Le cas épineux de Renaud Cohade

Comme le football va vite… Indéboulonnable et indispensable il y a quelques mois, Renaud Cohade est aujourd’hui la cinquième roue du carrosse messin, piloté par Vincent Hognon.

En fin de contrat à l’été dernier, le capitaine courage du FC Metz a prolongé son bail en Lorraine d’un an, le liant au club jusqu’en juin 2020. Tout avait pourtant bien commencé cette saison pour l’ancien stéphanois, disputant 89 minutes lors de la première journée à Strasbourg (1-1) et 90 minutes lors de la démonstration face à Monaco (3-0) où il parachève le succès messin de son unique but de la saison, brassard autour du bras.

C’est alors que la situation de Cohade a commencé à se gâter… Aussi bien sorti tôt du match, comme entrant tard dans la rencontre, voire même laissé sur le banc ou pire, pas dans le groupe, il faut remonter à la 15ème journée et un déplacement à Nîmes (1-1) pour retrouver une trace d’un match disputé intégralement par le numéro 24 messin.

Pire encore, la dernière fois que Cohade a porté le maillot grenat, ce fut à Dijon (2-2), où il est sorti à la 82ème minute, pestant contre son entraîneur Vincent Hognon. Depuis, il n’est plus apparu dans le groupe messin, qui a pris 10 points en 5 matchs de championnat en 2020.

La saison en dents de scie de Renaud Cohade s’explique donc par la baisse de ses performances sportives ? Oui, en partie. Cependant, selon le Républicain Lorrain et le bien informé Angelo Salemi, il y a une fracture entre le technicien messin et son capitaine. Renaud Cohade ne voudrait plus évoluer sous les ordres de Vincent Hognon et aurait très mal pris le recrutement de Vincent Pajot, qui évolue dans le même registre que lui.

Des mots lourds de sens auxquels le capitaine messin a souhaité apporter un droit de réponse, par l’intermédiaire du club :

Je n’ai jamais émis le souhait de ne plus jouer sous le maillot grenat. Je me tiens à la disposition de l’entraîneur car mon objectif est le même que celui de tout le groupe : le maintien en Ligue 1. Comme je l’ai précisé justement au Républicain Lorrain en début d’année lors d’un entretien, je fais mon travail et je reste professionnel, malgré les choix du staff.

Si Cohade tente d’éluder les révélations du Républicain Lorrain, ce communiqué semble relativement plat et il est fort raisonnable de penser que Le Républicain Lorrain n’aurait pas communiqué ces informations assez retentissantes sans une extrême certitude dans les propos qui y sont tenus. Quelques soient les raisons, plus ou moins épineuses, il est en tout cas certain qu’il y a un vrai problème Renaud Cohade cette saison au FC Metz, qui est au minimum sportif.

 

Crédit photo : Matthieu Henkinet