algrange va débuter sa carrière professionnelle lors de la saison 1977-1978 au poste d’avant centre. Il deviendra un élément incontournable des Grenats à partir de 1981. Il participera activement à la belle année 1984, reconverti en patron du milieu de terrain messin. « Le Hinsch » va remporter la Coupe de France en 1984 et 1988 avec le club à la Croix de Lorraine. Après 15 ans de bons et loyaux services, Philippe Hinschberger prend sa retraite en 1992. Il aura disputé 452 matches et inscrit 75 buts avec les grenats, de quoi lui forger un statut de légende du club.

De 1993 à 1997, il sera entraîneur des équipes de jeunes du FC Metz avant de partir en Ligue 2 du côté de Louhans-Cuiseaux (1997-2001), Niort (2001-2004 et 2005-2007) et Le Havre (2004-2005). Il va ensuite faire une longue aventure avec le Stade Lavallois en National (2007-2014), où il va connaître la montée en Ligue 2 lors de la saison 2008-2009. Après un court passage à l’US Créteil-Lusitanos en 2014, le mosellan fait son grand retour au FC Metz en 2015 avec l’objectif de remonter en Ligue 1. En octobre 2017, l’ancien capitaine messin âgé de 62 ans est limogé après de mauvais résultats malgré une montée dans l’élite et un maintien la saison passée. Il sera ensuite à la tête du Grenoble Foot 38 de 2018 à 2021 où il va réussir à stabiliser le club en Ligue 2 avant de prendre la tête d’Amiens en juin 2021.

Tony Kurbos

Tony Kurbos (Photo : Julien Buret/LGM)

De son vrai nom Zvonko Kurbos, il ne sera resté que 3 saisons au FC Metz mais il aura marqué toute une génération de supporters. Né en Yougoslavie mais naturalisé allemand après un passage au SV Stuttgarter Kickers (1979-1981), Tony Kurbos va éclore aux yeux de la France entière. Il est l’auteur d’un triplé, lors de l’exploit historique du FC Metz au Camp Nou, un soir d’octobre 1984. Après 113 matches joués et 54 buts inscrits, l’attaquant allemand quitte la Moselle en 1985 avec une Coupe de France à son palmarès.

Il signe ensuite pour une saison à l’AS Saint-Etienne avant de quitter le Forez pour rejoindre Mulhouse, pensionnaire de D2 (1986-1987). Le buteur fera ensuite des passages sur la Côte d’Azur avec Nice (1987-1989 et 1990) et Monaco (1989). Il termine sa carrière en 1991 après une saison à Dunkerque (1990-1991) et un dernier passage à la JS Saint-Pierroise, club de la Réunion.

En 1994, l’ancien goleador grenat aujourd’hui âgé de 61 ans met un terme à sa carrière de joueur. Il est désormais installé à Vence dans les Alpes-Maritimes en tant qu’importateur de voitures allemandes depuis 1999.

Jules Bocandé

Il arrive au FC Metz avec un statut de buteur qu’il a prouvé pendant 4 saisons en Belgique (Tournai 1980-1982, Seraing 1982-1984). Natif de Ziguinchor au Sénégal, Jules Bocandé va rester à jamais dans la mémoire des supporters messins avec ses 2 saisons en Moselle. Il va marquer 36 buts en 70 apparitions sous le maillot grenat, avec notamment un titre de meilleur buteur de D1 avec 23 buts en 1986. L’attaquant va également participer à l’exploit contre le FC Barcelone. Le PSG le recrute en 1986 mais son aventure est un échec (6 buts en 41 matches). Il tente de se relancer avec l’OGC Nice (1987-1991) mais ses performances sont bien loin de celles réalisées avec Metz. Après une saison avec le RC Lens (1991-1992), il met un terme à sa carrière en 1993 après une dernière pige en Belgique du côté d’Alost.

L’ancien international sénégalais (73 sélections, 20 buts entre 1979 et 1993) devient sélectionneur du Sénégal en duo avec son ancien coéquipier en équipe nationale Saar Boubacar (1994-1995). Il s’occupera ensuite de l’encadrement technique de la sélection dans les années 2000. Le 7 mai 2012, il décède à l’âge de 53 ans des suites d’une opération après un AVC subis quelques mois plus tôt. C’est une tragique disparition qui va marquer le club à la Croix de Lorraine. Son fils Daniel, âgé de 38 ans, est un ancien footballeur passé par Metz et qui est aujourd’hui ambassadeur de Génération Foot, club satellite sénégalais du FC Metz.

Éric Pécout

Eric Pécout lors de la finale de Coupe de France FC Metz – AS Monaco en 1984 (Photo : Icon Sport)

Formé au FC Nantes, Éric Pécout arrive à Metz avec une dizaine d’années d’expérience au haut niveau du football français (FC Nantes 1971-1981, AS Monaco 1981-1983). Avec le maillot grenat, il va briller en D1 et en Coupe de France, qu’il va remporter pour la seconde fois de sa carrière après celle avec Nantes en 1979. L’attaquant quitte la Moselle après 39 matches disputés et 15 buts inscrits durant cette saison 1983-1984. Le natif de Blois rejoint Strasbourg (1984-1986) où il va également montrer son talent de buteur. Il poursuit sa carrière à Caen (1986-1988) et la termine à Tours (1988-1989).

L’ancien international français (5 sélections, 1 but entre 1979 et 1980) devient responsable du sponsoring puis directeur sportif du Tours FC jusqu’en 1993. L’ancien attaquant grenat, âgé de 66 ans aujourd’hui, rejoint la cellule de recrutement du PSG la même année. Après 28 ans de bons et loyaux services, il prend sa retraite le 21 août 2021.

