Rejoignez nous !

Bonjour, que cherchez vous ?

METZ HANDBALL

Metz Handball joue à se faire peur

Zéro victoire au compteur de la JDA Dijon, sept en autant de rencontres pour Metz Handball, un duel d’opposées attendait le palais des sports Jean-Michel Geoffroy. Non sans difficulté, les joueuses de Emmanuel Mayonnade se sont sorties de ce marasme par leurs individualités en l’emportant 32 à 27. Elles finissent la fin d’année invaincues en championnat mais ne rassurent guère. 

L’adversaire d’un soir avait la ferme intention de décrocher sa première victoire face au quadruple champion de France en titre, sans rougir. Un match se dispute toujours à deux.  Dans une période complexe accompagnée d’incertitudes, nous pourrions dire que l’essentiel a été fait avec cette nouvelle victoire. Mais plus les jours passent, plus le jeu de Metz Handball ne cesse d’être fragilisé par l’inconstance d’un collectif qui poursuit sa longue construction. 

Et le début de la confrontation ne laissait la place à tout autre scénario.  Les deux équipes manquaient cruellement de réalisme et d’impact pour pouvoir sérieusement rentrer dans cette confrontation. Alors que Dijon tentait le jeu rapide sous la houlette de Ilona di Rocco, Claire Vautier et Carmen Campos bien en verves, les Messines temporisaient et se cherchaient avant de se heurter à une défense dijonnaise assez agressive. Cette dernière va tenter d’essouffler les Dragonnes qui ne parviennent pas à enchaîner une attaque fluide sans que le ballon ne revienne dans le camps adverse dès les premiers enclenchements. Campos et Lathoud profitaient des maladresses adverses pour enfoncer le clou et ainsi permettre à Dijon de mener de 2 buts à domicile, à la moitié de la première période. Belle négociation pour une équipe en proie à des difficultés depuis le début de la saison quand le bloc messin reste fragile pour imposer son identité de jeu. Fort heureusement, le trio Nocandy, Burgaard et Le Blevec sonnent l’heure de la révolte dans les 5 dernières minutes et infligent un 0-5 autoritaire. Le groupe retrouve sa concentration, les ailières peuvent récupérer des balles sur transition rapide. Derrière, Dinah Eckerle reste bien en place sur les trajectoires de ballons pour distiller de nombreuses opportunités favorables vers l’avant. A la mi-temps, il ne restait plus rien de cette mauvaise entame, Metz Handball pouvait rejoindre le vestiaire avec sérénité (11-15, 30′). 

Au retour du vestiaire, une voie royale vers la victoire était toute tracée pour le club lorrain. Les Dragonnes toujours guidées par Le Blevec et Nocandy parvenaient à agrandir l’écart en inscrivant deux buts à la suite, avant la 32′. Mais rapidement, elles retombent dans leur travers et se laissent submerger par des dijonnaises héroïques. 2 interceptions bourguignonnes suffisent pour briser une dynamique retrouvée. 2 interceptions et une Christina Elm déterminante suffisent pour les faire douter. Les Jaunes et Bleues vivent une longue traversée du désert durant laquelle aucune fille n’endosse le rôle de leader pour réveiller les troupes dans les moments les plus délicats. Perdues, elles ne parviennent plus à contrer les attaques de la JDA, encaissant un 6-0 en l’espace de 7 minutes. De 6 buts, les troupes de Emmanuel Mayonnade se retrouvent à lutter pour préserver un écart minime avant que Dijon ne repasse finalement devant (22-21, 14′). Le collectif devient incohérent dans ses décisions avec l’enchaînement de mauvaises passes dans le secteur central et n’existe que par des exploits individuels. C’est un temps-mort et Méline Nocandy qui éteignent cet incendie déjà bien trop grand, parvenant à relancer la machine messine pour terminer l’opposition à 5 buts d’écart. 

Sans rendre une copie brillante, les Messines signent leur 8ème victoire par l’expérience et le mental. Un exercice forcément porteur d’enseignements mais qui pose un certain nombre de questions. Après 13 rencontres sur 17 possibles, nous voyons encore tout le travail à abattre pour ce collectif jeune. Cependant, il est également légitime de se demander si la situation anxiogène actuelle n’a pas un ascendant fort sur la force psychologique des joueuses… 

Score final : 27/32 (11/15-16/17). 

JDA Dijon Handball : Christina Elm (5 parades sur 18 tirs), Marie Lachat (7/25). Claire Vautier (6 buts sur 9 tentatives), Elise Delorme, Joanna Lathoud (4/4), Carmen Campons (6/7), Mégane Ribeiro (1/1), Ilona Stemmer (1/1), Anouk Clément, Ilona Di Rocco (4/7), Luna Marin, Laura Lasm, Saskia Weisheitel (1/5), Céline Siversten (3/8).

Metz Handball : Dinah Eckerle (8 parades sur 18 tirs), Hatadou Sako (3/19). Camila Micijevic (2 tirs en 5 tentatives), Astride N’Gouan (2/2), Méline Nocandy (8/9), Manon Houette (2/2), Debbie Bont (2/2), Tjasa Stanko (3/5), Orlane Kanor (0/2), Louise Burgaard (5/7), Laura Kanor, Marie-Hélène Sajka (3/7), Julie Le Blevec (4/4), Olga Perederiy (1/3)

Crédit photo : LPB/Eric Bontemps

Écrit Par

Les derniers articles

+ DE SPORTS

Les exploits d’Ugo Humbert, les bons élèves de Metz Handball, le parcours de Dina Meshref… Découvrez l’actualité des sportifs messins engagés aux Jeux Olympiques...

CHRONIQUES

Dans le cadre de sa préparation estivale, le FC Metz s’est incliné 1-0 en amical sur le terrain du Borussia Möchengladbach. Let’s Go Metz...

FC METZ

Il n’aura finalement passé que deux saisons en Moselle. Thierry Ambrose quitte le FC Metz et rejoint la Jupiler Pro League. Certains jugeront que...

FC METZ

Les joueuses du FC Metz entamaient hier soir leur série de matchs de préparation avec la réception du RFCU Luxembourg. Un retour très attendu...

FC METZ

Un attaquant dans le viseur du FC Metz et le nouveau challenge de deux anciens Grenats… Découvrez les dernières news et rumeurs concernant le...

FC METZ

Alors que l’équipe féminine du FC Metz s’apprête à jouer son premier match amical de la saison ce soir sur le terrain de Dezavelle,...

Vous aimerez aussi

+ DE SPORTS

Les exploits d’Ugo Humbert, les bons élèves de Metz Handball, le parcours de Dina Meshref… Découvrez l’actualité des sportifs messins engagés aux Jeux Olympiques...

FC METZ

Il n’aura finalement passé que deux saisons en Moselle. Thierry Ambrose quitte le FC Metz et rejoint la Jupiler Pro League. Certains jugeront que...

METZ HANDBALL

Face aux incertitudes liées au Covid-19, le Comité d’organisation n’organise plus le Championnat du Monde de Handball à Barcelone. Alors que les Jeux Olympiques...

METZ HANDBALL

En manque de solutions face à une défense russe très physique, les coéquipières de Sarah Bouktit ont été battues sur le fil, en 1/2...