Waves Open 57 Édition 2019 – Le fil rouge

Depuis le 28 Juin, le Waves Open 57 accueille joueuses et public sur l’agréable site de La Saussaie à Moulins les Metz. Pour vous faire vivre au mieux cet événement nous vous proposons un « fil rouge » qui sera actualisé chaque jour en fonction des actualités, des résultats de matchs et des photographies prises par nos soins sur place.

 

Les matchs du jour:

Dimanche 07 Juillet:

Finale du tournoi en simple

  • À 14h30: Match d’exhibition entre Pauline Parmentier / Justine Bretnacher et Nathalie Tauziat / Séverine Deppner

Cette journée de finale du Waves Open 57 débute avec un double honorifique opposant Pauline Parmentier (double vainqueur du tournoi, qui nous a fait la surprise de venir à Moulins-lès-Metz après avoir battu Maria Sharapova au 1er tour de Wimbledon) à la marraine Nathalie Tauziat. Elles seront respectivement associées aux jeunes Justine Bretnacher et Séverine Deppner, espoirs du Grand-Est.
Ce match d’exhibition, arbitré par Stéphanie Cohen-Aloro (gagnante du tournoi en 2011), se dispute dans la bonne humeur au meilleur des 4 jeux. Les deux jeunes filles sont au niveau de ce rendez-vous pendant que Pauline Parmentier multiplie les facéties, notamment sur l’âge de Nathalie Tauziat.
Cette dernière n’est pas en reste et nous la joue Mansour Bahrami face à un public hilare.
Justine Bretnacher et Pauline Parmentier s’imposent finalement 4 jeux à 2.

 

 

  • À 15h00: Chloé Paquet (N9) contre Myrtille Georges (N8)

Retrouvez l’interview d’avant match des joueuses dans cet article

C’est sous un ciel nuageux que débute cette finale du Waves Open 2019.
Les deux joueuses serrent le jeu d’entrée de match sur leur service en portant des coups gagnants autoritaires. Chloé Paquet est la première à faire craquer et à breaker son adversaire en prenant une avance de 4 jeux à 1.
Chloé Paquet poursuit son début de rencontre prestigieux et va gagner le set 6-2 sur le service de Myrtille Georges grâce à un point rondement mené, conclu par un smash après rebond.
Dans la lignée de son premier set, celle qui était déjà finaliste l’an passé accélère encore et s’adjuge les trois premiers jeux de la seconde manche.
Piquée au vif, Myrtille Georges debreak avec un retour gagnant exceptionnel mais Chloé Paquet reste dans son plan de jeu agressif et reprend un break d’avance, bien aidée par une double-faute malchanceuse de son adversaire. Elle porte ainsi son avance à 5-2. Un retard qui s’avérera irrémédiable pour Myrtille Georges, permettant à Chloé Paquet de s’imposer 6-2, 6-2 dans une finale négociée de main de maître. Bravo à la grande gagnante de cette 10e édition du Waves Open !

 

 

Les journées précédentes:

Samedi 06 Juillet:

Demi finales en simple

  • À 15h00: Irina Ramialison (N17) contre Myrtille Georges (N8)

Myrtille Georges, enhardie de sa victoire hier en finale du double, notamment face à Irina Ramialison, réalise un début de match tout en maîtrise en menant rapidement 3-0. Malgré de belles opportunités, Ramialison ne parvient pas à sortir la tête de l’eau  dans ce set et concède la manche 6-1.
Le second set ne démarre malheureusement pas mieux pour Ramialison qui concède sa mise en jeu à 1-1. Révoltée contre elle même, elle refait son break de retard dans la foulée. Georges décide alors d’accélérer le rythme et fait le break dans le fameux 7ème jeu pour mener 4-3. Cependant Ramialison réalise une nouvelle fois le debreak pour porter le score à 5-4.
Touchée dans son orgueil par certains faits d’arbitrage et quelques réactions du public, Georges se démène pour arracher le tie-break en sauvant 3 balles de set. Ce dernier tourne sa faveur et elle mène 4-2 au moment du changement de côté. Elle remporte finalement le jeu décisif  7-3 pour s’imposer 6-1, 7-6.

 

 

  • À 17h00: Chloé Paquet (N9) contre Manon Arcangioli (N11)

Le début de cette seconde demi finale du Waves Open est une sorte de round d’observation. On sent les joueuses tendues et elles réalisent beaucoup de fautes directes. La partie monte en intensité progressivement et le joueuses se rendent coup pour coup (gagnant). Bien qu’un break survienne de chaque côté, l’indécision dans ce set est telle qu’un tie break est nécessaire pour déterminer la vainqueur. Manon Arcangioli commet deux doubles fautes au pire moment et offre le set à Chloé Paquet.

