Rejoignez nous !

Bonjour, que cherchez vous ?

METZ HANDBALL

Paris 92 – Metz Handball : les Dragonnes reprennent du poil de la bête.

Après une série de matchs particulièrement difficiles face à Brest, les Dragonnes tentaient ce Mercredi soir de reprendre une dynamique victorieuse face à une redoutable équipe Isséenne.

En 2021, personne ne se réjouirait d’affronter Brest trois fois d’affilée dans des matchs couperet. Pourtant c’est le chemin de croix qu’ont dû s’infliger les joueuses du Metz Handball, vivant ainsi à leur tour le cauchemar qu’elles inspiraient à leurs adversaires depuis plusieurs saisons. Eliminées de Champions League et de Coupe de France, les joueuses d’Emmanuel Mayonnade devaient impérativement se reprendre face au Paris 92 de Yacine Messaoudi afin de s’assurer une fin de saison un tant soit peu satisfaisante.

Toujours privé d’Orlane Kanor, Melvine Deba et Ivana Kapitanovic, le staff Messin faisait le déplacement avec un groupe de 14 joueuses, avec Audrey Dembele mais sans Yvette Broch, Maud Eva Copy et Daphné Gautschi.
Du côté des hôtes du match, nous pouvions noter l’absence de Laura Flippes et de Mabana-Ma Fofana.

Malmenée dès l’entame du match l’équipe Francilienne a dû recourir à un temps mort très tôt dans la partie (5′). Le replacement tactique des Isséennes ne payait pas et les Messines alourdissaient l’addition. Adja Ouatara fut la première Lionne à marquer après 8 minutes de calvaire (1-6). Les Messines à l’aise dans leur jeu se permettaient alors d’avoir recours à tout leur arsenal en sollicitant aussi bien le poste de pivot que les arrières tandis qu’Hatadou Sako se fendait déjà de trois arrêts. (2-10, 12′)
C’est à ce moment que Paris 92 effectuait un changement défensif payant avec un système étagé qui poussait les Dragonnes à deux offensives manquées coup sur coup. Nadia Offendal tentait alors de prendre le match à son compte mais la portière Messine ne l’entendait pas ainsi et stoppait coup sur coup les offensives de la Danoise, tenue à un surprenant 0-4. En revanche c’est Soukeina Sagna qui se muait en solution avec 4 buts marqués en autant de tentatives (6-15, 23′). Côté Messin, à ce stade de la partie la réussite se voulait insolente avec 16 buts inscrits en 20 tentatives, aidée par une Méline Nocandy implacable en tête de file. Flirtant avec le -10 à plusieurs reprises les Isséennes devaient alors redoubler d’efforts pour sauver leur première mi temps, sans effet puisque la marque était passée via un but d’Astride N’Gouan, bien servie par Tjasa Stanko juste après un temps mort d’Emmanuel Mayonnade. (8-18, 29′). Peu inquiétées les Messines cédaient malgré tout un but de leur avance dans les dernières secondes sur un jet de 7 mètres, sans réelle conséquence sur une première mi temps menée de main de maître.

Fin de la première mi temps : 9 – 18

L’entame de deuxième mi temps n’était que peu différente de la fin de la première, alors que les joueuses de Yacine Messaoudi œuvraient à sortir la tête de l’eau, Méline Nocandy appuyait d’emblée sur les faiblesses avec un but en deux temps. Malgré une réussite retrouvée face au but d’Hatadou Sako, Olga Perederiy maintenait l’écart à l’issue d’une combinaison entre Méline Nocandy et Manon Houette. (11-20, 34′). Cette dernière souffrait toutefois sur l’action suivante d’une suspension pour 2 minutes, laissant la place à un retour des Lionnes notamment par le biais d’Alice Mazens (14-20, 38′). Pénalisées pour une défense imprécise, les Dragonnes devaient rapidement subir une nouvelle suspension, la deuxième de Camila Micijevic, occasionnant un retour à 5 buts d’écart (16-21, 41′). La tempête fut de courte durée puisque les Messines parvenaient à se reconstituer rapidement une avance conséquence par le biais de Perederiy et Nocandy (18-26, 46′). Emmanuel Mayonnade s’attachait alors, lors d’un temps mort, à apprendre à ses joueuses à être patientes dans le jeu, une faculté qu’il estimait avoir fait défaut aux siennes face à Brest quelques jours plus tôt. Avec 10 minutes restantes dans le match, le tacticien Messin s’employait à faire tourner une partie de son effectif avec l’entrée en jeu de Dinah Eckerle, Tjasa Stanko et Astride N’Gouan, peu utilisées jusqu’alors. Les Messines balbutiaient à ce moment un peu plus leur jeu, concédant du terrain face à des adversaires toujours aussi motivées à l’image de Veronika Mala à l’origine d’un tir à la hanche bien senti (24-28, 53′). Pourtant, l’écart restait suffisant grâce à un jet de 7 mètres entre les jambes de la gardienne de la part de Tjasa Stanko. Sur l’action suivante, Camila Micijevic recevait sa troisième suspension de 2 minutes et quittait la partie définitivement et Léa Serdarevic signait un but à but en l’absence d’Hatadou Sako pour revenir à 3 unités. (26-29, 56′). Méline Nocandy saisissait alors le moment opportun pour mettre la main sur le ballon et faire reprendre de l’avance aux siennes, contribuant grandement à une fin de match sans stress des Dragonnes.

