RC Metz – EMBAR : leçon d’efficacité

Après une reprise de la compétition à l’extérieur, les Messins ont reçu les joueurs de l’Entente Montbeliar Belfort Ascap Rugby sur le terrain de La Grange aux Bois pour la 13ème journée de Fédérale 3. Larges favoris avant la rencontre, les hommes de Geoffrey Phillippe n’ont pas failli à leur réputation…

Les joueurs du RC Metz ont entamé 2020 comme ils avaient fini 2019 : en puissance. Bien installés dans leur fauteuil de leader ils avaient mené la vie dure à Hagueneau lors de la reprise. Ce Dimanche, face à une équipe de bas de tableau, il serait aisé de dire que les Messins n’avaient qu’à faire respecter la logique, mais cela serait manquer de respect à un adversaire qui a su se montrer surprenant contre des équipes réputées supérieures avec des victoires face à Illkirch et Lons le Saunier. A l’aller, les hommes en noir l’avaient toutefois emporté 12 à 28.

 

La première mi temps a longtemps donné une impression de duel entre les deux équipes. La première pénalité pour Metz à la trentième seconde est compensée par une pénalité en faveur de l’EMBAR à la quatrième minute. A la 14ème, les locaux réalisent le premier écart avec un essai de Habert qui une fois transformé par Browne est rapidement suivi à la 17ème d’un second essai venant cette fois d’une belle combinaison de passes, concrétisé par Guerimand, transformé également. Malgré tout les visiteurs ne se laissent pas distancer et rendent même les coups en profitant d’un coup de mou défensif pour inscrire un essai et le transformer à la 22ème minute avant de réussir une pénalité à la 28ème. A ce moment le momentum semble avoir quitté les locaux qui voient leurs efforts de début de match réduits à 4 petits points : 17 – 13

La mauvaise passe ne dure par pour les hommes de Geoffrey Phillippe qui acculent les Montbéliardais dans leur camp et les font craquer au gré d’une sortie de mêlée mal maîtrisée qui meurt derrière la ligne de fond et donne une cartouche bien précieuse à quelques centimètres de l’en but. Bonjean se charge volontiers de conclure l’action pour permettre à son équipe de reprendre 11 points d’avance une fois la transformation passée par Browne : 24 – 13.
En fin de période, les efforts de l’entente Montbéliard Belfort faiblissent et le réalisme Messin paie avec un nouvel essai à la 38ème, non transformé il porte le score à 29 – 13 à la mi temps. Un écart sévère si on prend en compte la débauche d’efforts des visiteurs, mais le RC Metz se montre implacable.

Requinqués par leurs quelques minutes aux vestiaires, les joueurs de l’Entente se lancent dans une reconquête de la marque avec une pénalité réussie dès la 41ème mais leurs efforts défensifs s’avèrent trop maladroits et aboutissent à un essai de pénalité à la 46ème : 36 – 16.  
A la 54ème, un nouveau soubresaut vient pénaliser la passivité défensive Messine alors qu’un joueur adverse aplatit le 7ème essai de la partie : 36 – 21.
Les hommes en noir sont ensuite contraints de s’y reprendre à trois fois malgré des touches extrêmement bien trouvées aux 5 mètres avant de profiter de l’entrée salvatrice de Toussaint. Au gré d’une feinte de touche longue, le pilier vétéran bien lancé saisit le ballon et emporte le peu de résistance qu’il trouve sur son chemin avec lui jusqu’à l’en but. Cette fois c’est Guerimand qui transforme et le score s’écarte à nouveau : 43 – 21

A partir de ce moment les visiteurs ne voient plus le jour et subissent rapidement un nouveau revers à la 66ème… et encore un autre à la 72ème. 34 points séparent les deux équipes désormais et le dernier coup d’éclat des rouges sur un essai transformé à la 77ème ne relance pas vraiment le suspense puisque les Messins éteignent le reste de motivation de leurs adversaires du jour à la 79ème minute avec le dernier essai de la partie. Le score final de ce match fleuve ? 62 – 28.
Les Messins, bien que pas toujours aussi précis et tranchants qu’ils l’auraient souhaité ont finalement concrétisé un grand nombre d’occasions et réalisent leur meilleure marque de la saison pour s’établir un peu plus en tête de leur poule de Fédérale 3 avec 11 points d’avance sur le premier concurrent, le tout saupoudré d’un goalaverage exceptionnel de +209.

Forts de cette nouvelle victoire bonifiée, les joueurs du RC Metz se rendront dès le Dimanche 26 Janvier chez un des adversaires les plus en difficultés cette saison, le Colmar Rugby Club. Enfin, la prochaine rencontre à domicile aura lieu le 16 Février face à Chalon sur Saône.

 

La galerie du match

Crédit photo : Matthieu Henkinet