Première victoire pour la réserve du FC Metz !

Isyakha Touré au duel avec la défense beauvaisienne. (Crédit photo : Kévin Bignossi)

Retour aux affaires pour la réserve du FC Metz ! Dans le cadre de la 1ère journée de National 2, les hommes de Grégory Proment recevaient l’AS Beauvais Oise au stade des Hauts de Blémont de Metz-Borny. Retour en texte et en images sur la belle victoire des Grenats, avec en prime les réactions de Grégory Proment et de Milan Robin.

Après deux montées consécutives, l’équipe réserve du FC Metz retrouvait le National 2, une découverte pour beaucoup de ces jeunes joueurs qui étaient pour la plupart en U19 la saison passée. De ce fait, les baby Grenats veulent (trop) bien faire les choses. Appliqués en défense en début de rencontre, les hommes de Grégory Proment n’ont cependant pas beaucoup d’occasions en phase offensive. Un centre vicieux de Clément Akpa, qui aurait pu se solder en CSC avec un poil de réussite, ne mettra que peu en danger la défense picarde. (24′)

Côté Beauvais, un centre fuyant passera sans être touché devant la cage de Paul Delecroix (29′). Une tête de Marques passera sur corner passera de peu à côté de la lucarne messine (38′).
Les deux équipes rentrent aux vestiaires sur un score nul et vierge.

La deuxième mi-temps va vite basculer dans le camp grenat. Dès le retour des vestiaires, la réserve messine ouvre le score par l’intermédiaire de Mathieu Cachbach, qui conclue un bon mouvement collectif d’un plat du pied gauche. 1-0, Metz (49′).

Le buteur Mathieu Cachbach (Crédit photo : Kévin Bignossi)

Le FC Metz aura même une chance de doubler voire tripler la mise mais Sonny Perrey manque de réussite par deux fois. Ne se mettant pas l’abri, les messins vont jouer à se faire peur malgré une équipe de Beauvais réduite à 10, à la suite d’un second carton jaune reçu par Marques après un tacle sur ce même Sonny Perrey.

En effet, les picards poussent en fin de match et vont même se procurer deux situations très chaudes. Par deux arrêts de grande classe, Paul Delecroix repousse les assauts beauvaisiens pour préserver le score. Les jeunes Grenats s’imposent finalement sur la plus petite des marges, une victoire courte mais précieuse dans une saison 2020-2021 qui s’annoncera relevée en National 2.

Paul Delecroix (en vert à côté du capitaine Vincent Peugnet) fut précieux en fin de match pour les Grenats (Crédit photo : Kévin Bignossi)

Les réactions de Grégory Proment et de Milan Robin

A l’issue de la rencontre, nous avons recueilli les impressions de l’entraîneur de la réserve Grégory Proment, ainsi que celles de son numéro 10, Milan Robin.

Grégory Proment

Crédit photo : Kévin Bignossi

Grégory Proment : C’est une victoire un peu inattendue, on était très jeunes, très immatures… Avec une moyenne d’âge autour des 19 ans, même avec Paul (Delecroix) dans les buts…

LGM : C’était une volonté de ramener Paul pour avoir un peu d’expérience ?
GP : C’est lui qui a demandé à jouer avec nous ! Les pros ont dit ok, nous ça nous va bien aussi car on a un problème de gardiens en quantité. Je trouve ça génial qu’il fasse ça, il parle beaucoup, il est content d’être avec nous et il nous sort 2 balles qu’il faut sortir. Il guide la défense, qui est plus mature que le reste de l’équipe mais qui reste jeune. J’ai vu une équipe solidaire avec une grosse envie de bien faire, ça fait plaisir que les gamins soient récompensés après tant d’efforts…

Dans la combativité c’était impressionnant, ils ne lâchaient rien dans les duels…
GP : Il n’y a pas le choix, il faut qu’ils comprennent que le foot c’est ça ! Ils l’ont très bien compris, certains sortent avec des crampes, d’autres très fatigués… Ils ont tout donné, c’est ce qu’on recherche.

LGM : On a vu une première mi-temps un peu timorée de vos joueurs, qui a précédé une grosse deuxième mi-temps… C’est la découverte d’un niveau supérieur ?
GP : Non pas forcément, en R1 on avait raté notre premier match. Je pense que c’est l’appréhension, on restait sur deux matchs amicaux compliqués. En première mi-temps, j’ai vu des choses intéressantes sur l’aspect défensif et sur la combativité, même si le rythme dans le ballon était moins impressionnant que deuxième mi-temps…

Avec pas mal de ballons perdus également…
GP : Cela ne me dérange pas, c’est dans les erreurs qu’on apprend. J’autorise les erreurs, il faut qu’ils fassent des erreurs pour comprendre qu’il y a des choses qu’ils ne doivent pas faire. En première mi-temps, on a eu pas mal de ballons perdus sur des passes négligées, ces passes n’existaient plus en deuxième mi-temps. Le haut niveau c’est ce genre de détails… Faites des erreurs mais combattez !

Ils ont emmagasiné de la confiance pour la suite…
GP : Oui, ça va leur faire du bien. Ce qu’il faut retenir sur ce match c’est qu’ils sont très jeunes et s’il veulent faire carrière, il faudra reproduire des matchs comme ça toute leur vie.

Milan Robin

Crédit photo : Kévin Bignossi

LGM : Cela fait quoi de retrouver la compétition et la victoire ?
MR : Cela fait du bien ! C’était notre premier match à ce niveau pour beaucoup, on s’attendait à un match compliqué. On a respecté les consignes du coach et ça s’est soldé par une victoire.

LGM : Cela s’est senti au début de match, avec une certaine appréhension…
MR : Oui c’est sûr, on a pas voulu prendre trop de risques, on savait que l’on jouait contre une équipe de Beauvais qui était plus expérimentée que nous. Au fil du match, on a pris confiance en nous et on a réussi à ouvrir le score très tôt en seconde période et on a su faire preuve de maturité pour garder ce score.

LGM : Ce fut ce but le déclic, ou bien cela est intervenu avant, à la mi-temps ?
MR : En première mi-temps vers la 30ème minute, on a senti qu’il y avait des décalages possibles quand on mettait le pied sur le ballon. En deuxième mi-temps, on est revenu avec la même envie et justement cette ouverture du score nous a fait du bien.

LGM : Désormais tu es un jeune professionnel, tu as un peu un rôle de grand frère dans cette équipe…
MR : Oui c’est sûr, j’ai un peu un rôle de grand frère mais comme eux, c’est la première fois que je jouais à ce niveau. On arrive avec beaucoup d’humilité, moi aussi. Je vais essayer avec l’expérience engrangée en N3 de tirer l’équipe vers le haut et d’accompagner les plus jeunes pour reproduire ce genre de résultats.

LGM : Tu sens une grosse différence entre le N2 et le N3 ?
MR : On sent qu’il y a un peu plus de maturité, il ne faut pas faire d’erreurs. Beauvais montait aussi de N3 donc je ne sais si ça va être un cador du championnat mais on sent quand même qu’il y a plus d’expérience et de maturité.

LGM : Au niveau de l’impact physique également ?
MR : Oui c’est sûr, ça sort plus vite, plus fort. Justement, aujourd’hui nous avons su répondre présents dans l’impact. On a gagné beaucoup de duels et c’est ce qui nous a permis de gagner ce match.