Fin du match : 28 – 32

Jamais vraiment inquiétées au fil du match malgré quelques passages à vide et un retour des Isséennes en deuxième mi temps, les joueuses d’Emmanuel Mayonnade renouent donc avec la victoire et sécurisent leur top 2 au sein du classement de Ligue Butagaz Énergie, quasiment synonyme d’une finale face à Brest à l’issue de la saison. Il faudra toutefois que les Dragonnes restent concentrées au fil des matchs qu’il leur reste à jouer afin de rétablir une dynamique favorable, cela commencera par la réception du Chambray Touraine Handball ce Dimanche à 17h00.

Statistiques

Metz Handball
Hatadou Sako (8 arrêts sur 29 tirs), Dinah Eckerle (1/7)
Camila Micijevic (3 buts sur 9 tirs), Astride N’Gouan (2/2) , Meline Nocandy (9/12) , Manon Houette (0/2) , Debbie Bont (0/1) , Tjasa Stanko (4/6) , Louise Burgaard (5/7) , Laura Kanor (0/1) , Marie-Helene Sajka (0/0) , Ailly Luciano (3/3) , Audrey Dembele (0/0) , Olga Perederiy (6/6)

Paris 92
Lea Serdarevic (8 arrêts sur 30 tirs), Catherine Gabriel (2/12)
Soukeina Sagna (7/9) , Karolina Zalewski (0/2) , Aminata Cissokho (0/0) , Karoline Lund (0/5) , Mathilde Thouvenot (0/0) , Alice Mazens (3/3) , Alisée Chauveau (0/0) , Nadia Offendal (7/12) , Veronika Mala (3/5) , Adja Ouattara (6/7) , Katarzyna Janiszewska (1/3) , Leslie Ayong (0/0)

Crédit photo : Matthieu Henkinet (archives)

Avatar
Écrit Par

Messin convaincu, fanatique de sports, photographe à www.MHphoto.fr et basketteur du dimanche.

Les derniers articles

FC METZ

Le FC Metz pourrait tenir sa première recrue pour la saison 2021-2022. Il s’agit de Lenny Joseph, 20 ans, attaquant du Puy Foot 43...

METZ HANDBALL

Ce Mercredi, les joueuses de Metz Handball ont poursuivi leur bonne série en signant face aux Nantes Atlantique Handball leur 3ème victoire de rang....

METZ HANDBALL

Opposé ce mercredi à Nantes dans un match en retard de la 2ème journée des playoffs de Ligue Butagaz Energie, Metz Handball s’est brillamment...

METZ HANDBALL

15 ans et 21 titres avec Metz Handball, Nina Kanto revient au sein du club mosellan pour entraîner et former les moins de 17...

FC METZ

Tout comme son homologue William Mikelbrencis appelé en Equipe de France U17, le jeune défenseur grenat a lui été convoqué avec la sélection française...

FC METZ

Récemment passé professionnel, le jeune défenseur est convoqué en équipe de France U17. Il n’a pas eu l’occasion de la porter qu’il troque déjà...

Vous aimerez aussi

METZ HANDBALL

Ce Mercredi, les joueuses de Metz Handball ont poursuivi leur bonne série en signant face aux Nantes Atlantique Handball leur 3ème victoire de rang....

METZ HANDBALL

Opposé ce mercredi à Nantes dans un match en retard de la 2ème journée des playoffs de Ligue Butagaz Energie, Metz Handball s’est brillamment...

METZ HANDBALL

15 ans et 21 titres avec Metz Handball, Nina Kanto revient au sein du club mosellan pour entraîner et former les moins de 17...

FC METZ

Tout comme son homologue William Mikelbrencis appelé en Equipe de France U17, le jeune défenseur grenat a lui été convoqué avec la sélection française...