Rejoignez nous !

Bonjour, que cherchez vous ?

METZ HANDBALL

Championnat du Monde de Handball : la France au bout du suspens

Au bout d’une course effrénée, la France file en finale du Championnat du Monde de Handball en s’imposant 23 à 22 face au Danemark. Dimanche, un triptyque scandinave les attend avec la Norvège pour tenter de remporter un doublé historique.

Ce vendredi, il ne fallait pas souffrir de maladie cardiaque. De là à dire que c’est une habitude de la maison, depuis maintenant 22 ans, il n’y a qu’un pas. Alors que les Bleues avaient éteint le jeu rapide suédois, il était plus difficile de dominer le Danemark. Jusqu’au coup de maitre tactique de Olivier Krumbholz.

Une première période à oublier

On ne change pas une formule qui gagne ? Malmenée et dominée pendant 55 minutes, la France poursuit son Championnat du Monde avec d’innombrables déchets offensifs. Si les premières minutes étaient âpres, les Danoises ont rapidement pris la pleine mesure de la rencontre, malgré l’incident survenu sur Althea Reinhardt. Après l’égalisation de Laura Flippes, les Bleues restaient muettes pendant près de 3 minutes, laissant un avantage plus conséquent aux coéquipières de Louise Burgaard (4-8, 15′). Au bout d’un quart d’heure, les joueuses de Jesper Jensen imposaient complètement leur rythme avec une défense solide sur les tentatives tricolores. Entre pertes de balle et manque de lucidité dans les transmissions, le groupe de Olivier Krumbholz n’avait aucune fluidité en attaque, l’obligeant aux tirs forcés.

De surcroît, le bloc défensif de la France n’était pas au rendez-vous. Les replis étaient bien trop apathiques pour ralentir le jeu sur grand espace. Et, la défense en “0-6” demeurait permissive devant Line Haugsted, libre depuis sa ligne des 9m. Néanmoins, les parades de Laura Glauser nourrissaient les espoirs d’un sursaut. Pourtant réfrénée et menée jusqu’à +4, la France repartait au vestiaire avec le plus petit des écarts.

Mi-temps : France 10-12 Danemark

Un final en apothéose

Face à la Suède, la France avait accéléré le rythme, s’était échappée et menait de cinq unités après dix minutes de jeu, en seconde période. Mais le cousin scandinave ne l’entendait pas de cette manière. Aussitôt que Allison Pineau ramenait les siennes à un but d’écart, les Danoises contraient et enfonçaient de nouveau le clou pour les distancer. Dominées tactiquement, les Bleues faisaient briller Sandra Toft. Plus les minutes défilaient, plus le rêve d’une nouvelle finale ne cessait de s’envoler (14-18, 40′). Mais étonnamment, la panique ne se ressentait pas dans les rangs français. Signe d’un nouveau statut mondial.

Et c’est à ce moment-là que le sélectionneur décidait de modifier son dispositif défensif en “1-5” (une joueuse avancée). La défense commençait à récupérer des ballons avec Estelle Nze Minko en spécialiste. Malheureusement, le repli danois était très discipliné et ne laissait toujours que très peu d’espace pour les courses françaises. Les Scandinaves tentaient de préserver leur matelas de 2 unités. Les Bleues, elles, jouaient un “contre-la-montre” mais ne parvenaient pas à concrétiser les parades de Cléopâtre Darleux. Puis en magiciennes, Grâce Zaadi et Pauletta Foppa ramenèrent la France à égalité, pour la première fois depuis la 9ème minute de la partie (20-20, 50′).

Un mano à mano s’ensuivit durant le money-time avec un véritable duel de gardiennes jusqu’à ce que Alicia Toublanc parvienne à tromper Sandra Toft pour mettre son équipe devant, à 5 minutes du terme. Ces derniers instants devenaient ainsi irrespirables. Alors que la gardienne danoise repoussait la tentative de break de l’adversaire, son collectif était perturbé par le blocus français, bien que Kathrine Heindahl parvenait à égaliser, à la 58ème. Malgré tout, son homologue Pauletta Foppa éteignait les espoirs d’une prolongation. Un 23ème but envoyait les Bleues disputer leur 3ème finale consécutive. En 1 an.

Statistiques de la rencontre

Score final : France 23 – 22 Danemark

En Finale, la France retrouvera la Norvège pour la 4ème fois dans un Championnat du Monde, depuis 1999.

Crédit photo : Jozo Cabrajax/kolektiff

Écrit Par

Les derniers articles

William Mikelbrencis (Hambourg SV, ex FC Metz) impliqué dans un rodéo urbain

FC METZ

Avec son coéquipier du Hambourg SV Jean-Luc Dompé, l’ancien messin William Mikelbrencis a été impliqué dans un accident, lors d’une course de rue illégale....

CHRONIQUES

A la Licorne, le FC Metz a eu du mal à s’imposer contre Amiens. Une victoire 2-0 qui s’est dessinée en deuxième période après...

Laurent Agouazi, l'entraîneur des U17 du FC Metz Laurent Agouazi, l'entraîneur des U17 du FC Metz

FC METZ

A l’issue de la victoire du FC Metz face à Thionville Lusitanos (4-1) en championnat U17 National, Laurent Agouazi s’est penché à notre micro....

NEWS

Fin de la série d’invincibilité à domicile du TFOC Volley. A court physiquement, Terville Florange s’est incliné 3 sets à 1 face au Pays...

Coupe Davis : Ugo Humbert offre la victoire à la France Coupe Davis : Ugo Humbert offre la victoire à la France

+ DE SPORTS

Le Messin Ugo Humbert honore de la meilleure des manières sa première sélection en Coupe Davis. Le gaucher a remporté ses deux matchs et...

METZ HANDBALL

Emmanuel Mayonnade s’est exprimé face à la presse à l’issue de la rencontre face au Rapid Bucarest. L’occasion pour l’entraîneur de Metz Handball de...

Vous aimerez aussi

METZ HANDBALL

Emmanuel Mayonnade s’est exprimé face à la presse à l’issue de la rencontre face au Rapid Bucarest. L’occasion pour l’entraîneur de Metz Handball de...

METZ HANDBALL

Les Arènes ont encore eu le droit à une affiche XXL en Ligue des Champions. Metz Handball s’est imposé face au Rapid Bucarest au...

METZ HANDBALL

Fin de l’aventure internationale, Debbie Bont ne portera plus le maillot des Pays Bas. La fin de carrière de l’ailière droite de Metz Handball...

METZ HANDBALL

La jeune demi-centre Suisse partiellement formée à Metz Handball quitte l’Allemagne. Daphné Gautschi va faire son retour en France avec Plan-de-Cuques la saison prochaine....