Rejoignez nous !

Bonjour, que cherchez vous ?

FC METZ

Parole Adverse : Stade de Reims – FC Metz

Malgré l’effectif amoindri par la CAN et les blessures, le FC Metz se déplace à Reims avec l’espoir de rebondir après son match « sans » face à Strasbourg. Une rencontre importante entre deux candidats au maintien. Pour cet avant-match, la parole est laissée à @T_Crepin, journaliste pour le média 90 Football, application gratuite de vidéos foot à télécharger.

Salut, tout d’abord comment t’en es venu à t’infliger le Stade de Reims tout les week-ends ?
Mais comment tu parles ? Qui ne voudrait pas déguster du Football champagne tout le week-end ? Écoute, on soutient Reims soit parce qu’on était né dans les années 50 quand ils sont allés en finale de la Coupe d’Europe des clubs champions, soit parce qu’on y est né. Je te laisse choisir. En sachant que j’ai 32 ans. A voir. J’ai joué au Stade de Reims pendant 6 ans. J’ai commencé quand j’avais 5 ans, du coup j’ai vite accroché.

« Reims est un club très bien géré… »

Comme Metz, Reims a aussi changé de logo récemment, quel regard portes-tu sur ces « nouveaux logos » ?
Il y a une logique de modernisation, j’imagine, pour peut-être te faire mieux voir à l’étranger… Mais franchement non je suis pas emballé par ces changements. Celui de Reims, je le regrette encore, je ne me fais vraiment pas au nouveau… Je dis ça vraiment sur une question de « goût ». Personnellement, je rêvais de revoir le logo à l’ancienne avec la bouteille de champagne.

Tous les clubs connaissent un petit trou d’air au niveau financier et vous, vous posez 10M sur un jeune « crack », quel est le cheat code ?
C’est une sacrée surprise, je vais pas te mentir. Jamais on aurait imaginé ça. Tous les chiffres circulent. Apparemment ça serait 6M€ + 4M€ de bonus atteignables. Donc à voir. Mais une chose est claire : Reims est un club très bien géré. Plein de clubs ont connu des difficultés depuis quelques années et encore plus depuis le covid : Reims n’a jamais été inquiété à ce sujet. Il faut reconnaître ça à Jean-Pierre Caillot. Reims en arrive là aujourd’hui après un travail de fond depuis un peu moins de 10 ans. Ca a commencé avec la construction d’un véritable centre d’entraînement.

L’outil est génial et le centre de formation a été nettement renforcé pour pouvoir sortir des joueurs. Ca a été le cas avec Mandi, Oudin, Siebatcheu et autres. Reims a donc stabilisé ce domaine, avant de se perfectionner et de « construire » un véritable pôle de recrutement très performant. Avec l’idée de faire du « trading ». Et c’est comme ça que tu arrives à faire un Cajuste qui est un coup énorme dans le milieu, on va dire. Pour les gens en général, c’est pas dingue, mais pour les directions sportives, les agents et autres, il y a désormais le message que Reims, c’est plus que sérieux.

« Il y avait certainement le besoin de passer à autre chose, un nouveau cycle »

La saison des rémois est en dent de scie, est-ce que cette place est méritée selon toi ?
Oui, la place est méritée à mon sens. Il y a eu des difficultés en début de saison, mais l’avantage, c’était que Reims ne perdait pas beaucoup. Sans pour autant avancer niveau points. Et le déclic est arrivé tard, fin novembre avec un golazo de Konan dans le temps additionnel. Derrière, tu gagnes à Lyon dans les dernières secondes aussi et tu te fais beaucoup de bien car, derrière, ça traîne. Donc maintenant il y a un petit matelas d’avance sur lequel il faut capitaliser pour vite valider le maintien.

