Le jugement du FC Metz #1 : KlassAndDeutsch

Maitre Hognon, faites entrer l’accusé.

Alors qu’on ne compte plus les jours de confinement et que l’éventualité d’une reprise de la Ligue 1 est encore lointaine, Let’s Go Metz a décidé de tirer un premier bilan et de convoquer le FC Metz dans son tribunal virtuel. Les chefs d’accusation sont minces et face à Maitre Hognon nos arguments pourraient ne pas tenir longtemps, c’est pour cela que nous avons fait appel à des ténors du barreau pour nous assister. Pour ce premier épisode, c’est KlassAndDeutsch qui a répondu aux questions du tribunal.

En effet, au long de cette rubrique, nous allons voyager en bonne compagnie et plusieurs invités de marque, tenus secrets pour le moment interviendront dans les prochains jours. Nous allons alors, tel un tribunal de grande instance, dresser et juger le bilan sportif, comptable et plaisir, de ce cru 2019-2020 des grenats ! A l’issue des audiences, le grand jury de la rédaction de Let’s Go Metz rendra sa sentence. N’hésitez pas non plus à donner votre avis dans commentaires de nos réseaux sociaux !
Aujourd’hui, nous allons commencer par Jéremy, notre ambassadeur parisien, plus connu sous le pseudonyme de KlassAndDeutsch. Sur Twitter, il est le supporter préféré de ton supporter préféré. Vous le trouverez à la mi-temps au bar le Longchamp avec ses amis supporters de la capitale un soir de match du FC Metz. A 29 ans, Jérémy a connu les belles années comme les purges, nous avons donc recueilli son avis sur ce cru 2019-2020 du club à la croix de Lorraine.

Klass, bonjour, on va commencer avec une question large. Si je te dis FC Metz cette saison, à quoi penses-tu ?
Plein de choses, mais surtout à l’ascenseur habituel. Je ne le sentais pas très bien en septembre-octobre. Ces soucis ont vite été corrigés au mercato d’hiver. Pour moi, après 28 journées c’est assez positif, à 7 points de l’Europe et 7 points du barragiste. Nous avons une petite avance non négligeable.

Pour toi, le début de saison n’était pas au niveau espéré ?

Thomas Delaine peine à s’adapter à la Ligue 1. (Crédit photo : Matthieu Henkinet)

Oui ce début de saison était compliqué. Nous avions une défense centrale qui ne fonctionnait pas “correctement”, des joueurs qui découvraient la Ligue 1, je pense à Thomas Delaine ou Fabien Centonze entre autres. L’équipe se cherchait, ainsi que le coach, avec des tactiques qui changeaient. C’était assez effrayant. Je peux comprendre le public qui se posait des questions sur ce début de saison.

Tu es donc assez satisfait de cette saison du FC Metz ?
Oui le bilan est positif, on a un petit coussin de 7 points sur Nîmes, barragiste. Nous n’avons pas le couteau sous la gorge mais ce n’est pas pour autant qu’il faut se relâcher. Il y a un joueur qu’il faut féliciter à mon sens, c’est Alexandre Oukidja. Il a ramené énormément de points et est un des joueurs les plus utilisés par Vincent Hognon. On a tout de même un bel effectif et un bel état d’esprit. Il faut juste que ça dure. Il reste une dizaine de matchs à jouer dont quelques pointures (Monaco, Paris, Marseille…)

Que penses-tu de cet effectif jeune, en comparaison à l’époque Gambardella sous Albert Cartier ?
Pour le coup, c’est totalement différent, c’était des jeunes du club. Alors qu’ici la cellule de recrutement a pioché à droite a gauche, ainsi que dans notre pépite sénégalaise Génération Foot. C’est quelque chose que je déplore un petit peu car, à part Matthieu Udol, nous n’avons pas de joueurs sortant de notre centre à Metz et qui viennent de notre coin.

