Metz Handball – Rostov : Les choses sérieuses commencent !

Tout le monde l’attendait, elle est de retour. La prestigieuse Ligue des Champions faisait son retour ce samedi aux Arènes de Metz. Au programme pour les Dragonnes, nulle autre qu’une des 4 meilleures équipes d’Europe, finaliste de la précédente édition : Rostov-Don.

S’il en fallait plus que la Ligue des Champions n’en apporte déjà, le contexte de ce match est tout particulier. La veille de la rencontre, le tacticien messin, Emmanuel Mayonnade, a confirmé sa présence sur le banc la saison prochaine. Tandis qu’à quelques minutes de la rencontre le club Mosellan a officialisé la signature de Melvine Deba pour l’année prochaine. Ce match est également la première occasion de voir Martine Smeets et Tea Pijevic sous les couleurs locales.

 

Le 7 de départ

Compte tenu des forces en présence, c’est un 7 de départ sans surprise aligné par Manu Mayonnade pour cet énorme choc européen.

Première mi-temps

La partie démarre tambours battants, les attaques prennent facilement le dessus sur les défenses. Côté messin, Louis Burgaard se montre extrêmement agressive avec 2 buts en 4 minutes. Mais les Russes s’appliquent à répondre à chaque assaut. Déjà 4-4 à la marque.

Les défenses n’ont pas d’autre choix que de se resserrer rapidement avec, dans le camp jaune et bleu, un gros travail d’Orlane Kanor sur la géante arrière russe Ana Sen. Côté Rostov, la gardienne Pessoa se chauffe petit à petit avec plusieurs arrêts difficiles.
Marion Maubon réalise un bon début de match et se signale par un but à l’aile dans un angle très fermé. Astrid N’Gouan pèse sur la défense russe et obtient un jet de 7 mètres, plus l’exclusion temporaire de Makeeva, en contrepartie Marie-Hélène Sajka ne se fait pas prier pour marquer le penalty sur son premier ballon du match. 8-8 au bout de 16 minutes de jeu.

Ana Sen assène un missile dans la cage de Kapitanovic mais heurte Louise Burgaard au visage sur la défense suivante. Les russes sont une nouvelle fois réduites à 6 pour 2 minutes. C’est même une double infériorité numérique qui va frapper Rostov puisque Makeeva se rend coupable d’une faute d’anti-jeu dans le camp messin et sort pour la deuxième fois du match. Les arbitres ne laissent rien passer ! Ailly Luciano en profite par deux fois pour punir les espaces laissés libres dans la défense russe. 10-9, Metz

C’est le moment choisi par Manu Mayonnade pour lancer son ailière championne du monde, Martine Smeets, sous l’ovation du public. Ivana Kapitanovic parvient quant à elle à lancer son match avec deux grosses parades. En revanche, Marie-Hélène Sajka manque de réussite et voit ses jets de 7 mètres arrêtés par deux fois. Il s’agit d’un match compliqué pour la jeune arrière droite puisqu’elle n’est pour l’instant rentrée que pour ces tirs.

Les deux équipes n’ont décidément pas envie de se quitter dans cette première période de haute volée puisque Grâce Zaadi, future joueuse de Rostov, égalise d’un jet de 7 mètres à la toute dernière seconde. Le score à la pause est de 11-11.

 

 

Deuxième mi-temps

Les deux équipes reviennent des vestiaires avec la même envie et la même intensité. Ivana Kapitanovic continue sur la lancée de sa fin de première période avec deux arrêts, dont un face-à-face devant Ana Sen. La gardienne est littéralement en feu depuis 20 minutes puisqu’elle repousse un jet de 7 mètres des visiteuses, ainsi qu’un tir à l’aile. L’attaque en profite pour porter l’avance messine à 3 buts grâce à Marie-Hélène Sajka ! 15-12, Metz

Grâce Zaadi continue son match taille-patron en envoyant une ogive dans la cage de Rostov, et porte le score à 17-13. Le technicien russe prend temps-mort pour stopper l’hémorragie.
Ce temps-mort ne semble rien changer car les Dragonnes continuent leur marche impériale en seconde période. La capitaine messine se joue ensuite de la gardienne russe grâce à un joli lob sur penalty pour donner 5 buts d’avance aux Dragonnes. C’est son match !
Les russes font tout à l’envers en ce début de seconde période, sûrement asphyxiées par l’étau messin qui se resserre minute après minute. Metz Handball mène 21-14 à 10 minutes du terme !

Magnifiée par une Ivana Kapitanovic exceptionnelle, la défense messine se montre impériale et annihile toutes les intentions de Rostov. Cependant, l’attaque des Jaunes et Bleues manque un peu de fluidité, sans doute en raison de l’engagement physique mis dans ce match, et les russes reviennent à 5 unités de Metz. C’est le moment choisi par Manu Mayonnade pour poser son temps-mort. 21-16, Metz

Le réveil russe était inéluctable, une telle équipe ne peut se contenter d’une sévère défaite face à un rival pour les quarts de finale. Le souffle froid des joueuses en noire vient glacer l’échine des Dragonnes puisque Rostov va revenir à 2 buts des Dragonnes à 2 minutes de la fin… Malgré tout, les joueuses du Metz Handball refusent de lâcher leur victoire et verrouillent cette fin de match ! Laura Flippes parachève le succès des siennes en toute fin de rencontre, emmenée par une Grâce Zaadi qui a eu la présence d’esprit de mettre en place une dernière attaque en 12 secondes, afin de soigner la différence de buts.

Metz Handball s’impose donc 23-20 face au dernier finaliste de l’EHF Champions League, Rostov-Don. L’attaque messine aura sûrement manqué de légèreté, dixit Manu Mayonnade en conférence de presse d’après-match, mais l’intensité et la défense des Messines étaient bien au niveau Ligue des Champions.

 

 

La Dragonne du match

Qui d’autre que Grâce Zaadi pouvait glaner cette récompense honorifique ?
Omniprésente en attaque et en défense, se jetant même au sol pour récupérer les ballons qui traînent, la capitaine messine avait visiblement coché ce match face à sa future équipe d’une croix rouge dans son calendrier.
Au-delà de son influence habituelle dans le jeu, Zaadi a terminé co-meilleure buteuse Messine de la rencontre (à égalité avec Laura Flippes) avec 5 réalisations en 9 tentatives. De quoi probablement faire taire certains détracteurs qui lui prêtaient déjà une déconcentration liée à son départ annoncé pour expliquer certaines prestations moins saisissantes qu’à l’accoutumée lors des dernières semaines.
Force est de constater que la capitaine Messine sait répondre présente aux grands rendez vous et à la manière de ce que nous avons vu lors de ce match, il faudra évidement compter sur elle pour faire une grosse différence lors des prochaines rencontres et cela, face aux buts, en défense, comme dans le leadership.

Les statistiques de la rencontre

Metz Handball
Kapitanovic (11 arrêts / 31 tirs)
Zaadi (5 buts / 9 tirs), Flippes (5/5), N’Gouan (1/2), Nocandy (0/1), Kanor (0/1), Burgaard (4/8), Sajka (2/6), Maubon (3/3), Luciano (3/4), Perederiy (1/2)

Rostov – Don
Sedoykina (7 arrêts / 13 tirs), Pessoa (7 arrêts / 24 tirs)
Managarova (6 buts / 6 tirs), Frolova (5/5), Bobrovnikova (3/5), Sen (2/4), Kuznetsova (1/3), Abbingh (1/3), Borshchenko (1/2), Maslova (0/4), Behnke (0/2), Kozhokar (0/1)

 

Crédit photo : Matthieu Henkinet