Rejoignez nous !

Bonjour, que cherchez vous ?

METZ HANDBALL

Metz Handball – Plan de Cuques : une reprise diesel

Privé de compétition depuis le 22 Novembre en raison d’un Euro remarquable, Metz Handball retrouvait ce Dimanche le parquet des Arènes pour y disputer un match en retard de la 7ème journée de Ligue Butagaz Énergie.

Quel rythme que celui des joueuses du Metz Handball ! A peine remises d’un Euro 2020 au Danemark où elles ont été nombreuses à briller, les voici de retour en compétition pour démarrer 2021 avec un match de championnat, premier défi d’un mois de Janvier qui en comptera pas moins de 9 et qui pourrait mettre les organismes à rude épreuve à grand renfort de déplacements compliqués…
Sur le terrain à l’échauffement, un effectif assez particulier en partie justifié par le fait que le match se dispute “en retard” et que certaines joueuses n’étaient pas encore qualifiées à la date d’origine de la rencontre. Ainsi, on retrouve dans le groupe Julie Le Blevec et Mélanie Halter tandis que Dinah Eckerle, Ailly Luciano et Yvette Broch sont en tribunes au côté des blessées de longue durée que sont Melvine Deba et Ivana Kapitanovic. A leurs côtés, Daphné Gautschi, Maud-Eva Copy et Sarah Bouktit. Emmanuel Mayonnade, sur le bord du terrain a bel et bien quitté le orange intense qu’il a vêtu au long du mois de Décembre et a retrouvé son traditionnel polo gris au col relevé.
De l’autre côté du terrain, une équipe de Plan de Cuques qui n’a pas joué un seul match officiel depuis le 10 Octobre 2020. Une éternité pour des sportives de haut niveau dont on sent tout le sérieux à l’échauffement, une étape cruciale pour écarter au maximum le risque de blessure en ce jour de reprise.

“L’équipe type” de la tribune, que de nombreux clubs s’arracheraient volontiers…

Plan de Cuques en trouble-fête…

Pour cette reprise, Metz Handball s’est challengé malgré un duel des extrêmes. D’un coté, il y avait un multi-champion installé en première division depuis 34 ans, de l’autre, un tout jeune promu qui n’appartenait plus à l’élite depuis sa seule et unique expérience en 2006/2007. Une domination messine était attendue aux Arènes mais l’entame du match ne s’est pas déroulée comme l’auraient souhaité les joueuses de Emmanuel Mayonnade. 

Pourtant, la toute récente vice-championne d’Europe Méline Nocandy donne le ton en ouvrant le score pour les Dragonnes après un contre autoritaire de sa coéquipière médaillée Camila Micijevic. Mais, après un mois de trêve internationale, les automatismes ont du mal à répondre présent ce dimanche après-midi. Les maladresses défensives et offensives pleuvent, les Dragonnes n’en profitent jamais pour faire le break et les voilà punies par la vitesse de Manon Grimaud qui permet aux provençales de prendre la tête après 4′ de tergiversation aux deux extrémités du terrain. Et cette avance-là, le groupe d’Angélique Spincer compte le préserver pour bousculer la hiérarchie. Les 6 premières minutes de la rencontre deviennent assez complexes pour l’équipe lorraine qui se heurte à une défense adverse bien disciplinée. Les Messines n’ont aucune maitrise et rentrent dans le jeu de Plan de Cuques qui les entraine vers des passages en force multiples ou vers une mauvaise circulation de balle. Très peu aidée par des errements défensifs très préjudiciables, Hatadou Sako est également à la peine sur sa ligne. Aucune joueuse du camp messin ne se démarque et les combinaisons échouent tantôt sur Christelle Houart, tantôt sur une défense très resserrée qui intercepte les ballons. L’artillerie jaune et bleue est en berne, les Plandecuquoises décollent pour mener de 4 buts grâce à leurs fers de lance Manon Grimaux, Elisabeth Chavez et Nely Alberto (1-5, 6’21). Ce niveau interpelle Emmanuel Mayonnade qui ne compte pas revivre l’indiscipline néerlandaise. Il pose un premier temps-mort pour réajuster les rouages.

Les ajustements techniques du coach girondin dynamisent le collectif messin qui montre de nouveau de l’envie et du rythme. Metz Handball trouve enfin des failles dans la défense adverse coup sur coup (les sœurs Kanor) pour réduire un écart qui pouvait devenir bien trop important. Moins réalistes devant les buts, les Plandecuquoises n’ont pourtant pas dit leur dernier mot et continuent de malmener les coéquipières de Tjasa Stanko, les poussant à la faute pour chercher des jets de 7m, exercice durant lequel Nely Alberto se montre impériale. L’engagement physique devient intense de part et d’autre du terrain, les Messines reviennent à un but d’écart mais les visiteuses mènent logiquement la partie avant de rejoindre les vestiaires (13-14, 30′). 

… mais Metz Handball accélère.

