Yvette Broch de retour au Metz Handball !

L’ex pivot internationale, retraitée en 2018, a confirmé avoir repris les entraînements avec l’effectif Messin. Une nouvelle qui en surprendra plus d’un et dont voici les détails connus à ce jour.

En voici un titre que nous étions loin de penser écrire un jour, à fortiori dans cette période troublée. Pourtant Yvette Broch a confirmé récemment auprès d’un média Néerlandais avoir repris du service du côté de Metz.

Retraitée depuis 2018, usée par la pression physique et mentale inhérente au sport de très haut niveau, on ne pensait pas la revoir sur un terrain. Pourtant, elle avait été aperçue aux Arènes lors du dernier match des Dragonnes, laissant spéculer les observateurs sur une possible implication auprès de la sélection Néerlandaise au côté d’Emmanuel Mayonnade ou une simple visite de courtoisie… Mais il n’en est rien puisqu’elle serait bel et bien revenue pour manier à nouveau la balle pégueuse.

Yvette Broch en grande conversation avec Ivana Kapitanovic lors de Metz – Paris 92 le 11 Novembre 2020

Un renfort supplémentaire ?

Pas nécessairement. Malgré son jeune âge pour une retraitée (29 ans), il semblerait qu’il ne s’agisse pour le moment que d’un retour au jeu et non pas à la compétition. D’ailleurs le club Messin affiche déjà complet du côté des joueuses étrangères (6) et avec Astride N’Gouan et Olga Perederiy, le poste de pivot semble être entre de bonnes mains.
Yvette Broch déclare d’ailleurs apprécier les moments passés sur le terrain et les sensations qu’elle y retrouve, sans pression particulière. Toutefois, il ne s’agirait pas de la première fois qu’une sportive se prend au jeu et finit par retourner du côté compétitif de la pratique.
Thierry Weizman annonce d’ailleurs ce soir au Républicain Lorrain que si la joueuse retrouvait son niveau, le club demanderait peut être un joker. Affaire à suivre.

Il m’a fallu deux ans et demi pour apprendre des choses sur moi-même et pour vivre d’autres expériences dans la vie. La pression que je me suis mise en tant qu’athlète de haut niveau m’a finalement brûlé. Je suis devenue une personne différente ces dernières années, durant lesquelles j’ai vu la vie sous un tout autre angle.

Yvette Broch au média NOS

Dans le rétro

Décrire la carrière d’Yvette Broch c’est analyser une fulgurance. Promise aux podiums du mannequinat, c’est sur les planches du handball qu’elle a fait sa renommée. Native de Monster (ça ne s’invente pas) aux Pays Bas, elle débute sa carrière au HV Quintus puis au VOC Amsterdam avec lesquels elle est championne des Pays Bas en 2007 et 2010 avant de rejoindre le BM Alcobendas en Espagne. Pourtant, c’est au Metz Handball qu’elle crève l’écran de 2011 à 2015 avec deux titres de championne de France en 2013 et 2014, deux coupes de France en 2013 et 2015, une coupe de la ligue en 2014 et une finale de coupe EHF, malheureusement perdue en 2013.
Très en vue, elle rejoint ensuite la fameuse équipe de Gyor qui fanfaronnait déjà au sommet de l’Europe en 2015. En Hongrie elle remporte trois championnats (2016, 2017, 2018), deux coupes (2016 et 2018) et surtout deux Ligues des Champions (2017, 2018), avant de craquer et de se retirer soudainement des compétitions.

En sélection nationale elle affiche également un parcours impressionnant avec plus de 100 matchs disputés et une participation aux succès fondateurs des Oranjes : une 4ème place aux JO de 2016, un titre de vice championne du monde en 2015, une médaille de bronze aux championnats du monde de 2017 et une médaille d’argent au championnat d’Europe 2016.

Crédit photo : Matthieu Henkinet (siglée LGM), Wikimedia Commons (une)

Derniers articles

27/11/2020
24/11/2020
23/11/2020
22/11/2020
21/11/2020
21/11/2020
20/11/2020
19/11/2020
16/11/2020
16/11/2020
14/11/2020
13/11/2020