Henryk Kasperczak

Henryk Kasperczak (Photo : Jean Michel Bancet / Icon Sport)

Pilier de l’équipe de Pologne dans les années 70 et légende de Stal Mielec (1966-1978), Henryk Kasperczak va débuter sa carrière d’entraîneur avec le FC Metz lors de la saison 1979-80. Le natif de Zabrze avait toutefois disputé 58 matches et inscrit 13 buts (1978-1979) avec le maillot grenat. Il va rentrer dans l’histoire du club en remportant la Coupe de France 1984. L’ancien international polonais (61 sélections, 5 buts de 1973 à 1978) quitte le club à la Croix de Lorraine avec un bilan de 74 victoires, 66 nuls et 80 défaites en 220 matches. Il va ensuite enchaîner plusieurs clubs français (Saint-Etienne, Strasbourg, Racing Club de France, Montpellier et Lille) avant de devenir sélectionneur de la Côte d’Ivoire (1993-1994). Kasperczak prend la tête de la Tunisie (1994-1998) et va emmener le pays en finale de la Coupe d’Afrique des Nations en 1996.

Après une expérience ratée à Bastia (1998-1999), le technicien polonais tente des aventures périlleuses aux Emirats Arabes Unis, avec la sélection du Maroc et du Mali. En 2002, il revient en Pologne du côté du Wisła Cracovie (2002-2005) avec lequel il va connaître un certain succès (3 titres de champion de Pologne, 2 coupes de Pologne). Le vice champion olympique 1976 prend la tête de la sélection du Sénégal (2006-2008) et fait un énième retour dans son pays natal avec le Górnik Zabrze et Wisła Cracovie (2008-2009 et 2010). Après un passage en Grèce du côté de l’AO Kavala (2010-2011), l’ancien grenat naturalisé français fait son retour avec le Mali (2014-2015) et la Tunisie (2015-2017). Agé de 75 ans aujourd’hui, Henryk Kasperczak n’a plus dirigé une équipe depuis son limogeage de la Tunisie en 2017.

Marcel Husson

Photo : Julien Buret/LGM

Ancien joueur du FC Metz dans les années 60, Marcel Husson prend la succession de Henryk Kasperczak et va être le patron de l’équipe qui fera tomber le FC Barcelone au Camp Nou. Avec cette génération dorée messine, symbolisée par les Hinschberger, Kastendeuch ou encore Zennier, il remporte la Coupe de France en 1988. Il quitte la Moselle en 1989 avec un bilan de 89 victoires, 57 nuls et 66 défaites en 212 matches. Le natif de Metz-Borny rejoint le RC Lens (1989-1990) avant d’enchaîner ensuite un court passage à l’AS Nancy-Lorraine en 1991.

L’ancien défenseur grenat prend la direction de la Tunisie avec le Club Africain (1992-1993) puis Buraydah en Arabie Saoudite (1994-1995). Le messin fait une dernière pige en France avec le Gazélec Ajaccio (1995-1996) . Il fait une dernière expérience remplis de succès au Wydad Casablanca (1997-2001). Marcel Husson continue de vivre de sa passion à 85 ans en tant que président de l’association des anciens du FC Metz.


Écrit Par

Les derniers articles

METZ CANONNIERS

Lors du premier match des playoffs d’accession en Nationale 1, les Metz Canonniers se sont inclinés (83-89) à la maison, face à Hyères-Toulon. Les...

METZ HANDBALL

Paris 92 – Metz Handball, l’affiche alléchante destinée à clore une saison de Ligue Butagaz Energie de qualité s’est tenue ce samedi. Au terme...

CHRONIQUES

Dans une ambiance de fête au Parc des Princes, le FC Metz jouait son avenir en Ligue 1 face à un PSG champion de...

Une montée en grade au RFC Seraing pour Grégory Proment ? Une montée en grade au RFC Seraing pour Grégory Proment ?

FC METZ

Entraîneur des U21 du RFC Seraing depuis une saison, Grégory Proment pourrait bien monter en grade. L’ancien capitaine du FC Metz serait dans les...

Franck Stroppolo débarque au Metz Hockey Club ! Franck Stroppolo débarque au Metz Hockey Club !

+ DE SPORTS

Metz Hockey Club poursuit sa construction avec l’arrivée de Franck Stroppolo. Le défenseur de 28 ans était un joueur emblématique des Red Dogs d’Amnéville...

Cheng Hsien-Tzu signe à Metz TT ! Cheng Hsien-Tzu signe à Metz TT !

+ DE SPORTS

Metz TT a annoncé cette semaine la signature de la Taïwanaise Cheng Hsien-Tzu. Loïc Belguise devrait donc disposer d’une équipe avec 5 joueuses puisque...

Vous aimerez aussi

CHRONIQUES

Dans une ambiance de fête au Parc des Princes, le FC Metz jouait son avenir en Ligue 1 face à un PSG champion de...

FC METZ

Entraîneur des U21 du RFC Seraing depuis une saison, Grégory Proment pourrait bien monter en grade. L’ancien capitaine du FC Metz serait dans les...

FC METZ

Deux messins prêtés cette saison ont eu l’occasion d’apprendre de bonnes nouvelles hier. Grâce à Guillaume Dietsch et Georges Milkautadze, le RFC Seraing auront...

FC METZ

Le FC Metz se déplacera ce samedi sur la pelouse du Parc des Princes. Lors d’une ultime journée de championnat qui promet de livrer...