Parcage à la Rémoise…

theo 3

Bonjour à toutes et à tous les amis. De retour pour vous conter de merveilleuses histoires sur les routes françaises et aller supporter nos Grenats. Aujourd’hui, balade dans la Marne prévue depuis 1 bon mois. Et ce n’est pas dans mes habitudes mais je vais pousser une petite gueulante vis-à-vis des arrêtés tardifs.

Et oui, fini le temps où on pouvait prendre une bière avant un match à l’extérieur. Sous fond d’excuses diverses et variées telles que “20 indépendants se sont fait interpellés en 2015” ou encore “La Horda a des amis allemands”, on se voit pondre un arrêté le jeudi soir. La vraie raison de ces arrêtés tardifs est, selon L’association Nationale des Supporters, bien plus sournoise. En effet, en étant posés si tard, ils ne peuvent être contestés par une procédure pénale. Néanmoins, nous l’avons vu la semaine dernière, l’Association Nationale des supporters a réussi à faire annuler un arrêté. Pour le match ASM Belfort – AS Nancy Lorraine, les supporters ont finalement pu assister au match en parcage suite à un arrêté totalement abusif annulé. Un pas en avant contre les sanctions collectives.

Néanmoins, je vais nuancer mes propos car l’attitude récente des supporters à l’extérieur reste punissable par la loi. (Rouen, Nîmes). Les supporters du FC Metz, en particulier nos ultras, sont craints. Et malheureusement, les arrêtés tombent, même sur des matchs sans tensions particulières contrairement à un match contre Strasbourg ou Nancy.

Parenthèse close, on va pouvoir parler de ce déplacement. Etant sur Reims en tant que piéton depuis vendredi, j’ai dû trouver un moyen pour revenir au fameux péage de Taissy, point de rendez-vous de la sphère messine violente. Je remercie mon compère de toujours Valentin. (Mais si, on était ensemble à Strasbourg les gars enfin !)

17H30. Je me rends en bus chez mon ami afin de rejoindre le péage en voiture (On l’entend moins sa grande gueule à la ministre de l’écologie là, mon empreinte carbone aurait été négative sans ce trajet supplémentaire !).

17H45. Arrivée en grande pompe sur l’aire d’autoroute de Taissy. Assez étonnant de poser un arrêté pour ce fiasco. En effet, nous sommes une bonne vingtaine de voitures, seuls jusque 18h15, sans gendarmes ni CRS. 

theo 1

18h15. Notre escorte : 4 motards. Voilà. Pour 6 bus et une vingtaine de véhicules à la louche. Objectif : Rejoindre Delaune dans les bouchons rémois (on a perdu la moitié du cortège.) Je m’adresse à vous Monsieur le préfet, car les autorités présentes ont fait de leur mieux. Pourquoi nous coller un arrêté et derrière avoir aussi peu de moyens ? Si les supporters le désiraient, le cortège pouvait être amené où bon lui semblait. Contrairement à Dijon où les effectifs étaient présents, ici, c’était le néant. 

theo 2

18h45. Arrivée sur le parking du parcage, niveau organisation, on est à des années lumières de Saint-Symphorien. C’est carré de tous les côtés, le parking est immense. La sécurité est très efficace tout comme pour la vente des billets, de mémoire, je n’ai jamais passé aussi peu de temps à l’entrée du parcage et pourtant, on y était en nombre.

Parcage-messin_Reims

19h00. Entrée dans le parcage. On n’a pas fait la même connerie qu’à Strasbourg avec mon copain Valentin, on a pris des sandwichs avant pour éviter tout soucis de type “faim”. C’est beau. Le parcage, situé sur deux étages, n’est pas trop mal placé, dommage d’avoir été installés en haut. Cela aurait été top d’avoir la partie basse pour mieux observer le match et aussi être plus proche des joueurs. Mais bon, pas très grave, dans tous les cas, on a entendu que nous.

theo 3

19h55. Entrée des joueurs, le parcage prend feu, fumigènes, chants à la gloire des Grenats, “it’s good to be home”. Les Grenats commencent de notre côté, une raison de plus de chanter fort pour les galvaniser. Clairement de ce que j’ai vu en replay sur BeIN Sports, on était chez nous. 

20h00. Coup d’envoi, et ça continue de plus belle avec les chants, tout le monde a compris son rôle, on ne lâchera rien. La victoire on va la chercher ensemble, le 12ème homme est là !

20h03. Pendant ce temps là, à l’autre bout du terrain… Maïga (je t’aime) décale 111 qui prend la profondeur. Centre pour Diallo, tête, but. EXPLOSION DU PARCAGE. Cela ne va pas arranger la folie des supporters d’entamer le match de la sorte. C’est le feu. 

20h07. NOOOOON NIANE, PAS CA, PAS MAINTENANT, PAS APRES TOUT CE QUE TU AS FAIT. La balle de 2-0 était si proche, comment louper ce 3vs1 ? Je suis sur le cul. 

20h45. Fin de la première mi-temps, on est ultra dominés, on n’a pas le ballon, mais ça tient, c’est solide. Tous les espoirs placés en Bronn se confirment. C’est un très bon défenseur, et que dire de notre gardien ? Critiqué à tord, il montre encore une fois qu’il n’est pas là par hasard. Sa sérénité fait énormément de bien à l’équipe, autant sur sa ligne qu’en sortant sur Corner/coup franc. Ah oui et ici leur challenge de la mi-temps, c’est “Corner à la rémoise”. Voilà c’est tout, ça m’a fait rire.

theo 5

 

21h47. Rien à signaler a part le fait qu’on se prend une ultra domination. Sauf à cette heure précise. Je le vois. Fier guerrier. Matthieu Udol, notre petit qui gagne sa place de titulaire, il en dribble un, puis deux, puis 3, puis 4, IL POUSSE, OUI AU BOUT AU BOUT, VAS Y MON PEEEEEETIT. Il tente le ballon piqué, Rajkovic tend sa main gauche et arrête fermement le ballon. C’est ma plus grosse déception du match. Il le méritait ce but. Je le voyais marquer, et courir vers le parcage juste a côté des cages rémoises. Je suis incroyablement triste. 

21h56. Après 6 minutes d’arrêts de jeu interminables, et Pep Hognon qui nous fait finir avec 9 joueurs défensifs en réinventant le football, le match s’achève. En parcage, c’est toujours la folie, après un splendide “FC MEEEETZ” échangé entre Est et Ouest, la communion est réelle avec les joueurs. “Sah quel plaisir” comme disent les jeunes. Tous les joueurs sont venus, et ça fait vraiment du bien à voir. Joie partagée jusque dans le vestiaire.

 

Parenthèse, sur les réseaux, voir les joueurs poster ce genre de tweets, ça fait plaisir.

22h40. On sort enfin du parcage, retour en Lorraine le lendemain pour moi, j’ai souhaité un excellent retour en bus aux amis du groupe.

Un grand merci aux Grenats pour leur combativité et un grand bravo à tous les supporters présents, nous avons rendu fier notre club, c’est à refaire dans les prochains matchs à domicile ou à l’extérieur, ne rien lâcher. Un bon dimanche à vous et un bon début de semaine.

theo 4

Théo.