Rejoignez nous !

Bonjour, que cherchez vous ?

+ DE SPORTS

Quentin Bigot, un poil trop court pour une médaille Olympique

Le lanceur de marteau Messin Quentin Bigot défendait ce Mercredi ses chances à une médaille Olympique à Tokyo.

Quentin Bigot avait annoncé la couleur. Particulièrement en forme lors des meetings de préparation avant les Olympiades, il avait notamment amélioré sa meilleure marque en carrière avec un jet à 79 mètres 70. L’ambition de médaille était une évidence, mais il ne fallait pas négliger la concurrence Polonaise notamment avec Wojciech Nowicki auteur d’un jet à 79,78m en qualification quelques jours plus tôt. De son côté, le Français en tête de son groupe avec une marque à 78,73m n’avait alors été challengé que par l’Ukrainien Mykhaylo Kokhan (78,36m).

Un bon début

Bien dans sa tête et dans son corps dès le début de la finale, le Messin plantait dès son premier essai un lancer à 77,93m. Une marque qui le positionnait d’emblée à la 3ème place. Bien loin des 81,18m de Wojciech Nowicki réalisés quelques secondes plus tôt, mais suffisants pour s’installer parmi les candidats sérieux au podium en compagnie du Norvégien Eivind Henriksen (79,18m).

Quadruple champion du monde, Paweł Fajdek ne parvenait à se positionner qu’à la 6ème place sur son premier lancer (77,58m) mais sur le lancer suivant, l’Ukrainien Mykhaylo Kokhan se rapprochait de sa meilleure marque en carrière avec 80,39m pour prendre la deuxième place temporaire. Désormais au pied du podium, Quentin Bigot se mettait un peu plus en confiance sur son lancer suivant avec un 79,39m, suffisant pour reconquérir sa 3ème place, proche de son record personnel. Entre temps Nowicki avait amélioré sa marque avec un nouveau jet à plus de 81 m (81,72m), toujours plus inatteignable.

Le Polonais Nowicki explosait la marque sur son dernier lancer de la série avec 82,52m avant que Quentin Bigot ne s’avance. Non rattrapé à l’aube de son troisième lancer, le Français s’emparait du marteau avec la certitude d’accéder à trois essais supplémentaires et signait un “faible” lancer 78,30m. Une marque immédiatement sanctionnée par Henriksen qui passait à son tour les 80 mètres (80,31m). A nouveau au pied du podium, Quentin Bigot abordait alors la suite de son concours avec l’obligation de réaliser la meilleure marque de sa carrière pour décrocher une médaille.

La déception en deuxième partie de finale

Sur son quatrième lancer, le pensionnaire de l’Athlétisme Metz Métropole n’améliorait pas la marque avec un nouveau jet à moins de 79m (78,84m), mais conservait sa quatrième position. Dans le trio de tête, le quatrième lancer ne s’avérait pas particulièrement concluant et la hiérarchie restait la même.
C’est finalement Pawel Fajdek qui se révélait avec un 81,53m magistral alors qu’il n’avait pas encore dépassé les 79m. Bigot, un peu plus écarté du podium cédait à la pression avec un lancer raté, ce qui ne lui laissait plus qu’une opportunité de réaliser son rêve olympique. Une opportunité qui échouera à seulement 75,78m, scellant le sort du Messin.
Le classement se confirmait finalement comme il suit :

  1. Wojciech Nowicki : 82,52m
  2. Eivind Henriksen : 81,58m
  3. Pawel Fajdek : 81,53m
  4. Mykhaylo Kokhan : 80,39m
  5. Quentin Bigot : 79,39m

Une issue malheureuse à une compétition que Quentin Bigot avait entouré de longue date dans son calendrier. Malgré cela, le Messin pourra se féliciter d’avoir défendu chèrement ses chances avec des lancers proches de son record personnel, témoignages d’une progression toujours possible pour, qui sait, réaliser le rêve à domicile en 2024.

Crédit photo : DR (réseaux sociaux du sportif)

Écrit Par

Messin convaincu, fanatique de sports, photographe à www.MHphoto.fr et basketteur du dimanche.

Les derniers articles

Sonny Perrey (ex FC Metz) se confie à Let's Go Metz

FC METZ

Sonny Perrey a récemment quitté le club à la Croix de Lorraine, avec qui il évoluait en réserve, en National 2. Il était le...

Alerte sécheresse à Saint Symphorien Alerte sécheresse à Saint Symphorien

FC METZ

Au lendemain de la belle victoire du FC Metz face à Valenciennes, la joie du public ne masquait à peine une colère pour le...

FC METZ

Au sortir de la victoire 2-0 du FC Metz, à domicile face à Valenciennes, les joueurs messins se sont exprimés en zone mixte. Georges...

CHRONIQUES

Le FC Metz s’est sorti du piège Valenciennes FC à Saint-Symphorien. Une victoire 2-0 sur des buts d’Ablie Jallow et Georges Mikautadze. Un match...

laszlo-boloni-conf-fcmetz-ld-7 laszlo-boloni-conf-fcmetz-ld-7

FC METZ

En conférence de presse d’après-match, Laszlo Boloni est revenu sur la belle victoire du FC Metz (2-0) face à Valenciennes. L’entraîneur messin a également...

FC METZ

Absent de la feuille de match face à Valenciennes, Kiki Kouyaté aurait posé un lapin au FC Metz. Le défenseur malien aurait décidé de...

Vous aimerez aussi

METZ HANDBALL

Les Dragonnes de Metz Handball poursuivent leur pré-saison. Comme chaque été durant la préparation estivale, elles bénéficient d’un focus particulier sur le renforcement athlétique....

+ DE SPORTS

Dans un concours très relevé, Quentin Bigot, licencié à l’Athlétisme Metz Métropole n’a pas su accrocher de podium. Il repart donc des Etats-Unis sans...

+ DE SPORTS

Les stars de l’athlétisme étaient de sortie au Meeting Athlelor à Metz ! L’Anneau a fait le plein pour ce désormais traditionnel rendez-vous sportif...

+ DE SPORTS

Le Metz Moselle Athlélor indoor revient le 12 Février 2022. Entièrement organisé par le club d’Athlétisme Metz Métropole, ce meeting est une place forte...