Comment pallier l’absence de Vincent Pajot contre Nantes ?

Suite au carton rouge de Vincent Pajot contre Bordeaux samedi dernier, la ligue a tranché. Ce sera 2 matchs de suspension pour le milieu messin à partir de ce samedi. Lors de ce conseil, il a été décidé d’une suspension d’Habib Maïga, effective seulement la semaine prochaine face à Lyon. 

Récapitulons, Vincent Hognon va devoir se passer de Vincent Pajot pour les matchs contre Nantes et l’Olympique Lyonnais. Habib Maïga, lui, sera présent contre Nantes mais absent contre l’Olympique Lyonnais. Depuis son arrivée, Vincent Pajot s’est approprié, à juste titre, une place de titulaire indiscutable au sein de l’effectif messin. 

Quelles seront les solutions pour Vincent Hognon lors des deux prochains matchs ? Tout d’abord retraçons les compositions du milieu de terrain avant l’arrivée de l’ancien Stéphanois. 

Première solution : 4-2-3-1

Comme réalisé de nombreuses fois, on pourra observer le retour du 4-2-3-1 avec un vrai numéro 10, comme vu plusieurs fois avec Noss Traoré pour mener le jeu. On peut imaginer Farid Boulaya derrière l’attaquant, comme il a été utilisé lors du match contre Montpellier la semaine dernière, étant donné l’état de santé de Traoré, très incertain pour la rencontre. Nous aurions donc cette composition.

4231

Cette première solution est moins plausible car très portée sur l’offensive. Contre Nantes, qui plus est, à l’extérieur, on peut s’attendre à un scénario porté sur un schéma défensif. Cependant, lancer Boulaya en 10 en temps que titulaire est une solution à tenter. Explosif à son entrée à ce poste contre Montpellier, il a été récompensé par un but, pourquoi ne pas retenter l’expérience ?

Deuxième solution : 4-3-3

433

Nous pouvons imaginer cette solution plus défensive, portée sur les contres. Suite au visionnage du dernier match de Nantes, on voit une équipe bien organisée mais assez fébrile sur les côtés. Connaissant la forme actuelle de Fabien Centonze et Matthieu Udol, jouer en contre et mettre de la vitesse sur les côtés semble être une option intéressante. La composition suivante est inspirée du match contre l’Olympique Lyonnais, face à un “gros”, où l’objectif est la défense. Ce 4-3-3 a aussi été utilisé face à Lille.

L’objectif reste donc le même. Défendre et jouer en contre. Puis lors du match contre Sochaux en amical, nous avons observé un nouveau dispositif assez intéressant.

Troisième solution : 3-5-2

Créer un surnombre par les latéraux est un dispositif risqué mais qui peut être payant contre Nantes qui n’aime pas se faire titiller sur les ailes. Ce système reste cependant physique pour les pistons mais très intéressant devant car il permet d’associer deux attaquants, comme à Montpellier en milieu de semaine dernière. Avec les matchs importants qui vont arriver et suite à la semaine précédente à 3 rencontres, voir ce dispositif qui nécessite une grosse débauche d’énergie pour ces joueurs de couloir serait une surprise.

352

Et vous ? A la place de Vincent Hognon, quel serait votre choix ? 

 

Crédit photo : Matthieu Henkinet.