La folle course au maintien de l’équipe féminine du FC Metz

Désormais, chaque Jeudi vous retrouverez une partie de notre équipe dans l’émission 100% Grenats diffusée sur France Bleu Lorraine Nord à partir de 18h05. Cette semaine, nous avons choisi d’évoquer la saison compliquée de l’équipe Féminine du FC Metz et sa folle course au maintien.

Une saison bien mal engagée

Cette deuxième saison d’affilée en D1 Arkema ne se déroule pas exactement comme nous aurions pu l’espérer. En 14 matchs joués, les féminines ont souffert de 13 défaites et ne peuvent se consoler en contrepartie que d’un faible match nul. Avec un seul point glané au compteur il s’agit d’une grosse première partie de saison à oublier au plus vite, d’autant plus que le goal average n’est guère plus convaincant : 6 buts marqués pour 42 encaissés, soit 3 buts par match.

Il faut toutefois se souvenir que l’équipe Messine s’était déjà maintenue de justesse la saison passée, avec 19 points (6 victoires, 15 défaites, 1 nul), soit un seul point d’avance sur l’équipe Lilloise qui avait alors été reléguée.

 

La valse des entraîneurs

On se souvient que la saison passée, David Fanzel avait laissé sa place à Manuel Peixoto. Cette passation de pouvoir avait eu un certain effet sur l’équipe et le nouvel élan s’était avéré salvateur.
Cette saison, c’est Manuel Peixoto qui a quitté ses fonctions. Malgré le sauvetage réussi la saison précédente, il fait les frais du début de saison catastrophique de ses joueuses. Est également évoqué une incompatibilité avec la nouvelle directrice sportive, Jessica Silva. Leur vision sportive étant incompatible, le siège d’entraîneur a cette fois été confié à Mickaël Maurice.
Ce nom n’est pas inconnu des observateurs du sport amateur Mosellan puisqu’il s’agit de l’ancien entraîneur du RS Magny et de l’ES Metz. Ce nouvel entraîneur a également porté les couleurs du FC Metz en tant que joueur, de 1991 à 1995.

 

Un mercato animé

Le changement de coach n’est pas le seul remaniement entrepris par le FC Metz Féminin. En effet, le marché des transferts à été très animé pour trouver un maximum de solutions pour espérer un maintien.

Il y a eu trois départs :

  • Le départ de Meryll Wenger est le plus surprenant, cette cadre de l’équipe a été prétée à l’US Orléans.
  • Sydney Drinkwater, arrivée cet été au poste de gardienne. Elle n’a jamais joué, barrée par la jeune internationale française Justine Lerond
  • Kristen Ricks : Arrivée aussi cet été pour renforcer la défense. Elle n’avait à priori pas le niveau et son investissement laissait à désirer.

Dans le trio des américaines, seule Sh’nia Gordon (attaquante) a su gagner sa place de titulaire et elle est même une des rares buteuses de l’équipe.

 

Et 4 arrivées :

  • La défenseure, canado-ivoirienne Easther Mayi Kith prêtée par le MHSC pour 6 mois
  • Amandine Pierre-Louis : Attaquante U23 canadienne
  • Marie Levasseur une autre canadienne qui évolue en défense
  • Et enfin une gardienne américano-canadienne, Devon Kerr : internationale U23.

Ces arrivées ne sont pas le fruit du hasard puisque ces joueuses canadiennes se connaissent et ont déjà évolué ensemble, ce qui va grandement faciliter leur intégration. Elles ont sans doute été facilitées par le fait que Jessica Silva a travaillé au sein de la fédération canadienne de football.

 

Opération maintien

Malgré ce mercato qui semble intelligent sur le papier, le maintien ne va pas être évident. Il reste 8 matchs à jouer, soit 24 points possibles. Or, le premier non relégable a déjà 10 points d’avance sur les grenats, il s’agit de Dijon. Il faudrait donc parier sur le fait que cette équipe perdre pied tandis que les joueuses de Mickaël Maurice parviennent à obtenir 3 victoires et un nul à minima. Elles sont donc condamnées à l’exploit.
Dans cette course, la dernière journée opposera les Messines à l’Olympique de Marseille, qui se trouve actuellement à l’avant dernière place du classement. Il pourrait s’agir d’un match décisif.
Désormais chaque match doit être considéré comme éliminatoire et les grandes performances sont tout bonnement obligatoires chaque week end.

En parallèle de ce championnat compliqué, les Messines sont toujours qualifiées en Coupe de France et iront affronter l’équipe de Montpellier en 1/8ème de finale ce Samedi à 15h.

 

Retrouvez l’équipe de Let’s Go Metz dans l’émission 100% Grenats tous les Jeudis à 18h05 sur France Bleu Lorraine Nord.

 

Rédaction de la chronique radio : Gérald Russello, Arthur Carmier, Julien Buret
Crédit photo : Julien Buret

Derniers articles

24/11/2020
23/11/2020
22/11/2020
21/11/2020
21/11/2020
20/11/2020
19/11/2020
16/11/2020
16/11/2020
14/11/2020
13/11/2020
12/11/2020