Metz Handball – Bourg de Péage : ça ne passe pas pour les dragonnes !

Ce mardi 12 novembre, Metz Handball recevait le Bourg de Péage Drôme Handball pour son match en retard de la 11ème journée de Ligue Butagaz Energie. Les Dragonnes partaient très largement favorites face aux [Jaunes et bleues] Péageoises, actuelles 10èmes du championnat… Pourtant la soirée va s’annoncer plus difficile que prévue.

Premier enseignement d’avant-match, MahouaAudrey Dembele rejoint le groupe à la place d’Ilona Di Rocco. Une première convocation dans le groupe d’Emmanuel Mayonnade, pour cette jeune joueuse.

.

 

Une première mi-temps maladroite

Dès le début du match, les joueuses de Bourg de Péage adoptent une stratégie très offensive puisqu’elles se privent de gardienne lors de leurs phases d’attaque, pour créer un surnombre. Ce sont elles qui ouvrent le score sur jet de 7m par l’intermédiaire de Þrastardottir, et qui doublent même le score par Boudard. Il faudra attendre un débordement de Luciano pour lancer le match des Dragonnes. Il y a beaucoup de déchets des 2 côtés en ce début de rencontre et les Messines ne peuvent faire mieux que recoller au score. Mais les Péageoises ne sont clairement pas venues faire de la figuration, et à 3-5 Emmanuel Mayonnade demande très logiquement un premier temps mort. Cela s’avère très utile car les messines remontent leur retard par Luciano puis Houette. Mais les visiteuses enchaînent les bons mouvements et reprennent l’avantage. Sur offensive rapide face au but vide, Maubon prend sa chance de loin mais manque le cadre et l’occasion d’égaliser. Sur l’action suivante, Kapitanovic réalise enfin son 1er arrêt de la soirée. Mais les messines ont une vraie opposition ce soir et l’écart de + 2 pour les visiteuses tarde à se résorber. Pire, à la 20ème minute le score s’aggrave à 8-11 pour le BDPDHB. Depuiset multiplie les arrêts et les Messines ne trouvent pas la solution. Faynel crucifie pour la 3ème fois Kapitanovic et le score passe à 9-14 à la 25ème minute. Un dernier temps mort avant la mi-temps avec un + 5 pour les Péageoises, et les 2054 spectateurs des arènes retiennent leur souffle. Les championnes de France n’y sont pas ce soir.

Score à la pause : 11 – 16.

.

 

Une seconde mi-temps trop courte

La tactique mise en place par les Péageoises qui consiste à jouer sans gardienne lors de l’attaque, semble poser des problèmes aux filles du Metz Handball et tout logiquement la deuxième mi-temps redémarre sur les mêmes bases que la première. A la 32ème minute, alors que le score est de 12-18, Depuiset la gardienne de Bourg percute violemment le montant du but et provoque par la même occasion un arrêt de jeu de plusieurs minutes. Le temps de la soigner et de lui permettre de sortir du terrain tout d’abord, puis de soigner le montant du but qui a lui aussi été endommagé dans l’affaire. Quand le jeu reprend enfin, les dragonnes sont menées de 6 buts et ont tout à faire pour espérer l’emporter. Il reste 21mn à jouer lorsque que Emmanuel Mayonnade décide de faire entrer Laura Portes afin de changer la dynamique dans les buts. Comme un présage, elle est sauvée d’entrée par son poteau sur un jet de 7m. 18-22. Les dragonnes remontent doucement leur retard pourtant réduites à 6 après l’exclusion temporaire de Burgaard. Manon Houette ramène le score à 19-22 et Camille Comte demande un temps mort. C’est irrespirable sur le parquet des arènes. 24-27, 51ème minute et encore un temps mort demandé par le staff messin. Zaadi donne de sa personne et enchaîne alors 2 buts pour sonner la “remontada” tant espérée par le public qui se fait entendre pour soutenir les Messines. À la suite d’une vilaine faute sur Flippes qui sortira sur blessure, Sow est expulsée et N’Gouan égalise sur jet de 7m. 52ème minute 27-27. Cette fois-ci, la machine est lancée, et Luciano donne l’avantage aux messines pour la première fois du match. La température monte encore d’un cran. 29-28, il reste 6 minutes et les Dragonnes sortent le grand jeu en défense mais la gardienne péageoise Zimmerman est chanceuse sur sa ligne lors des contre-attaques jaunes et bleues. Alors qu’il reste 10 secondes à jouer, dernier temps mort demandé par Emmanuel Mayonnade. Balle aux Messines pour une dernière occasion de prendre l’avantage et gagner le match, le tir de Kanor est repoussé mais repris par Houette qui s’élève pour une dernière chance de victoire… Mais la gardienne adverse ne se laisse pas tromper et sauve son équipe. Les visiteuses ont tenu bon et peuvent fêter ce match nul comme une grande victoire.

SCORE FINAL : 31-31

La soirée fût difficile pour les Messines qui n’auront jamais réellement maîtrisé ce match. Elles ont couru après le score pendant toute la rencontre et malgré une belle remontada (12-19 et + 7 pour BDPDHB en début de seconde période), les protégées d’Emmanuel Mayonnade concèdent un match nul qui fait tâche face à un adversaire qui aura joué sa chance à fond et aura réussi son pari de déstabiliser le bloc Messin. Les joueuses de Bourg de Péage pourraient même nourrir quelques regrets tant elles auront affiché un jeu efficace lors de la rencontre.

Après le match nous avons interviewé Marie Hélène Sajka, avec elle nous avons abordé ce match nul, les difficultés rencontrées mais aussi son début de saison ainsi que l’équipe de France.
(Interview à lire ici)

.

La dragonne du match

Jurswailly Luciano avec 7 buts et une combativité exemplaire est notre Dragonne du match. La numéro 30 messine a su remettre son équipe dans le bon tempo à plusieurs reprises et a fait preuve d’une agressivité positive qui a failli payer en toute fin de rencontre. A noter également le match plein de Manon Houette qui retrouve enfin le chemin des filets (6 buts) et qui aura su pallier aux difficultés de son homologue Marion Maubon, pas très en vue ce soir.

.

Les statistiques :

Metz Handball
Kapitanovic (3 arrêts/26 tirs), Portes (2 arrêts/10 tirs)
Zaadi (5/6), Flippes (1/2), N’Gouan (3/3), Houette (6/7), Kanor (3/7), Burgaard (0/1), Sajka (5/5), Maubon (0/3), Luciano (7/9), Perederiy (1/2).

BDPDHB
Depuiset (3 arrêts/16 tirs), Zimmerman (2 arrêts/19 tirs).
Cassand (2/2), Þrastardottir (2/3), Champion (7/11), Copy (1/1), Boudard (3/6), Modenel (1/1), Lacroix (1/1), Turpin (5/7), Sow (3/4), Faynel (5/5), Maurin (1/1).

Rédaction : Gérald Russello
Crédit photo : Matthieu Henkinet