FC Metz – Seraing : Ce qu’il faut retenir de la rencontre

Après 132 jours sans le moindre match, le FC Metz a retrouvé le chemin des terrains ce vendredi, face à son club satellite de Seraing, entamant ainsi une salve de 6 matchs de préparation. Le moins que l’on puisse dire c’est que les Grenats ont fait le job, puisqu’ils se sont imposés sur le score fleuve de 4-1. Résumé de la rencontre ainsi que les premiers enseignements qu’il faut en tirer.

Après une si longue attente, nul doute que les Grenats avaient à coeur de bien faire lors de cette première rencontre de préparation face au RFC Seraing. Pour l’occasion, Vincent Hognon a dérogé à son traditionnel 4-3-3 pour mettre en place un 4-2-3-1 résolument plus offensif, avec les hommes suivants :

Oukidja – Centonze, Lacroix, Boye (cap.), Udol – Pajot, Angban – Gueye, Boulaya, Yade – Niane

A noter l’absence significative d’Habib Diallo, présent en civil sur le bord du terrain mais absent de la feuille de match. Vincent Hognon révélera plus tard que l’attaquant a été préservé mais que malgré son bon de sortie, nous le reverons bel et bien avec le maillot du FC Metz lors d’un futur match de préparation. De son côté, Vagner, en pleine rééducation, a observé le match avec intérêt.

Côté Seraing, les prêtés Dietsch, Lahssaini et Mikautadze étaient titulaires, tandis que Yann Godart et Amadou Dia N’Diaye figuraient sur le banc. Abou Lô n’était pas sur la feuille de match.

L’attaquant Vagner Dias et le gardien Yassine Gourari-Tebaa, attentifs à la rencontre

Première mi-temps

Malgré une frayeur en tout début de rencontre suite à un dégagement d’Oukidja contré par Mikautadze, qui a bien failli finir au fond des filets (3′), le FC Metz a rapidement pris les devants grâce à un but d’Ibrahima Niane (6′) qui a parfaitement suivi une frappe de Lamine Gueye s’écrasant sur le poteau de Guillaume Dietsch. (6′, 1-0)

Le nouveau président d’honneur du FC Niane a même bien failli obtenir un penalty quelques minutes plus tard à la suite d’un rush déterminé de Pape Ndiaga Yade sur le côté gauche mais l’arbitre n’a pas bronché.

La récompense viendra plus tard pour Pape Ndiaga Yade qui profite d’un Guillaume Dietsch bien trop avancé pour marquer d’une superbe frappe enroulée des 30 mètres, bien servi par une longue ouverture de Farid Boulaya, positionné dans un nouveau rôle de numéro 10, ornant ce symbolique numéro dans le dos. (27′, 2-0)
Ce nouveau positionnement semble en tout cas convenir à Boulaya qui s’est rendu très disponible dans le cœur du jeu, de bonne augure pour la suite.

Très actif, le premier buteur de la rencontre Ibrahima Niane poussera une nouvelle fois son adversaire à l’erreur et volera un ballon décisif aux abords de la surface de Seraing, avant de servir sur un plateau Vincent Pajot, qui n’a plus qu’à conclure du plat du pied. (40′, 3-0)

Les hommes de Vincent Hognon auraient même pu quadrupler la mise si Guillaume Dietsch ne s’était pas employé en sortant un coup franc excentré très malicieux de Farid Boulaya d’une claquette. Cette première mi-temps s’est achevée sur un score net et sans bavure de 3-0 pour le FC Metz.

Deuxième mi-temps

Pour ce retour aux affaires, Vincent Hognon procède à 10 changements. La composition messine en seconde période fut la suivante :

Delecroix – Lacroix, Bronn, Fofana, Delaine – Traoré, Maiga (cap.), Maziz – Sabaly, Ambrose, Nguette

Alors que l’on pouvait penser que le 4-2-3-1 vu en première période allait perdurer, Hognon est revenu à son classique 4-3-3, voulant ainsi essayer Habib Maïga en sentinelle devant la défense ainsi que Youssef Maziz dans une position de milieu relayeur gauche, lui qu’on a plus l’habitude de voir sur une aile.

