La réserve l’emporte dans le derby Lorrain !

Grégory Proment peut être fier de ses joueurs après cette victoire face au SAS Epinal. (Photo : Mathieu Hohlfeld)

Troisième journée de National 2 pour les hommes de Grégory Proment, après une victoire et une défaite depuis le début de la saison, une bonne opération était possible pour la réserve du FC Metz face au quart de finaliste de la Coupe de France la saison passée.

La réserve du FC Metz s’est présentée avec un 4-3-3 assez classique pour cette 3ème rencontre, avec l’expérimenté Paul Delecroix toujours de la partie. En effet, ce dernier semble se plaire avec les jeunes du centre de formation, il apporte une certaine rigueur et une communication de choix dans un effectif dont la moyenne d’âge est bien plus faible que celle du groupe professionnel.

La composition du FC Metz : Delecroix ; Nobili – Lacroix – Peugnet – Akpa ; Benigni – Touré – Cachbach ; Gueye – Robin – Perrey.

La composition messine. (Photo : Mathieu Hohlfeld)

La première demie heure de jeu fut assez équilibrée, même si les jeunes grenats ont montré plus de choses sur le plan offensif. Comme à l’accoutumée en National 2 la rencontre fût très disputée sur le plan physique, et à ce petit jeu les spinaliens se sont montrés plus tranchants et ont poussé à la faute. Quelques frappes cadrées lors de cette première mi-temps de part et d’autre, mais rien d’assez probant pour inquiéter les deux gardiens. Le FC Metz s’est heurté à une solide défense. Pour rappel, le S.A.S Epinal n’a pour l’instant encaissé aucun but depuis le début de la saison… un candidat à la montée ?

En début de seconde période Milan Robin s’est vu sanctionner d’un carton jaune pour excès d’engagement.
Les premiers changements côtés messin intervinrent à la 50ème minute de jeu : Remplacement de Sonny Perrey par Maidine Douane, ce dernier semblant souffrir du dos.
Le S.A.S Epinal pousse alors pour marquer, et libère des espaces pour les grenats. Maidine Douane, tout frais, est lancé en profondeur par Isyakha Touré. Sur une parfaite remise en retrait, la frappe de Milan Robin manque le cadre.

Le jeu est décousu haché par de nombreuses fautes de part et d’autres, l’ambiance Derby se fait sentir.
Mais à la 75ème minute de jeu, un missile de Milan Robin trouve le cadre, suite à une magnifique action collective des Grenats ! 1-0 pour le FC Metz.

Le buteur Milan Robin, regard tueur. (Photo : Mathieu Hohlfeld)

Menés par les gamins messins, les vosgiens sont frustrés. Les esprits s’échauffent et une bagarre éclate entre deux joueurs, rapidement contenue par le reste des effectifs. La fin de match s’annonce explosive. Les spinaliens poussent de plus belle mais les grenats tiennent pour l’instant, l’organisation défensive est solide et efficace. Lenny Lacroix est impérial, autant sur le jeu aérien que dans son marquage. Le club a assurément bien fait de verrouiller cette pépite avec un contrat professionnel. Paul Delecroix et Lenny Lacroix (encore) enchaînent les belles actions défensives sur corner, cette solidité montre une réelle montée en puissance du jeune défenseur.

Fin du match, le FC Metz l’emporte sur la plus petite des marges dans ce derby lorrain. Une fin de match houleuse a donné quelques frissons aux jeunes messins mais sans gravité. Peu adroits sur les phases offensives, les grenats ont surtout brillé par une solide défense et un gardien au rendez-vous. Est-ce que la réserve du FC Metz peut encore viser plus haut ? La montée est certes impossible, le National 2 est le niveau maximal pour une réserve en France, mais une longue saison d’apprentissage attend ce groupe qui est en bonne voie pour viser le haut du tableau.