Les clés du match pour plumer les Canaris du FC Nantes

Généralement tout entraîneur a un plan de jeu et s’y tient pour forcer l’entraîneur adversaire à changer les siens en cours de match. Alors oui, la situation ne permet pas à Vincent Hognon d’avancer avec des certitudes, mais Nantes arrive avec quelques absents. L’erreur contre un PSG diminué ne devra pas se reproduire : accepter le rôle de promu à la lutte pour le maintien et perdre sans rien proposer.

Le plan de jeu du FC Nantes

Au vu des résultats obtenus c’est une équipe costaude, toutes ses victoires se terminent par seulement un but d’écart. Ses trois derniers matchs ( 3 victoires) se sont soldés par un 1-0 : Rennes, Lyon et Nice.

Contrairement à la composition affichée de Nantes- Nice, Gourcuff fait évoluer son équipe en 4-4-2. C’est de plus en plus rare, il faut le souligner, qu’une équipe évolue avec ce système de jeu car on perd de la densité, au moins numériquement, au milieu.

Parce que quand on aime rester groupé devant son but avec une ligne de 4 et une ligne de 5, c’est plus compliqué quand il faut proposer autre chose…

Les points forts du 4-4-2 à plat Nantais

Avec des lignes resserrées, un bloc compact et haut, ce système permet de mettre sous pression rapidement l’équipe adverse. Et nul doute que la pauvreté de la relance messine a été identifiée par le staff nantais. A Metz de s’adapter à ce problème posé par les nantais.

Ce plan de jeu est facilement modulable. A la récupération, un des deux attaquants va fermer la ligne de passe entre les défenseurs et un autre entre la défense et le milieu, souvent Benavente.

Une des grandes forces de système est la possibilité d’aligner plusieurs profils d’attaquants, une complémentarité qui fonctionne bien avec Benavente – Coulibaly.

Enfin, cette animation permet des transitions accélérées entre phase défensive et offensive. Si on touche rapidement la ligne d’attaque, on peut se trouver avec 4 joueurs offensifs dans les 20 derniers mètres adverses. Et c’est LE point à surveiller sur notre coté gauche. Trop souvent, Delaine oublie l’ailier excentré qui entre dans l’axe et coupe le ballon devant lui au second poteau.

Une des trouvailles de Gourcuff a été le repositionnement de Girotto en défense centrale, cela permet au jeu nantais de casser rapidement les lignes par sa justesse de transmission et ainsi se projeter à 3 ou 4 joueurs dans les 30 derniers mètres adverses.

Les points faibles du 4-4-2 à plat Nantais

Cette animation demande une grande complémentarité et une coordination parfaite du bloc équipe pour être efficace. C’est ce que recherche Gourcuff dans tous les clubs où il est passé. Son passage le plus marquant est bien sûr au FC Lorient avec son indéboulonnable 4-4-2 avec des joueurs comme Gameiro , Monterrubbio, Jouffre, Amalfitano, ou encore Mvuemba et Koscielny.

Sans cette cohésion, le premier rideau défensif risque d’être facilement éliminé face à une équipe avec un milieu de terrain renforcé. Avoir uniquement deux milieux centraux peut être préjudiciable et donc causer un danger immédiat derrière.

Devant, il faut une grande maîtrise collective pour être vraiment efficace et toujours avoir cette complémentarité. Il est clair que si les deux attaquants jouent sur le même registre, par exemple la profondeur, l’utilité d’avoir deux garçons devant est réduite.

Enfin, selon le positionnement des milieux de côtés, les arrières latéraux se retrouvent souvent seuls face aux adversaires directs. Conséquence : ils doivent exceller en un contre un.

Le coté gauche parait le coté le plus faible du FC Nantes qui se déplace demain à Saint Symphorien : Simons est un joueur d’espace, très rapide. On peut espérer que Centonze, qui aime ce genre de profil, contienne le nantais. Derrière, Fabio est suspendu et Traoré est blessé (oui chaque club doit avoir un Traoré minimum par effectif ). On verra surement le jeune Moustache débuter ou bien un repositionnement de Moutoussamy. Si on rajoute la suspension de Pallois axe gauche, c’est clairement la partie de terrain la moins rassurante pour les Canaris.

Inversement, le coté droit Nantais sera un point fort, avec un Ludovic Blas que j’adore et un Appiah sérieux dans son rôle de latéral.

Plan de jeu de Coach Trap’ pour son FC Metz

La défense messine

La première problématique à résoudre est donc la relance de nos défenseurs, plutôt habitués à être pressés par un seul joueur. Dans le dispositif nantais, les deux attaquants vont venir chercher ou au moins neutraliser les relations avec les milieux.

J’ai choisi de mettre Cabit à gauche, il a plus le profil de pur défenseur que Delaine (que j’adore tout de même) mais contre une équipe qui risque de jouer les coups à fond avec deux attaquants qui vont occuper les centraux et un ailier qui plonge dans le dos pour couper les trajectoires, je préfère titulariser Cabit.

Dans l’entre-jeu.

L’idée est donc de densifier le milieu de terrain pour permettre cette relance. Plus il y aura de joueurs disponibles au milieu, plus le nombre de lignes de passes sera grand et donc plus compliqué à couvrir à deux milieux centraux pour les nantais. Cette supériorité numérique au milieu va permettre de mieux ressortir et d’avoir un avantage ensuite pour la possession du ballon dans l’entre-jeu.

Je tablerais donc avec un milieu à 3. Afin de multiplier les possibilités de passes entre nos défenseurs et nos milieux, une doublette devant la défense est envisageable. N’étant pas très fan des milieux défensifs qui campent devant la défense, je titulariserais Maiga et N’Doram. Ils ont cette capacité à se projeter. Maiga on connait, N’Doram beaucoup moins. Je pense que d’être à coté de Maiga pourrait lui permettre de mieux s’exprimer.

Pointe haute : Traoré. Il est les caractéristiques pour se faufiler entre les lignes, et face à un 4-4-2 surement compact, il sera une des clés.

Au niveau de la ligne d’attaque.

Il va falloir surprendre, il y aura deux titulaires absents. Soit on reste dans ce qu’on fait depuis le début de la saison et ça le FC Nantes le connait que ce soit avec Pallois ou un autre, les mouvements de l’attaque messine seront anticipés.

Je mettrais à gauche Delaine, Diallo plein axe et à droite Ambrose. Delaine pour les raisons que j’ai évoqué sur son aspect défensif qui reste à améliorer. Mais également pour boucler ce coté droit Nantais, coté fort. Troisième raison, Wagué et Girotto n’ont quasiment jamais joué ensemble, mettre cette charnière sous pression par des centres peut être une solution, surtout avec la présence de Diallo et Ambrose.

Ambrose parce qu’avec Fabio absent on doit mettre en place face à son remplaçant, qui a peu joué, un joueur imprévisible et qui peut varier son jeu : combinaison, profondeur, percussion, dribbles, ce qu’on aura pas avec Niane ou Boulaya.

Diallo, Diallo quoi, on a plus de chance de marquer avec lui que sans lui, indiscutable en ce début de saison.

Derniers articles

28/11/2020
28/11/2020
27/11/2020
24/11/2020
23/11/2020
22/11/2020
21/11/2020
21/11/2020
20/11/2020
19/11/2020
16/11/2020
16/11/2020