FC Metz – Royal Charleroi SC : Les grenats confirment.

Pour ce deuxième match de préparation, le FC Metz recevait le Royal Charleroi Sporting club, 3ème de Jupiler Ligue lors du dernier exercice et adversaire un cran plus dangereux que Seraing la semaine passée. Le tout sous le regard attentif de Frédéric Antonetti, de retour en terre Mosellane…

Première période :

Composition : Oukidja, Djedje, Lacroix, Boye (C), Delaine, Angban, Traoré, Pajot, Nguette, Sabaly, Niane.

Après un début de match brouillon dominé par les belges, la première étincelle viendra de la droite pour les messins par l’intermédiaire de Cheick Sabaly qui déborde sur son côté droit (5′) mais loupe son centre, avant de récidiver 2 minutes plus tard, bien servi par Bouba Traoré, mais Niane à la réception du ballon ne trouve pas le cadre (7′).
Pour autant, le premier quart d’heure est clairement à l’avantage des joueurs de Charleroi qui pressent haut et se montrent dangereux sur 2 corners bien négociés par Oukidja.
Les messins sont à la peine à l’image de Rayan Djedje, le jeune pensionnaire de la réserve souvent mis en difficulté par son vis à vis. A la récupération ce n’est guère plus rassurant, Victorien Angban et Vincent Pajot n’ayant pas véritablement l’occasion de poser le jeu et de ressortir le ballon. Sur les côtés Opa N’Guette est inexistant. Seule éclaircie dans cette première période, l’explosivité de Cheick Sabaly.
Une première période terne et sans réelle action de but, ni d’un côté ni de l’autre. Très peu d’enseignements à tirer si ce n’est que ce onze original s’est montré peu efficace face à des belges bien regroupés et bien organisés.

2ème période :

Composition : Oukidja, Delaine, Bronn, Boye (C), Udol, Angban, Maïga, Pajot, Boulaya, Yade, Ambrose.

La deuxième période commence avec beaucoup plus de rythme et dès la 5ème minute, Thierry Ambrose ouvre son compteur but au FC Metz sur un service idéal de Farid Boulaya. Le ton est donné. Plus durs sur l’homme, plus pressants, les hommes de Vincent Hognon font preuve d’une plus grande maîtrise qu’en première période. Avec son numéro 10, Farid Boulaya semble très à l’aise dans son nouveau rôle de meneur de jeu et régale au milieu de terrain. Pape Ndiaga Yade est très remuant sur son côté et Thierry Ambrose très disponible. Servi dans l’axe par Vincent Thill, fraîchement entré en jeu, Ambrose voit sa frappe détournée en corner par le portier de Charleroi (66′). La triplette Thill, Maziz, Boulaya fonctionne plutôt bien et la paire Traoré, Maïga récupère beaucoup de ballons devant une défense solide. A la 87ème minute, Maziz ouvre merveilleusement pour Farid Boulaya qui repique au centre et allume d’un enroulé du gauche somptueux à l’entrée de la surface. 2 – 0 pour des messins qui auront maîtrisé leur sujet dans ce deuxième acte.
Et puisque tout le monde semble se plaire sur le gazon du centre d’entraînement de Frescaty, on est reparti pour un troisième acte de 30mn afin de faire jouer un maximum de monde.

Prolongation :

Trente minutes purement anecdotiques où les deux équipes se sont neutralisées. L’occasion de voir Habib Diallo sans doute pour l’une de ses dernières représentation sous pavillon grenat. La solidité montrée en deuxième mi-temps ne s’est pas étiolée et malgré quelques situations chaudes devant les buts de Delecroix, les messins confirment leur montée en puissance et terminent sur un but de Lamine Gueye, minutieusement servi par Vincent Thill. Score final : 3 – 0

Nous retiendrons une belle maîtrise physique et tactique des messins pour ce deuxième rendez-vous de l’été. Certains joueurs ont su se mettre en évidence à l’image de Thierry Ambrose, Youssef Maziz, Cheick Sabaly, Vincent Thill et surtout Farid Boulaya.

Prochain rendez-vous : Mardi 28/07 prochain à Seraing.

Rédaction : Gérald Russello, Photos : Julien Buret

Derniers articles

29/11/2020
28/11/2020
28/11/2020
27/11/2020
24/11/2020
23/11/2020
22/11/2020
21/11/2020
21/11/2020
20/11/2020
19/11/2020
16/11/2020