All-Star 2019 : La saison historique de Metz Handball très bien récompensée

Trophée

 

Ce 26 août 2019, la Maison du Handball accueillait le gratin du Handball français pour la rentrée des classes de la Ligue Féminine de Handball, désormais appelée Ligue Butagaz Energie. Durant toute cette matinée, les personnalités ont défilé sur la scène de l’auditorium pour établir le bilan du championnat, les objectifs attendus mais surtout pour recevoir les trophées All-Star qui récompensaient l’exercice 2018/2019. Auteur d’une saison historique, le Metz Handball était représenté par 9 Messines, son entraîneur Emmanuel Mayonnade et Béatrice Edwige, partie vers d’autres cieux.

 

Meilleure ailière gauche (Manon Houette)

Quelle saison prolifique pour l’internationale française. Après avoir brigué le titre de la meilleure ailière gauche de la Ligue des Champions 2019, la voilà parmi les meilleures du championnat, pour la 6ème fois de sa carrière. Finalement, depuis 2012 (meilleure espoir), elle n’aura pas été dans l’équipe-type qu’après sa saison 2016-2017, passée en Allemagne. Meilleure buteuse de Metz Handball (118 buts et 74% de réussite), elle est une joueuse clé de l’effectif lorrain avec sa vista et son sang-froid, plusieurs fois décisif, face aux gardiennes depuis 2 saisons maintenant.

 

 

 

 

Meilleure arrière gauche (Xenia Smits)

Depuis 2015, l’internationale allemande fait les beaux jours du Handball messin. Progressant au fil des saisons, l’arrière-gauche a pris une toute nouvelle dimension depuis le départ de Ana Gros, l’ancienne grande buteuse du club lorrain. Besogneuse, engagée, très bonne athlète, autant de superlatifs qui ne suffisent pas pour qualifier Xenia Smits, d’ailleurs également élue MVP de la saison. Arrivée jeune à Metz, elle est peu à peu devenue une pièce maîtresse de la charnière défensive, malgré la grande concurrence passée avec Alice Levêque. Très collective, la joueuse allemande garde un impact important dans les plans de jeu de Emmanuel Mayonnade, même quand elle ne marque pas beaucoup de buts. En convalescence pour la première partie de saison, le public messin espère la revoir en grande forme à son retour.

 

 

 

Meilleure Demi-centre (Grâce Zaadi)

Pour la 2ème année consécutive, la capitaine messine s’invite dans l’équipe-type du championnat, devant deux autres grandes demi-centres (Sonja Frey et Ehsan Abdelmalek). 3ème meilleure buteuse de l’effectif et 25ème buteuse du championnat avec 93 réalisations mais 2ème meilleure passeuse avec 27 passes cumulées, elle reste LE métronome de cette équipe, préférant guider et mettre en lumière ses coéquipières, à l’image de sa relation avec les pivots qui se trouvent devant elle.

 

 

 

 

 

 

Meilleure ailière droite (Laura Flippes)

Premier titre individuel pour l’ailière droite française. Alors qu’elle n’aimait pas défendre à ses débuts, elle a pris ses responsabilités pour progresser et n’hésite plus à aller au contact des joueuses pour participer à la forte activité défensive messine. Cette saison là, Laura Flippes a pu confirmer son statut de joueuse polyvalente en prenant place sur la base arrière et en proposant des 1v1 très prometteurs pour pallier l’absence d’une arrière droite de formation efficiente. En constante évolution depuis son arrivée en 2013, il lui reste une grande marge de progression et la jeune ailière n’a pas fini d’en étonner plus d’un.

 

 

 

 

 

Meilleure espoir (Méline Nocandy)

Elle a quitté sa Guadeloupe natale pour rejoindre la Lorraine à l’âge de 17 ans. Virage important pour cette pépite mais ô combien gratifiant pour le Handball français. Ne vous fiez pas à son petit gabarit très trompeur :  ses qualités physiques, sa puissance et sa vitesse en ont trompé plus d’une. Elle n’hésite pas à aller vers l’avant, à prendre des espaces atypiques, parfois un peu trop quand sa position face aux buts manque encore un peu de réalisme. Mais elle fait déjà beaucoup et apporte un vent de fraîcheur complémentaire avec le jeu très cérébral de son aînée, Grâce. A 21 ans, sa carrière est devant elle et elle s’ouvre déjà les portes d’un avenir fabuleux.

 

 

 

Meilleur entraîneur (Emmanuel Mayonnade)

Depuis que le coach girondin a posé ses valises dans la capitale mosellane, un jour de décembre 2015, personne n’est parvenu à prendre sa place sur le trône du meilleur technicien, pas même Laurent Bezeau avec qui il avait partagé ce titre honorifique l’année passée. Quand il est arrivé, l’équipe n’était plus en course pour la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe… 3 ans plus tard, Metz Handball est devenu le premier club français à atteindre ce fameux Final 4 de Ligue des Champions. Cette saison, aidé par son binôme de choc Ekaterina Andryushina, il a su faire progresser ce collectif qui peinait souvent en attaque auparavant. Les absences de Sladjana Pop-Lazic et de Ana Gros ont été remarquablement masquées par un jeu collectif fluide et intense dans tous les espaces de jeu. D’ailleurs beaucoup de joueuses ont progressé sous son aile. Ce jeune et déjà grand entraîneur mériterait cette Ligue des Champions et qui sait, peut-être qu’il deviendra le premier à emmener un club féminin français sur le toit de l’Europe. En attendant, savourons ses heures de travail, sa rigueur et sa passion pour le Handball qu’il connaît sur le bout des doigts.

 

 

 

Nous ne les oublions pas… 

Elles ont activement participé à la fabuleuse saison de Metz Handball mais ont été devancées soit par leurs actuelles ou anciennes coéquipières, soit par des espoirs du Handball. Félicitations à Astride N’Gouan (Pivot), Laura Glauser (Gardienne), Orlane Kanor (Arrière gauche) et Marie-Hélène Sajka (Arrière droite et meilleure espoir) pour leur nomination. Nous ne doutons pas qu’elles continueront de nous épater dans toutes les salles françaises et européennes.

Et un grand bravo à Béatrice Edwige qui remporte le titre de la meilleure pivot et meilleure défenseure. 2 titres mérités pour la grande bâtisseuse du mur jaune qui a pris son envol vers de nouveaux et valeureux objectifs en Hongrie.

 

Palmarès complet : 

  • MVP et Meilleure Arrière Gauche : Xenia SMITS (Metz Handball)
  • Meilleure Gardienne : Hatadou SAKO (OGC Nice Côte d’Azur Handball)
  • Meilleure Ailière gauche : Manon HOUETTE (Metz Handball)
  • Meilleure Ailière droite : Laura FLIPPES (Metz Handball)
  • Meilleure Pivot et Meilleure Défenseure : Béatrice EDWIGE (Metz Handball)
  • Meilleure Demi-centre : Grâce ZAADI-DEUNA (Metz Handball)
  • Meilleure Arrière Droite : Ana GROS (Brest Bretagne Handball)
  • Meilleur Espoir : Méline NOCANDY (Metz Handball)
  • Meilleur Entraîneur : Emmanuel MAYONNADE (Metz Handball)
  • Meilleure joueuses D2 : Justine HICQUEBRANT (HBC Celles-sur-Belle)
  • Meilleur Entraîneur D2: Pablo MOREL (HBC Celles-sur-Belle)

 

Crédit photos :  Jean-Marie Hervio/LFH