Visiblement décontenancée par la perte du premier set, Arcangioli concède sa mise en jeu au début de la seconde manche. Paquet prend rapidement un double break d’avance et mène 4-1. Arcangioli n’a pourtant pas dit son dernier mot et sonne la révolte en marquant 4 points de suite. Un nouveau debreak lui permet de revenir à 4-4. La belle série s’arrête alors qu’elle donne un jeu sur son service via une énième double faute. Malgré tout la partie reste équilibrée et le set doit à nouveau être décidé au tie break. Au retour à la chaise, c’est Arcangioli qui mène 4-2. En véritable miroir de la première manche, c’est une double faute de Paquet qui vient aider Arcangioli à emporter le set.

La partie verra un troisième set et aidée par le momentum, c’est Arcangioli qui prend les devants en breakant son adversaire d’entrée. Paquet s’accroche et n’attend pas longtemps avant de recoller au score et reprendre le contrôle de la manche. Arcangioli craque et cède sa mise en jeu à un moment critique et laisse son adversaire servir pour le match. Paquet ne se fait pas prier et remporte le match. La bataille aura duré 2h20 se termine sur le score de 7-6, 6-7, 6-3.

 

 

Vendredi 05 Juillet:

Quart de finale en simple

  • À 11h00: Alizé Lim (N14) contre Irina Ramialison (N17)

Ramialison est en jambes pour ce début de journée et parvient à breaker rapidement à 4-3. Elle semble toutefois douter sur son service suivant et se parle beaucoup entre les points pour retrouver la concentration. Un revers le long de la ligne après un bel échange vient récompenser ses efforts. Alizé Lim profite toutefois de quelques erreurs pour remonter à 5-5. Ramialison continue de mener mais malgré un service pour le set, Lim s’arrache et parvient à pousser le set jusqu’au bout. L’énergie dépensée ne paie pas pour autant et Ramialison l’emporte 7-6. A la reprise du second set, la 17ème Française reste sur sa lancée et passe quelques coups millimétrés aux meilleurs moments pour garder le contrôle de la partie. Lim semble souffrir de la chaleur qui règne ce matin à Moulins les Metz et sort petit à petit de son match. Malgré deux balles de matchs sauvées courageusement, c’est bel et bien Irina Ramialison qui s’impose dans ce premier match de la journée.  7-6, 6-2

 

  • À 13h00: Manon Arcangioli (N11) contre Priscilla Heise (N22)

Le match démarre sur les chapeaux de roue avec un 6-1 en faveur de Manon Arcangioli, obtenu très rapidement. Le suspens n’a pas eu le temps de s’installer.
Dans le deuxième set, le match s’équilibre et l’égalité court jusqu’au 4-4 . Mais Arcangioli fait preuve d’une énorme détermination dans ses coups et réussit à prendre le service de Priscilla Heise et obtient l’opportunité de servir pour le match. Une occasion qu’elle ne manque pas de convertir afin de se qualifier pour le tour suivant. Score final: 6-1, 6-4.

 

  • À 15h00: Myrtille Georges (N8) contre Margot Yerolymos (N19)

La joueuse la mieux classée du tournoi fait son entrée sur ce match et elle est logiquement très attendue. Myrtille Georges donne rapidement le ton avec des points de haut niveau, mais Margot Yerolymos, déjà très convaincante hier, est en jambes et répond très bien.
Les joueuses se disputent âprement le premier set mais au moment ou il faut faire la différence, c’est Georges prend les devants: 4-6
Au début du second set, Yerolymos semble faiblir et laisse passer de nombreux points, jusqu’à être menée 1-4. Pourtant, Georges ne capitalise pas suffisamment, baisse beaucoup en régime et finit par laisser son adversaire revenir et renverser la situation: 6-4.
Visiblement frustrée la numéro 8 Française revient dans le troisième set avec hargne et prend les devants 4-0, une avance impossible à réduire pour Yerolymos qui finit par s’incliner. Score final: 4-6, 6-4, 1-6

 

  • À 17h00: Chloé Paquet (N9) contre Chayenne Ewijk (N36)

Chloé Paquet réalise une entrée en jeu tonitruante en double breakant Chayenne Ewijk et mène très rapidement  4-0. Piquée au vif, Ewijk parvient à reprendre un jeu de service pour recoller à 4-2, malgré tout Paquet remporte la manche sans trop de problème 6-3.
Bis repetita dans la seconde manche avec une Chloé Paquet déterminée à prendre très tôt le service de son adversaire, ce qu’elle fait à deux reprises pour mener 3-1. Le score est sévère, pourtant Ewijk ne démérite pas et sourire aux lèvres elle réalise des coups de haute voltige et des amortis surprenants, à l’image du très beau match qu’elle avait déjà réalisé hier. Mais Chloé Paquet est un cran au dessus aujourd’hui et s’impose sur la quatrième balle de match. 6-3, 6-1.

 

 

Finale du double

  • À 18h30, Irina Ramialison et Constance Sibille contre Myrtille Georges et Manon Arcangioli en finale du tournoi double.

