Opa Nguette le mal-aimé

Opa le mal-aimé… Oui Opa le mal-aimé, il a besoin qu’on l’aime, qu’on le comprenne… À l’instar de son compère Farid Boulaya, qui lui, a essuyé quelques sifflets de la part de son propre public, Opa Nguette est un nom qui divise parmi les supporters du FC Metz, parfois de manière injuste. Nous allons tenter de vous convaincre.

La saison a commencé bien bizarrement pour Opa Nguette. En fin de contrat l’été dernier, l’ailier sénégalais a décidé de tester le marché, suscitant ainsi, selon la rumeur, l’intérêt de clubs belges ou bien du FC Nantes. Opa Nguette a finalement fait son retour en Lorraine, paraphant un nouveau contrat de 3 ans, le liant au FC Metz jusqu’en juin 2022. L’ancien valenciennois est cependant en retard dans la préparation, et doit combler quelques semaines de déficit physique par rapport à ses coéquipiers. Ce qui n’est pas passé auprès d’une partie des supporters du FC Metz, qui en a beaucoup voulu à Opa.

Nguette sort pourtant d’une belle saison en Ligue 2 avec 7 réalisations, la plus belle saison de sa carrière jusqu’alors pour bon nombre d’observateurs. Toutefois, le joueur ne semble pas avoir le bénéfice du doute auprès d’un public exigeant, ayant déjà vu évoluer le natif de Mantes-la-Jolie en Ligue 1. “Inconstant, pas assez bon finisseur, talentueux mais a du mal à franchir le cap… ” Des défauts qu’on lui concède volontiers. Après tout, si Nguette avait la régularité et la finission d’un Kylian M’Bappé, il évoluerait bien loin du FC Metz.

Néanmoins, Nguette tend à s’améliorer dans ces domaines. Avec 5 réalisations cette saison en Ligue 1, il est le deuxième pourvoyeur de buts pour le FC Metz, derrière l’inévitable Habib Diallo et ses 12 unités. Pourtant la saison d’Opa Nguette n’a pas démarré de la meilleure des manières, l’ailier payant sans doute le retard accumulé en début de préparation. Il faudra attendre la 12ème journée de Ligue 1 Conforama pour que Nguette débloque son compteur, face à Montpellier. Puis vinrent Marseille, Saint-Etienne et Nîmes, le numéro 11 grenat score 5 fois en 17 journées. Il réalise même son match référence face aux Verts en inscrivant un doublé et en délivrant une passe décisive à son compère d’attaque, Habib Diallo. Opa Nguette s’est montré décisif dans tous ces gros matchs. De quoi enfin franchir ce cap sur le plan statistique, que l’on attend depuis plusieurs saisons ? On vous laisse seuls juges. En ce qui concerne le jeu entre les deux surfaces, Nguette apporte toujours ce qu’on connait de lui.

Opa Nguette, meilleur dribbleur de Ligue 1 ?

Non nous ne sommes pas tombés sur la tête, ce sont juste les stats qui le disent. Opa Nguette serait, selon ces comparaisons statistiques de la Ligue des Datas, basés sur les chiffres du site fbref (référence en termes de stats footballistiques), le meilleur dribbleur de Ligue 1. L’ailier messin a en effet réussi 87 dribbles cette saison, soit 4,24 par match en moyenne, avec un taux de réussite de 60,4%.

Crédit : Who Scored

Il faut tout de même veiller à rester vigilant avec les statistiques. Le comptage peut varier selon les différents analystes. Selon le site Who Scored, Nguette ne serait que 6ème du classement des meilleurs dribbleurs du championnat avec 63 dribbles réussis en 26 rencontres, soit 2,42 par match, et un taux de réussite de 56,25%. Les chiffres divergent mais dans les deux analyses, Nguette figure parmi les 10 meilleurs de Ligue 1.

Attention, cela ne veut pas dire qu’Opa Nguette est meilleur que Neymar dans un cas et meilleur que M’Bappé dans l’autre ! Cependant, il n’est pas étonnant de voir Opa dans ce type de classements. En effet, Nguette est très souvent celui qui fait la bascule entre un milieu de terrain plutôt réputé pour sa solidité et l’attaque. Balle au pied, il est l’un des seuls joueurs de l’effectif du FC Metz capable de créer des différences en 1v1. Dans son registre, Nguette est essentiel dans le jeu messin et est devenu difficilement remplaçable dans le XI de Vincent Hognon. De quoi devenir un cadre du FC Metz et poursuivre sa progression ? C’est en tout cas tout le mal qu’on lui souhaite, afin qu’il soit enfin reconnu à sa juste valeur.

Crédit photo : Matthieu Henkinet

Derniers articles

30/11/2020
29/11/2020
28/11/2020
28/11/2020
27/11/2020
24/11/2020
23/11/2020
22/11/2020
21/11/2020
21/11/2020
20/11/2020
19/11/2020