Malgré les difficultés de Hatadou Sako sur sa ligne, le banc messin fait le choix de garder Mélanie Halter au chaud, à l’exception d’une sortie sur jet de 7 mètres. La portière franco-sénégalaise se montre plus fébrile qu’à l’accoutumée face aux ballons adverses mais n’en demeure pas moins une force vocale et elle continue à organiser sa défense action après action, refusant de baisser les bras. C’est peut être ce feu intarissable, couplé aux voix d’Astride N’Gouan et Orlane Kanor qui s’élèvent fréquemment aussi bien sur le terrain que depuis le banc qui a permis aux Messines de retrouver le droit chemin en début de seconde période. Les Messines entament donc un travail de sape en infligeant un 4-0, en à peine 3 minutes (17-14, 3’14). Angélique Spincer se voit contrainte de poser son temps-mort après avoir scandé plusieurs “vous êtes en train de sortir du projet les filles !”, mais Metz Handball retrouve progressivement son rythme de croisière, profitant d’un banc bien plus garni que le promu. Manon Houette est sur toutes les balles, Tjasa Stanko pose volontiers son jeu et s’inscrit dans un rôle de métronome, Camila Micijevic rentabilise les minutes qui lui sont offertes, Louise Burgaard interagit plus aisément avec ses pivots… Ainsi les Messines parviennent à faire la différence dans ce second acte, sans se montrer flamboyantes pour autant. Les compteurs ont du mal à décoller pendant de longues séquences (7-5 en 16′)… Malgré cet écart de +3/4 qui semble à la fois si proche et si inatteignable, les Sudistes n’abdiquent pas. La supériorité et le dernier coup d’accélérateur des Jaune et Bleu dans les 6 dernières minutes n’effacent pas l’équilibre entre les deux parties. Et si finalement, les Messines s’imposent de +6 (31-25) et préservent leur invincibilité en championnat, l’heure n’est pas à la fanfaronnade et après une prestation en demi teinte, tous les regards sont déjà tournés vers l’Ouest pour le choc tant attendu face au rival Brestois. 

Statistiques

Metz Handball

Hatadou Sako (7 arrêts / 30 tirs), Melanie Halter (0/1)
Camila Micijevic (4 buts / 7 tirs), Astride N’Gouan (1/1), Meline Nocandy (3/4), Manon Houette (3/3), Debbie Bont (4/6), Tjasa Stanko (4/6), Orlane Kanor (3/3), Louise Burgaard (2/3), Laura Kanor (2/2), Marie-Hélène Sajka (4/6), Julie Le Blevec (0/2), Olga Perederiy (1/1)

Plan de Cuques

Christelle Houart (6 arrêts / 27 tirs), Cecilia Errin (1/11)
Lea Chardon (1 but / 1 tir), Neli Alberto Francisca (7/7), Samantha Priou (2/7), Justine Joly (0/3), Dora Krsnik (0/1), Dounia Malandran (2/4), Chavez Elisabet (2/2), Clarisse Wild (5/8), Justine Martel (2/2), Manon Grimaud (4/5).

Rédaction : Virginie Billa et Matthieu Henkinet
Crédit photo : Matthieu Henkinet

Écrit Par

Messin convaincu, fanatique de sports, photographe à www.MHphoto.fr et basketteur du dimanche.

Les derniers articles

+ DE SPORTS

Le marathonien de Halle a encore frappé. Confronté à un nouveau match en 3 sets, son quatrième en autant de rencontres dans le tournoi,...

+ DE SPORTS

Ugo Humbert a une nouvelle fois assuré le spectacle à Halle avec un nouveau match en 3 sets face à Sebastian Korda et obtient...

FC METZ

Après une série de départs, le club à la croix de Lorraine vient de stopper l’hémorragie en annonçant la prolongation de quatre cadres de...

+ DE SPORTS

Pour son deuxième tournoi de l’année sur gazon Ugo Humbert confirme sa bonne forme sur la surface et s’est offert le scalp du numéro...

FC METZ

L’ex portier du FC Metz vient de se relancer en signant à La Berrichonne de Châteauroux, après une pige du côté d’Annecy en National....

FC METZ

Depuis son départ du FC Metz, l’ex joueur devenu entraineur évoluait à la tête de l’équipe du Grenoble Foot 38 en Ligue 2. Après...

Vous aimerez aussi

+ DE SPORTS

Le marathonien de Halle a encore frappé. Confronté à un nouveau match en 3 sets, son quatrième en autant de rencontres dans le tournoi,...

+ DE SPORTS

Ugo Humbert a une nouvelle fois assuré le spectacle à Halle avec un nouveau match en 3 sets face à Sebastian Korda et obtient...

FC METZ

Après une série de départs, le club à la croix de Lorraine vient de stopper l’hémorragie en annonçant la prolongation de quatre cadres de...

+ DE SPORTS

Pour son deuxième tournoi de l’année sur gazon Ugo Humbert confirme sa bonne forme sur la surface et s’est offert le scalp du numéro...