Rejoignez nous !

Bonjour, que cherchez vous ?

METZ HANDBALL

Metz Handball – Esbjerg : L’invincibilité continue !

Les Dragonnes de Metz Handball recevaient hier après-midi aux Arènes les Danoises de Team Esbjerg dans le cadre de leur 5ème match de Ligue des Champions. Bousculées, les joueuses d’Emmanuel Mayonnade ont scellé un précieux succès 31-29 en toute fin de match.

Les Messines étaient déjà de retour aux Arènes ce samedi après-midi, 3 jours seulement après avoir écrasé Saint-Amand en championnat (41-20). Avec un bilan de deux victoires pour autant de défaites en EHF Champions League, les Dragonnes se devaient de battre à domicile des Danoises diminuées. En effet, Esbjerg devait composer avec pas moins de 4 absentes, dont celle d’Estavana Polman !

Pour cette rencontre au sommet, Emmanuel Mayonnade alignait le 7 de départ suivant :
Sako – L.Kanor – O.Kanor – Stanko – Perederiy – Burgaard – Bont

A noter les retours d’Olga Perederiy et de Maud-Eva Copy mais aussi et surtout celui du joker médical Ailly Luciano, qui vient remplacer Melvine Deba, touchée au ligament croisé. Mais également la première apparition dans le groupe de Mélanie Halter, la jeune gardienne de l’équipe réserve en N1. A tout juste 18 ans, elle vient quant à elle pallier la grosse blessure d’Ivana Kapitanovic survenue ce mercredi.

Les Messines démarrent la rencontre tambours battants et imposent directement leur patte dans cette partie, les dragonnes mènent rapidement 2-0. Mais après plusieurs ratés et ballons perdus côté mosellan, les Danoises recollent rapidement au score avant de prendre l’avantage 3-4. C’est sans compter sur une Emma Jacques étonnante et une Olga Perederiy royale en début de match, qui remettent le Metz Handball devant au score. (7-6, 12°)
Après deux jets de 7 mètres réussis de Stanko, les Messines prennent une avance pour mener 10-7. C’en est trop pour Jesper Jensen qui décide de poser son premier temps mort de la partie. Ce donne nottament à Emmanuel Mayonnade l’occasion de faire entrer Ailly Luciano, chaudement ovationnée par le public.
Comme si elle n’était jamais partie, Luciano se montre précieuse en défense et marque son premier but de la partie. (12-9, 22°)
Les jaunes et bleues, chahutées par une équipe danoise rugueuse, continuent de pousser et réussissent même à agrandir leur écart avant la pause. Mi-temps : Metz Handball 18-14 Team Esbjerg

C’est reparti pour le second acte. Esbjerg, qui a fait le déplacement à Metz avec seulement 10 joueuses, va à la surprise générale contrecarrer les plans des Dragonnes. Les Danoises semblent revigorées avec cette pause, puisqu’elles reviennent à seulement un but d’écart. (18-17, 34°)
Tjasa Stanko marque finalement le premier but des dragonnes au bout de 5 minutes de jeu en deuxième période mais après un lob sur jet de 7 mètres grossièrement manqué par la Slovène, les danoises en profitent pour égaliser à 19-19 puis prendre l’avantage 19-20. Emmanuel Mayonnade décide de prendre un temps mort. Mais les résultats ne sont pas immédiats et au gré des imprécisions des jaunes et bleues en attaque, Esbjerg creuse l’écart pour mener de 3 buts. (19-22, 39°)
Les messines n’y arrivent plus et semblent annihilées par une équipe danoise pleine de courage, elle vont même prendre jusqu’à 4 buts de retard, alors qu’elles en comptaient 4 d’avance à la pause. Un second temps mort est posé par le technicien messin au milieu de la deuxième mi-temps. (22-25 ,45°)

“Ne paniquez pas, nous avons encore le temps de revenir dans le match.”
Les mots d’Emmanuel Mayonnade semblent porter leurs fruits pour les dragonnes qui recollent au score 25-25, pour nous offrir un money time des plus stressants. En difficulté, Hatadou Sako sort de sa boîte au meilleur des moments et fait hurler de plaisir les spectateurs après un arrêt décisif sur un jet de 7 mètres, Metz Handball reprend finalement l’avantage 28-27 grâce à un but, un brin chanceux, de Camila Micijevic.
Louise Burgaard dont la hargne semble gonflée par la pluie de coups dont elle est victime depuis le début de rencontre, prend ses responsabilités et inscrit des buts précieux en fin de match, aidant les Mosellanes à trouver leur second souffle ce qui débouche sur une avance un peu plus confortable. (30-27, 56°)
Au bout du suspense et dans la dernière minute de jeu, Olga Perederiy inscrit le but du 31-29 et libère finalement les 2 756 spectateurs des Arènes de Metz, qui ont poussé leur équipe au moment où elle en avait le plus besoin.

Metz Handball s’impose finalement 31-29 au bout du suspense, face à une équipe d’Esbjerg qui était venue chercher le match nul l’an passé en Lorraine et qui a bien failli jouer un mauvais tour aux Dragonnes, sévèrement bousculées par le jeu rugueux des Danoises. Metz pousse ainsi sa série d’invincibilité aux Arènes en Ligue des Champions à 26 rencontres sans défaite.

Statistiques de la rencontre

Metz Handball : Sako (10 arrêts / 39 tirs)
Perederiy (6 buts/ 6 tirs), Burgaard (4/7), Nocandy (4/5), N’Gouan (3/4), Stanko (3/5), Jacques (3/3), Luciano (2/2), Micijevic (2/3), L.Kanor (2/3), Bont (1/2), O.Kanor (1/5), Copy (0/0)

Team Esbjerg : Poulsen (5 arrêts / 27 tirs), Granlund (0/9)
Tranborg (8 buts / 13 tirs), Frafjord (7/9), Frey (5/11), Breistol (5/11), Solberg-Isaken (3/3), Jensen (1/2), Nielsen (0/0), Halicevic (0/0)

Rédaction : Julien Buret, Arthur Carmier
Crédit photos : Matthieu Henkinet

Écrit Par

Les derniers articles

FC METZ

Le FC Metz recevait le Stade Brestois ce dimanche à Saint-Symphorien. Comme il était à prévoir, la nouvelle coqueluche des médias nationaux allait faire...

FC METZ

Ce Dimanche contre Brest, le FC Metz a dû composer avec plusieurs absents, parmi eux, Matthieu Udol qui a été opéré du ménisque. L’arrière...

FC METZ

Pour le compte de la 12 ème journée de Ligue 1, le FC Metz reçoit son ancien compagnon de route en Ligue 2, le...

METZ HANDBALL

Après une semaine d’entraînement complète à la Maison du Handball, Olivier Krumbholz a dévoilé la liste des joueuses qui le suivront au Danemark, la...

CHRONIQUES

Des absences d’Habib Maïga et de Vincent Pajot, aux incertitudes sur Matthieu Udol et Dylan Bronn, le FC Metz est en alerte avant la...

Vous aimerez aussi