Rejoignez nous !

Bonjour, que cherchez vous ?

Le FC Metz n'a pas existé à l'occasion de la réception du Stade Rennais ce dimanche. (Photo : SRFC)

FC METZ

FC Metz – Stade Rennais : En-dessous de tout !

Privé de huit joueurs, le FC Metz s’est une nouvelle fois incliné en Ligue 1. C’est le Stade Rennais qui a profité cette fois-ci des insuffisances messines. Les Grenats ont lourdement chuté 3-0 devant leur public face à des bretons peu brillants mais diablement efficaces.

C’est un jour sans fin pour le FC Metz, ou bien le jour de la marmotte pour nos amis québécois. Chaque semaine, le club à la Croix de Lorraine trouve un nouveau moyen de perdre. Cette fois-ci plusieurs ingrédients sont venus donner des maux de ventre aux messins. La faute tout d’abord à huit joueurs qui ont cruellement manqué à l’appel ce dimanche :

  • Ibrahima Niane (blessé)
  • Thomas Delaine (blessé)
  • Kiki Kouyaté (blessé)
  • Sikou Niakaté (blessé)
  • Lenny Joseph (blessé)
  • Fabien Centonze (suspendu)
  • Dylan Bronn (suspendu)
  • Habib Maïga (suspendu)

Si Frédéric Antonetti a pu aligner un quatuor offensif relativement alléchant avec Farid Boulaya dans un rôle de numéro 10 derrière Nicolas De Préville et les deux ailiers, Opa Nguette et Lamine Gueye, c’est en défense que le bas blessait. En effet, pas moins de cinq défenseurs manquaient à l’appel !

L’entraîneur du FC Metz a ainsi précipité la première titularisation de Jemerson avec les Grenats. L’ancien champion de France recevait un ancien camarade de victoire en la personne de Kévin N’Doram, de retour d’une fracture à la clavicule. Le jeune Amadou Mbengue (habituellement milieu défensif ou défenseur central) et Matthieu Udol prenaient place sur les côtés. Le banc de touche semble décidemment confortable pour Sofiane Alakouch qui voit un nouveau joueur lui être préféré à droite.

FC Metz – Stade Rennais : Antonetti en panne de solutions

Photo : Julien Buret/LGM

Les semaines se suivent et se ressemblent pour le technicien corse. Grattement de tête, visage hagard et impuissance totale devant le naufrage de ses garçons. Que ce soit à cause du capitaine ou des moussaillons, il semble par moments que le message d’Antonetti ne passe plus dans certaines têtes.

La symbiose qui pouvait exister la saison dernière, d’octobre à mars, entre le coach et ses joueurs a bel et bien disparu. Pour s’en sortir, les Grenats devront trouver d’autres ressources. Et cela commence par Antonetti, qui avec toute son expérience doit être en mesure de trouver ces solutions dans des situations brulantes.

Encore faut-il que l’état d’esprit des joueurs présents sur le terrain soit irréprochable, comme l’a exhorté le coach messin en conférence de presse. Cela n’a pas semblé être le cas ce dimanche face à Rennes, avec des joueurs qui ont donné l’impression d’abandonner après le but venu d’ailleurs de Gaëtan Laborde, malgré une entame de match plutôt réussie.

Le cas Matthieu Udol

Photo : Julien Buret/LGM

Il fût le symbole des maux du FC Metz face au Stade Rennais. S’il n’y a aucun doute sur l’état d’esprit irréprochable du joueur, qui a du sang grenat dans les veines, Matthieu Udol pose néanmoins question. Match après match, il se rend coupable d’au moins une insuffisance individuelle qui coûte un but aux siens.

Ce dimanche face au Stade Rennais, il a subi la foudre de Kamaldeen Sulemana sur le second but qui est pleinement pour lui. Sulemana a démontré toute sa technique sur l’action mais également son manque de classe au cours de sa célébration. Mais ça c’est une autre histoire !

La première réalisation de l’après-midi signée Gaëtan Laborde trouve également son origine dans le couloir de Matthieu Udol. Idem pour le troisième et dernier but de la partie, bien qu’Udol ne fusse pas aidé par un retour défensif d’Opa Nguette. Mais il serait trop facile de résumer les immenses problèmes du FC Metz à ce pauvre Matthieu Udol.

Le FC Metz affrontera un RC Lens en pleine bourre la semaine prochaine à Bollaert, dans un match qui sent déjà le KO. Pour renverser le sort et sortir la tête hors de l’eau et de cette 18ème place, les Grenats pourraient compter sur Ibrahima Niane. Kiki Kouyaté serait lui encore sur le flan une dizaine de jours. Courage, prions ! Car comme dirait Bruno Genesio, « dans la vie il n’y a qu’une chose qui est inéluctable, c’est la mort ».

Crédit Photo Tifo HF97 : Antoine Bchini/LGM

Écrit Par

Les derniers articles

+ DE SPORTS

Fer de lance de l’équipe masculine de Metz TT cette saison, Esteban Dorr a connu tout récemment sa première sélection en Equipe de France....

FC METZ

Le FC Metz se déplace à Nice pour le compte de la 15ème journée de Ligue 1. Sur une série de trois nuls consécutifs...

+ DE SPORTS

A la veille d’un important déplacement en Alsace avec l’équipe féminine du Metz Volleyball, Mohamed El Khaoua s’est confié au micro de Let’s Go...

METZ HANDBALL

Arrivé sur les bords de la Moselle en provenance de l’Union du Pays d’Aix-Bouc à l’été 2019 pour s’occuper du centre de formation messin,...

METZ HANDBALL

La demi-centre Française Méline Nocandy va quitter Metz Handball a l’issue de la saison pour rejoindre Paris 92. Coup dur pour le club Messin....

METZ HANDBALL

Propulsée dans le groupe professionnel de Metz Handball depuis le début de la saison, Emma Tuccella vient de voir sa parenthèse dorée se refermer...

Vous aimerez aussi

FC METZ

Le FC Metz se déplace à Nice pour le compte de la 15ème journée de Ligue 1. Sur une série de trois nuls consécutifs...

FC METZ

Auteur d’un doublé face aux Girondins de Bordeaux, Opa Nguette a tiré une belle épine du pied du FC Metz. L’attaquant sénégalais, qui fait...

FC METZ

Le FC Metz a de nouveau lâché deux précieux points face aux Girondins de Bordeaux. Les Grenats ont concédé le nul 3-3 et voient...

FC METZ

Le FC Metz a été éliminé par le LOSC et sort dès son entrée en lice en coupe de France. Au terme d’un match...