Thierry Hory : « Les travaux du centre d’entraînement ont commencé »

Grand passionné du FC Metz, Thierry Hory le maire de Marly, qui s’apprête à accueillir le futur centre d’entraînement des grenats, s’est volontiers prêté au jeu des questions / réponses pour Let’s Go Metz. Entretien :

Bonjour M. Le Maire, pour ceux qui vous connaissent pas, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Né à Metz où j’y ai vécu quelques années, je suis arrivé avec mes parents à Marly à l’âge de 9 ans en 1972. Passionné de sports j’ai pratiqué le football à la Rs Magny (dont mon père est encore président d’honneur – ma famille est issue de ce quartier messin). Plus tard en tant que vétéran j’ai joué au Sporting Club de Marly. Élu conseiller municipal de Marly en 1989, j’en suis le maire depuis 2008. Par ailleurs je suis également président de la commission Sports du conseil régional Grand Est.

On vous voit régulièrement au stade, et contrairement à d’autres hommes politiques vous être un vrai supporter du FC Metz, comment vous est venue cette passion pour le club à la croix de lorraine ?

Ma passion pour les Grenats date de ma plus tendre enfance. Mon père m’amenait souvent à Saint-Symphorien ou j’applaudissais les Braun, Curioni, Hausknecht, Zdun puis plus tard les Hinschberger, Raspollini, Zénier, Pirès et autres Pouget (j’en oublie certainement mais la passion grenat m’anime depuis toujours). Je tiens d’ailleurs à dire que dans ma majorité municipale se trouve Alain Colombo qui était de l’équipe du FC Metz ayant éliminé Barcelone en coupe d’Europe !

Que pensez-vous du FC Metz version 2018/2019 ?

L’équipe actuelle du FC Metz est bien équilibrée avec des doublements de poste judicieux. Elle fait un beau parcours et laisse penser qu’elle pourra voyager longtemps mais la concurrence n’est pas loin. Et donc il convient de ne pas s’enflammer car il y a encore des possibilités d’amélioration : être plus efficace devant le but et en défense éviter le quart d’heure habituel de relâchement. Bref, perfectionner encore le jeu et surtout rester humble et continuer à travailler pour s’améliorer. Mais la montée en Ligue 1 doit être l’objectif à atteindre.

Le plateau de Frescaty (ex BA 128) va accueillir le futur centre d’entraînement du FC Metz, comment s’est déroulé la création de ce projet ? Est-ce une fierté pour vous en tant que maire de Marly de pouvoir accueillir ce futur centre ?

Depuis l’annonce de la fermeture de la base aérienne l’idée d’en faire un site sportif est apparue rapidement. Pour ma part je milite depuis des années pour la venue du FC Metz sur le plateau. Pour autant c’est au moment où le dossier était quasiment oublié qu’il se concrétise. Une conjonction de facteurs favorables a permis ce déblocage et notamment parce que nous avons réussi, avec le conseil régional et en partenariat à débloquer un autre dossier : celui de la tribune sud. C’est une fierté que d’accueillir les grenats et j’espère bien que ce n’est qu’un début.

Le HM17, l’ancien hangar va abriter le futur terrain de foot couvert

D’après le président Bernard Serin la livraison de la première phase est prévue juillet 2019, les travaux ont déjà débutés ?

Les travaux ont commencé le 1er octobre dernier et l’objectif est effectivement de terminer pour le début de la saison prochaine.

Quelles seront les retombées économiques pour Marly et pour les commerces autour ?

La retombée se mesure d’abord en termes d’attractivité pour l’ensemble du plateau de Frescaty. Qu’on apprécie ou nom le football ou même le FC Metz force est de constater que de nombreuses études de notoriété (notamment une commandée par la Métropole) démontre que ce qui est connu en premier à Metz est le club à la Croix de Lorraine. Cette belle image qui perdure dans le temps sera désormais associée à la ville de Marly !

Merci à Thierry Hory, maire de Marly, d’avoir accepté notre interview.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *