PAROLE ADVERSE : Olympique Lyonnais – FC Metz

À la veille de l’affrontement entre l’Olympique Lyonnais et le FC Metz, nous donnons la parole à Alain du site socialgones.com. Voici sans plus tarder le nouveau numéro de Parole Adverse.

Bonjour Alain, comment es-tu devenu fan de L’Olympique Lyonnais ?

En 1988-89 au moment de la remontée en L1. J’étais ado et j’aimais déjà le foot. La remontée m’a donné une bonne raison de m’intéresser un peu plus à l’OL. Aujourd’hui je travaille (bénévolement) pour Social Gones. C’est une façon d’être encore plus impliqué et plus proche de ce qui se passe au club.

L’Olympique Lyonnais est aujourd’hui 17e au classement avec seulement 2 victoires, t’attendais-tu à un début de saison aussi difficile ?

Personne ne s’y attendait, même si l’OL est coutumier des débuts de saison compliqués. Cette année on bat des records de médiocrité que même les individualités n’arrivent plus à masquer. C’est le plus inquiétant.

Vous venez de changer d’entraîneur, comment vois-tu la suite de la saison ?

Pas d’un très bon oeil. Franchement, on se pince encore pour croire que Garcia est devenu coach de l’OL, et lui aussi doit se pincer tous les matins pour y croire, après son départ cuisant de Marseille. Le chantier est énorme, mais malgré tout, on sait qu’on n’est pas à notre place et qu’on va remonter, car on a des joueurs supérieurs à la moyenne de la L1. Il faut juste qu’ils aient conscience que le foot se passe, comme tout sport, à 80 % dans la tête. Donc si tu as la tête à l’envers, tu ne fais pas les efforts, tu fais n’importe quoi et ça se ressent dans les résultats.

Que penses-tu du FC Metz ?

Que c’est un club d’emmerdeurs lol. Blague à part, je crois que pour le supporter lyonnais de base, Metz reste lié à des événements pas très heureux, 2 surtout : une histoire de terrain enneigé (c’était en 1995, c’est fou que ce soit déjà si loin) cf. https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Metz-lyon-avant-les-petards-la-souffleuse/790662 et évidemment le pétard sur Lopes.

Quel est ton meilleur / ton pire souvenir face au FC Metz ?

Le pire, c’est donc Lopes. Le meilleur, dans les matchs récents, je dirais le 5-0 chez vous en 2018 avec un doublé de Marcelo, un but de Memphis, un de Mariano et un de Traoré. Globalement Metz nous réussit pas trop mal et vous êtes juste devant au classement, c’est l’occasion pour nous de passer devant. J’espère toutefois que vous vous maintiendrez car malgré nos griefs à votre égard, je pense que Metz a plus sa place en L1 que certains clubs dont je tairai le nom.

Le joueur à suivre selon toi chez vous ? Le joueur que tu redoutes chez nous ?

Chez nous, les jeunes jouent trop peu malheureusement. J’ai envie de dire Reine-Adélaïde, mais lui aussi joue peu, de manière incompréhensible. Chez les jeunes, je dirai Caqueret ou Cherki qui est impressionnant à 16 ans. Chez vous, je redoute surtout votre gardien car on est très fort en ce moment pour transformer n’importe quel portier en Alisson ou en Casillas. Un truc de fou. Donc attendez-vous à voir un Oukidja « on fire ». Plus sérieusement, on sait que Diallo peut être très dangereux, et comme on est un peu aux abois défensivement…

Comment vas-tu vivre ce match ?

Sous assistance respiratoire, comme chaque match depuis fin août. Je plaisante, je ne suis pas sûr de pouvoir le voir (on n’a pas l’habitude de jouer le samedi dans le Multiplex de 20h, signe de plus de notre dégringolade actuelle), mais si je peux, ce sera devant la TV.

Un prono ?

On est à domicile et même si Garcia est déjà pris en grippe par les supporters, on aura besoin du public. En ce moment tout compte. Donc j’espère une victoire, même un 2-1 à la 91e, je prends. Bon match à vous.