La paire Georges Arcangioli réalise un début de set fantastique en volant par 2 fois le service de la paire adverse grâce à notamment à de belles anticipations à la volée de Manon Arcangioli pour leur permettre de mener 4-0. Toutefois, Ramialison et Sibille se rebellent et prennent le service de Georges sur le point décisif à 40 A, bien que menées 40-0. à l’origine. Elles réalisent une nouvelle fois le debreak, sur le service de Arcangioli cette fois-ci, pour recoller à 4-3. La remontée s’arrête là puisque Sibille se fait breaker dans la foulée et offre une occasion en or s’offre à ses adversaires. Elles ne laissent pas filer l’opportunité et concluent le set 6-3.
La 2eme manche est une affaire de breaks puisqu’aucune des 4 joueuses ne parvient à garder son service lors des SEPT premiers jeux. La lumière viendra finalement de Manon Arcangioli qui sauve sa mise en jeu pour porter le score à 5-3. Ramialison, dos au mur, garde à son tour son service pour forcer Myrtille Georges à servir pour le gain du match. Malgré deux beaux sauvetages, de la paire Sibille Ramialison, la troisième balle de match finit par passer et Georges / Arcangioli remportent le match 6-3, 6-4.
Les trophées sont remis par Nathalie Tauziat.

.

 

Jeudi 04 Juillet:

1/8èmes de finale en simple

  • À 13h00: Léa Tholey (N51) contre Irina Ramialison (N17)

Malgré un premier set en sa faveur Léa Tholey est rapidement en difficulté sur son service au début du second set et multiplie les fautes au point d’être menée 4-0 après un jeu ou elle a laissé beaucoup d’energie. Le tournant du match sous un soleil de plomb que Ramialison ne manque pas de capitaliser en confirmant sur son service. Le set se termine sur un 6-0.
Au retour sur le court, Ramialison continue de faire valoir ses qualités. Calme et en puissance elle emporte le premier jeu et realise le break sur le suivant.
Tholey se rebiffe et debreake pour revenir à 2 – 1 mais cela ne suffit pas. Elle se fait à nouveau breaker dans la foulée et voit le match s’échapper.
Ramialison, plus réaliste, aura rarement laissé échapper des moments décisifs et l’emporte en trois sets 6-3 0-6 2-6.

 

  • À 15h00: Margot Yerolymos (N19) contre Inès Nicault (-15)

Au début du match les joueuses se rendent point pour point. Et lorsqu’au 5eme jeu Inès Nicault realise le premier break, le debreak intervient dans la foulée.
Yerolymos finit par prendre l’avantage de justesse. 4-6
Au retour sur le court, la 19ème Française revient avec des intentions plus fermes et passe un 3-0 sans rencontrer trop de résistance. Nicault semble desabusée et ne parvient à reprendre un jeu qu’à 5-1, trop tard pour esperer revenir et Margot Yerolymos l’emporte finalement. 4-6 1-6.

 

  • À 17h00: Chayenne Ewijk (N36) contre Constance Sibille (N58)

Malgré quelques échanges très accrochés, des jeux disputés longuement autour de l’égalité, le premier set se termine sur un sévère 6-0 en gaveur de Chayenne Ewijk.
A la reprise le chance tourne en faveur de Constance Sibille qui parvient à se isser à deux jeux partout. Elle renverse même la vapeur et prend clairement les devants à 4-2 et termine le set 6-3. Il y a bien match !
Le dernier set est très disputé jusqu’à 4-4 mais Ewijk reprend le dessus au meilleur moment pour remporter le match 6-0, 3-6, 6-4

 

  • À 19h00: Priscilla Heise (N22) contre Clemence Fayol (N54)

Victoire de Priscilla Heise. 7-5, 3-6, 6-4

.

.

Demi-finales en double

  • À 17h00: Anna Maria Jovanovic et Emmanuelle Girard ont perdu face à Myrtille Georges et Manon Arcangioli
  • À 20h00: Chloé Paquet et Margot Yerolymos ont perdu face à Irina Ramialison et Constance Sibille

 

Les qualifications

Du 28 Juin au 03 Juillet, de nombreuses jeunes joueuses se sont affrontées pour obtenir une place dans le tour principal en simple. Avec des différences de classement très larges entre les premières entrées en lice et les têtes de séries des qualifications, nous avons malgré tout assisté à quelques beaux parcours et des matchs surprenants. Pourtant, lors de la dernière journée, la règle a été majoritairement respectée avec la qualification de Léa Tholey, Clemence Fayol et Constance Sibille. Seule petite exception: Inès Nicault, classée -15, qui a grillé la politesse à la Suissesse Marti Sandy.

 

Mardi 02 Juillet

Nous avons assisté à la conférence de presse du Moselle Open, retrouvez notre article sur les premières annonces, l’affiche et les noms de joueurs et notre interview de Jullien Boutter, directeur du tournoi.

 

Les moments clés à venir:

  • Dimanche 7 Juillet: Finale en simple

 

Crédit photo: Matthieu Henkinet

Condensés de match: Matthieu Henkinet, Arthur C. (Paquet / Ewijk, Finale double, Ramialison / Georges, Paquet / Arcangioli)