Julien Boutter : « Nous allons travailler sur 2-3 joueurs de renom et emblématiques »

Julien Boutter

 

En marge de la conférence de presse du Moselle Open, qui avait lieu sur les terres du Waves Open 57, où nous avons découvert l’affiche et les premiers noms de l’édition 2019, nous avons croisé la route de Julien Boutter. Le directeur du prestigieux tournoi a accepté de répondre à nos questions.

 

Nous venons d’assister à la présentation de la nouvelle affiche de l’édition 2019 du Moselle Open, comment est-ce qu’un tournoi qui a été menacé il y a encore peu de temps arrive toujours à se réinventer de la sorte ?

Tout simplement parce que nous avons cela dans notre ADN et que c’était un tournoi qui n’était pas fait pour partir. Il y a eu une force de territoire incroyable avec des entrepreneurs locaux, avec l’appui en première ligne du conseil départemental de la Moselle et de son président Patrick Weiten qui a su fédérer autour de lui pour maintenir le tournoi à Metz. D’ailleurs bien qu’il fut menacé, ce n’était pas un tournoi de fin de zone. Nous avons toujours eu des plateaux exceptionnels pour un tournoi ATP 250, nous avons toujours eu une fréquentation au delà des statistiques pour cette catégorie de tournoi. Au niveau des shows et de la mise en scène, il n’y a que les tournois Masters 1000 qui produisent une entrée de joueurs comme la notre avec un mapping sur le terrain. Les mosellans sont des gens discrets mais nous avons un vrai savoir faire et nous avons beaucoup d’entreprises très compétentes pour arriver à ce niveau là.

 

Le Moselle Open s’inscrit avec une certaine force dans le paysage national voire mondial mais avant tout messin, quel rôle est-ce que vous allez pouvoir jouer avec « Terre de Jeux » ?

Avoir des Jeux Olympiques d’Été sur notre territoire est juste une chance incroyable ! L’objectif sera de maintenir la dynamique des Jeux Olympiques au delà de 2024. C’est un enjeu à trois phases : La phase de préparation, les J.O. en eux-même et l’après Jeux Olympiques. Il était important de se lancer rapidement dans l’aventure car dans deux-trois ans il sera trop tard, nous n’aurons plus le temps de montrer que nous sommes capables d’organiser des événements d’envergure internationale sur notre territoire. C’est justement ce rôle qu’apportera le Moselle Open au département de la Moselle qui souhaite décrocher le label « Terre de Jeux ».

 

Vous avez fait le choix de présenter la nouvelle affiche du Moselle Open, lors du Waves Open 57. Qu’est-ce qui a motivé cette décision ?

Ici au Waves Open 57 il y a un club, des bénévoles, des collectivités qui s’investissent pour créer un moment très festif où nous voyons de bonnes joueuses et c’est notre devoir de créer des passerelles avec un tournoi comme le notre. Notre présence ici était logique.

 

Vous venez d’annoncer la présence de David Goffin, Nikoloz Basilashvili et du régional de l’étape Ugo Humbert pour ce Moselle Open 2019, est-ce qu’on peut s’attendre à d’autres belles surprises dans les semaines à venir ?

La liste des participants sortira la première semaine d’août, six semaines avant le début du tournoi, c’est la règle. D’ici là nous allons travailler sur 2-3 joueurs de renom et emblématiques. Après la première semaine d’août, nous bénéficierons de trois wild card et nous aurons toujours la possibilité d’annoncer des surprises jusqu’au début du tournoi.

 

Propos recueillis par Matthieu Henkinet et Kévin Bignossi