Les Canonniers trop courts face à Esch-sur-Alzette

Etienne Ory (balle en main) et Kevin Kaly (posant un écran) n’ont rien pu faire face aux assauts luxembourgeois. (Photo : Vincent Eblinger)

Dans le cadre de leur cinquième match de préparation, les Canonniers recevaient l’équipe luxembourgeoise d’Esch-sur-Alzette dans leur gymnase de Frescaty. Les Grenats se sont inclinés de peu (72-67) face à une équipe qui a terminé première de son championnat la saison passée. Récit de la rencontre.

Metz pourra nourrir des regrets après cette rencontre amicale. Après un début de rencontre manqué, où Esch-sur-Alzette aura pris plus de 15 points d’avance, les Canonniers ont couru après le score toute la soirée. Ce début de rencontre fut symbolisé par un A’uston Calhoun maladroit, l’américain a manqué de réussite près du cercle. La défense luxembourgeoise avait sans doute dans un coin de la tête les 34 points inscrits par le puissant intérieur face à Mess.

Calhoun et sa puissance ont subi un traitement spécial de la part de la défense d’Esch-sur-Alzette. (Photo : Vincent Eblinger)

Mais sous l’impulsion de ce même Calhoun et d’une autre recrue, Alexandre Karolak, Metz revient petit à petit dans la partie, et va même recoller à un point des Bleus dans le 4ème quart-temps. Grâce à de belles actions défensives proposées par Damien Jean-Joseph et David Sainsbury Garcia, les Grenats vont même avoir l’occasion de passer en tête…

Solides, les luxembourgeois ne laisseront pas filer la partie et s’imposent finalement de 5 points, sur le score de 72-67, avec un money time parfaitement maîtrisé. Les Canonniers n’auront cependant pas à rougir de leur prestation, si l’on excepte ce début de rencontre manqué, caractérisé par beaucoup de rebonds offensifs laissés à l’adversaire.