Après une demie saison avec Oscar Garcia, quel est ton avis sur cet entraineur au parcours atypique ? Regrettes-tu David Guion ?
J’appréciais beaucoup David Guion. Notamment humainement, c’est une personne vraiment géniale. Mais, en effet, il y avait certainement le besoin de passer à autre chose, un nouveau cycle. D’où ce choix, même si, sur la forme, ça n’a pas été réussi, avec Guion qui apprend quasiment qu’on le met à la porte dans la presse. Ensuite tu choisis Garcia. Forcément, avec son passé et ses résultats, à Saint-Etienne ou ailleurs, tu te méfies. Il a hérité d’un effectif jeune, trop jeune je pense. Ca s’est vu sur plusieurs matchs. Reste que j’attends encore pour véritablement « valider ». Il a des idées, il réagit vite tactiquement, il y a eu plusieurs séquences très intéressantes mais il manque encore un ptit quelque chose. Regarde par exemple le dernier match, à Clermont : Reims est à 11 contre 10 pendant 15 minutes et a été incapable de dominer son adversaire. Clermont méritait largement de gagner.

« Les sommes extravagantes ? C’est du grand n’importe quoi »

Récemment les médias parlaient d’un transfert Hugo Ekitike et d’une somme tournant autour des 30M d’€. Que penses-tu de ces sommes extravagantes pour des joueurs à peine confirmés ?
Les sommes extravagantes ? C’est du grand n’importe quoi. C’est le jeu classique d’agents/intermédiaires. Sincèrement, j’ai même pas envie de m’y m’intéresser davantage. Même si j’ai envie de te dire une chose : si Reims vend Ekitike 30M€ en janvier, c’est un braquage incroyable. Et que le marché des attaquants est un marché totalement déraisonné et déraisonnable.

Le match aller fut un match nul dans tous les sens du termes, t’attends-tu à un autre match du genre ce dimanche ?
Tu as 56 joueurs de L1 à la CAN. Et 12 qui concerne ce Reims-Metz ! Plus les blessés, les cas de covid, les suspendus comme Ekitike, on va espérer pouvoir s’enflammer. Je ne sais pas pour le FC Metz, mais j’attends en tout cas autre chose de la part de Reims par rapport à leur non match de la semaine dernière.

Débrouille-toi, donne nous envie de regarder ce Reims – Metz !
Alors je vais parler par rapport aux arguments côté rémois, vous pouvez regarder ce Reims-Metz tout simplement pour voir les premiers pas de Cajuste ! Il ne sera pas titulaire, je pense, mais on peut espérer le voir 15-20 minutes. On ne le connaît pas en France, mais ça reste une attraction. Je vous conseille également Martin Adeline, jeune joueur de 18 ans, qui était au centre de formation du PSG mais qui a choisi de revenir à Reims pour être aux côtés de sa maman malade. Dernier argument et pas des moindres : Ilan Kebbal. Ca joue au ballon tout ça Messieurs, Dames

Écris nous le scénario du match, la seule obligation, c’est que Metz gagne.
Tu comprendras que si l’obligation est que Metz gagne, je ne peux rien te dire…

Crédit photo : Icon Sport

Écrit Par

Les derniers articles

METZ CANONNIERS

Lors du premier match des playoffs d’accession en Nationale 1, les Metz Canonniers se sont inclinés (83-89) à la maison, face à Hyères-Toulon. Les...

METZ HANDBALL

Paris 92 – Metz Handball, l’affiche alléchante destinée à clore une saison de Ligue Butagaz Energie de qualité s’est tenue ce samedi. Au terme...

CHRONIQUES

Dans une ambiance de fête au Parc des Princes, le FC Metz jouait son avenir en Ligue 1 face à un PSG champion de...

Une montée en grade au RFC Seraing pour Grégory Proment ? Une montée en grade au RFC Seraing pour Grégory Proment ?

FC METZ

Entraîneur des U21 du RFC Seraing depuis une saison, Grégory Proment pourrait bien monter en grade. L’ancien capitaine du FC Metz serait dans les...

Franck Stroppolo débarque au Metz Hockey Club ! Franck Stroppolo débarque au Metz Hockey Club !

+ DE SPORTS

Metz Hockey Club poursuit sa construction avec l’arrivée de Franck Stroppolo. Le défenseur de 28 ans était un joueur emblématique des Red Dogs d’Amnéville...

Cheng Hsien-Tzu signe à Metz TT ! Cheng Hsien-Tzu signe à Metz TT !

+ DE SPORTS

Metz TT a annoncé cette semaine la signature de la Taïwanaise Cheng Hsien-Tzu. Loïc Belguise devrait donc disposer d’une équipe avec 5 joueuses puisque...

Vous aimerez aussi