En parlant de la formation messine, il est vrai que l’on manque de jeunes du cru dans l’effectif professionnel, ça serait un point à améliorer ?
En effet, je pense que c’est pour cela qu’Olivier Perrin a été rappelé du Sénégal où il a fait un excellent travail, mais ça ne va pas payer en 6-8 mois. Il est resté là-bas pendant des années. Je pense qu’il faut lui donner les clés et le temps pour réussir. Cependant, on voit qu’en Gambardella cette année, les jeunes sont arrivés en quart de finale, preuve que la jeunesse messine peut encore aller loin dans cette compétition référence. Je leur souhaite de pousser les portes de l’équipe première !

En termes de plaisir, tu te régales avec le FC Metz cette saison ?
Oui et non (rires), il y a eu peu de victoires plaisir. Mais on a eu Monaco, Saint-Etienne par exemple en belles victoires, abouties. Cependant on sent que les victoires sont crispantes. Quand on mène, on joue avec la peur. Pour avoir été présent à Amiens en parcage, les 20 dernières minutes étaient sous assistance respiratoire pour moi.

Comme un PSG en LDC, est-ce que tu penses que le FC Metz instaure la peur avec le maintien en ligue 1 ? Tu penses que c’est psychologique ?
Oui, clairement, on a un groupe très homogène que je n’ai pas vu depuis des années en Ligue 1 cette saison. Techniquement, on a de très bons joueurs, et aussi un collectif derrière qui fait les efforts. Quand je pense à Assou-Ekotto, Bisevac ou Palmieri, on n’est pas au même niveau. La qualité des effectifs dans les années futures va prendre le dessus sur cette peur psychologique, je l’espère.

Un joueur qui t’a marqué ?

Habib Diallo, grand bonhomme de la saison messine. (Crédit photo : Matthieu Henkinet)

Habib Diallo, parce que, moi le premier et je me confonds en excuses, je ne pensais pas qu’il allait atteindre ce niveau là en Ligue 1. Il a littéralement marché sur la Ligue 2 mais il a su hausser son niveau de jeu afin de montrer l’attaquant complet qu’il est actuellement. Il est là ou il faut, en plus d’avoir une finition chirurgicale, car il lui en faut peu pour planter un but.

Une déception au niveau des joueurs ?
J’en ai trois. Tout d’abord Renaud Cohade qui est sorti du groupe sans laisser d’adresse. On ne sait pas ce qu’il se passe même si depuis qu’il est sorti du groupe, l’équipe tourne bien, je n’en veux pas à Vincent Hognon pour cela. J’attends aussi beaucoup plus d’Ibrahima Niane, sur qui j’avais beaucoup d’espoirs par rapport aux quelques fulgurances qu’il a eu en Ligue 2, surtout contre Nancy… Un peu plus terne, mais compréhensible pour Thomas Delaine qui arrive de très loin. On ne peut pas lui demander de se faire à la Ligue 1 en quelques mois, heureusement que l’on a Matthieu Udol. Je vais mettre Renaud Cohade dans mes déceptions, mais pour le côté extrasportif, contrairement à Thomas Delaine et Ibrahima Niane dont j’attends plus sur le terrain.

Pour finir, quelle est selon toi la meilleure recrue des deux derniers mercatos (été et hiver) ?
Sans aucune hésitation Dylan Bronn. Il a ramené une sécurité et une solidité, il est très complémentaire de John Boye. De plus le fait qu’il joue défenseur central à coté de Fabien Centonze, j’ai l’impression que l’on voit beaucoup plus Fabien se projeter. C’est une très très belle recrue, qui peut devenir une valeur sûre de l’effectif. Je pense que les infrastructures sont clairement à notre avantage désormais pour attirer ce genre de joueurs.

Voici qui conclut notre premier jour d’audience. Le tribunal peut être évacué et nous reviendrons dans quelques jours avec notre prochain témoin : Rémi Alezine. Le journaliste qui officie notamment à l’Ami Hebdo et au sein du Graoully Mag portera à son tour un regard éclairé sur la saison des Grenats.
En attendant restez confinés et connectés. Nous attendons vos avis sur nos différents réseaux sociaux.