Roller Derby Metz Club : “Jammin’ Around The Christmas Tree”

Ce samedi après-midi, avait lieu le premier match à domicile de la saison pour les filles du Roller Derby Metz Club, face aux redoutables Holy Wheels, “la menace venue de Liège”.  Un événement haut en couleur dans le Gymnase Malraux, où le public était venu nombreux pour soutenir la All Star Messine. Et l’occasion pour la rédaction de Let’s Go Metz de faire connaissance avec un sport peu médiatisé, qui bouscule les codes et s’affranchit des stéréotypes patriarcaux. Let’s Jam !

Le Roller Derby se pratique, comme son nom l’indique, sur des roller Quads, le but étant de marquer des points par l’intermédiaire d’une des joueuses de l’équipe, la jammeuse, lorsque celle-ci réussit à dépasser les joueuses adverses sans se faire plaquer au sol ou sortir de la piste, que l’on appelle le track.

Si dans les gradins, quiétude et pacifisme sont de mise entre les supporters belges, venus soutenir leurs protégées, et le public Messin, sur le track les deux équipes ne se font aucun cadeau, et au terme d’une première mi-temps très disputée, ce sont les filles du RDMC qui mènent la danse sur le score de 63 à 53, grâce notamment à la virevoltante numéro 37, Chevilles Chaudes qui enchaîne les tours de pistes et accumule les points.

Le temps de profiter d’une playlist miraculeusement rock n’ roll, de lorgner sur un merchandising très glam tout en dégustant des pâtisseries maison, et le match pouvait reprendre sous les encouragements du public. Les messines, très en jambes et déterminées comme jamais, garderont le dessus pendant toute la seconde période, même si les Holy Wheels, notamment sous l’impulsion de leurs jammeuses Xenaline et surtout l’insaisissable Sister Alphonsine (Ancienne messine au passage) tenteront de recoller au score. À 5 minutes du terme, l’écart se réduira même à deux points, 108 – 106 pour des messines sous pression. Les liégeoises feront tout pour dépasser les girls du RDMC mais “Candy’Stroy” et ses coéquipières étaient bien décidées à intimer le respect dans leur gymnase et malgré une petite frayeur sur la toute fin de rencontre, c’est tout logiquement que les messines l’emportent 128 à 124. Victoire!

Un bel après-midi donc, vous l’aurez compris, au gymnase André Malraux, tous les ingrédients y étaient réunis pour passer un excellent moment : Des sourires, du respect, de la diversité, du rock, c’est un peu tout ça le Roller Derby.

Et à la fin ce sont les Messines qui gagnent…

Crédit photos : Gérald Russello & Julien Buret