Le maintien, c’est maintenant !

Après un match face à l’Olympique lyonnais scruté à la loupe, débattu dans les grandes largeurs et globalement mal digéré, il faut dès à présent se tourner vers l’avenir et recentrer le débat sur le vrai objectif de la saison des Grenats : le maintien.

Les trois rencontres à ne pas manquer

Les trois matchs qui approchent sont cerclés dans le calendrier depuis bien longtemps. Non, il ne s’agit pas de blockbusters qui drainent les foules au stade, il ne s’agit pas non plus de rivalités ancestrales qui feront soulever les ultras plus qu’à l’accoutumée… Nous parlons ici des 9 points à prendre face à des rivaux en vue du sacro-saint et oh combien glamour maintien en Ligue 1.

Première échéance : la rencontre à Amiens le 29/02. Les grenats devront mettre hors de course des adversaires qui, malgré leur place de relégables, sont encore bien trop proches au classement avec leurs 22 points.

Ensuite, cela sera à domicile face à Nimes le 07/03 qu’il faudra montrer que le Graoully a les dents plus longues que les crocos pour faire le break sur les actuels barragistes et leurs 27 points. Il s’agit de l’équipe détenant la meilleure série de ce secteur de tableau avec 4 victoires pour une défaite dans les 5 derniers matchs.

Et enfin le 14/03 à Toulouse, il s’agira de terrasser la bête blessée et surtout ne pas faire moins bien que les autres candidats au maintien en ces terres. Les joueurs de la ville rose ont la tête basse actuellement et le FC Metz n’a certainement aucune envie d’assister à leur réveil.

 

La tartine de trop

Habib Diallo a reçu face à Lyon un carton rouge particulièrement problématique. Entièrement évitable, il s’agit du fruit d’un coup de sang compréhensible mais impardonnable pour un capitaine digne de ce nom, alors que Vincent Hognon avait été clair sur la discipline à l’approche des rencontres clés de la saison. En attendant la décision des instances, nous pouvons toutefois nous attendre à quelques matchs de suspension pour le goléador Grenat et nous allons enfin savoir si les craintes entourant la “Diallo dépendance” sont fondées. Il faudra compter sur une grosse réorganisation tactique et nous pouvons espérer voir des joueurs en manque de temps de jeu se montrer…

Au delà de cette mésaventure, le FC Metz a développé un vrai problème avec le corps arbitral ces dernières semaines. Il y a certes les sorties de Fabien Centonze et de Vincent Hognon lors de la rencontre face à Lyon qui ont fait du bruit à travers l’hexagone, mais considérons qu’il s’agit d’un sujet quasiment extra sportif. Du côté du rectangle vert, ce qui apporte le plus de soucis actuellement c’est l’accumulation des cartons rouges et des suspensions. Metz n’a pas fini un match au complet depuis la rencontre à Montpellier le 5 Février. Cela n’a pas facilité les affaires Messines et les suspensions qui ont suivi ont déséquilibré un effectif qui semblait commencer à être performant depuis début 2020.
La réussite lors des prochaines rencontres dépendra évidement de la capacité des joueurs à rester dans les clous.

 

 

Voyons plus loin

Si on prend la saison dans son ensemble, il semblerait que le FC Metz aie besoin de 40 points pour assurer son maintien. Actuellement détenteurs de 28 unités, les grenats compteront donc sur quatre victoires sur les 12 rencontres restantes. A défaut, 12 matchs nuls feront également l’affaire, nous vous laissons bien sûr le soin de faire les calculs adéquats et/ou farfelus.
Toujours est il que le club Mosellan est parfaitement en phase avec son objectif à ce stade et pourrait avec un peu de réussite dans ce championnat compact aller taquiner des places plus hautes. Dans cette dynamique, au delà des rencontres citées plus tôt, les matchs face à Brest, Dijon et Angers seront évidement à scruter avec attention.

 

Crédit photo : Ian Burt (carton rouge)

Derniers articles

24/11/2020
23/11/2020
22/11/2020
21/11/2020
21/11/2020
20/11/2020
19/11/2020
16/11/2020
16/11/2020
14/11/2020
13/11/2020
12/11/2020