La prestation du jeune milieu qui a tout récemment prolongé son contrat avec le FC Metz fut néanmoins très intéressante ! Aidant Maïga et Traoré à la récupération, il s’est également montré précieux dans sa projection vers l’avant et sa relation avec Thomas Delaine. Une piste intéressante pour l’avenir.

Thierry Ambrose certes incisif à la pointe de l’attaque, présent dans les duels mais peu inspiré dans la finition, ne trouve pas le chemin des filets. Et Geroges Mikautadze en profitera pour réduire la marque d’un coup franc sublime, imparable pour Paul Delecroix. (65′, 3-1)

Les rouges et noirs feront entrer en jeu Yann Godart pendant que côté messin, Lamine Gueye fera son retour dans le match au poste d’arrière droit, pour remplacer Lenny Lacroix, fortement secoué dans un duel. Le jeune défenseur aura réalisé une prestation aboutie avec notamment un gros retour défensif (43′) par l’intermédiaire d’un tacle dans la surface, mais doit encore muscler son jeu avant de devenir le très bon défenseur que l’on attend.

Suite à cela, Thomas Delaine et Opa Nguette se joueront de la défense belge d’une combinaison sur le côté gauche pour aggraver le score. Nguette n’a plus qu’à conclure suite au centre en retrait millimétré de son compère de la gauche. (75′, 4-1)

La rencontre s’achève sur ce large score de 4-1 en faveur du FC Metz. Les hommes de Vincent Hognon n’ont pas vraiment tremblé face au RFC Seraing, malgré quelques parades aisées d’Alexandre Oukidja et plusieurs situations chaudes des belges, souvent initiées par Georges Mikautadze.

Les tops

S’il est bien trop tôt pour tirer des conclusions sur le niveau de jeu global de l’équipe, certains joueurs ont tout de même retenu notre attention lors cette première rencontre amicale.

Farid Boulaya

Dans un nouveau rôle de numéro 10 en soutien d’Ibrahima Niane, Farid Boulaya s’est beaucoup fait remarquer dans la construction du jeu. Auteur d’une passe décisive pour Pape Ndiaga Yade (27′), le milieu de terrain aura été à l’origine de beaucoup d’actions chaudes en première mi-temps. Ce repositionnement lui permet de toucher un maximum de ballons et de faire valoir ses qualités techniques.

Ibrahima Niane

Auteur d’un but et d’une passe décisive, Ibrahima Niane n’aura pas attendu longtemps pour débloquer son compteur. Amené à être le successeur d’Habib Diallo et mis sur un piédestal par les fans du club qui croient en l’éclosion du jeune attaquant, Niane fait le plein de confiance dès le début de la préparation. De bonne augure pour la suite.

Pape Ndiaga Yade

Invité surprise du XI de départ de Vincent Hognon, l’ancien académicien de Génération Foot a montré une nouvelle fois de belles promesses. Très remuant sur son côté gauche, il fut récompensé de sa bonne prestation par un but sublime. De quoi faire pleinement partie de la rotation sur les ailes ? C’est tout le mal qu’on lui souhaite.

Thomas Delaine

Passé derrière Matthieu Udol dans la hiérarchie des arrières gauches, l’ancien du PFC a été particulièrement actif dans son couloir ce vendredi. Dans son style caractéristique, il aura multiplié les aller-retours, offrant même une passe décisive à Opa Nguette. Signe que l’on va revoir le Thomas Delaine dominant de la saison 2018-2019 ? On l’espère.

Bien que ce premier match relève évidement bien plus de la remise en forme et du retour au jeu que d’une compétition réelle, il a été particulièrement intéressant d’observer les efforts des uns et des autres pour faire bonne figure aussi tôt dans la préparation. Nous aurons tout à loisir d’observer l’évolution du jeu Messin, aussi bien tactiquement que physiquement, lors des 5 prochains matchs de préparation.

Crédit photo : Matthieu Henkinet

Derniers articles

30/11/2020
29/11/2020
28/11/2020
28/11/2020
27/11/2020
24/11/2020
23/11/2020
22/11/2020
21/11/2020
21/11/2020
20/11/2020
19/11/2020