ESBF Besançon – Metz Handball : l’Avant Match

Ce Mercredi 26 Février, Metz Handball se déplace à Besançon pour la 18ème journée de Ligue Butagaz Energie. Les Dragonnes viennent peut être d’entamer un tournant dans leur saison avec une victoire précieuse à Rostov il y a quelques jours. De leur côté les Bisontines chercheront à rebondir après leur élimination en Coupe de France face à Dijon.

 

L’adversaire du jour

L’ESBF Besançon semble incarner l’équipe moyenne cette saison en Ligue Butagaz Énergie. Une 6ème place relativement fixe, le record de matchs nuls du championnat, mais malgré tout des joueuses de talent, des matchs référence et une volonté d’évoluer au meilleure niveau.

L’équipe sort d’une élimination en 1/8è de finale de coupe de France face à Dijon mais peut compter sur une solide base de supporters dans la victoire comme dans la défaite. C’est évidement ce qui transpire d’une lettre adressée par le club à ses fans il y a quelques jours et ce qui fera vibrer le palais des sport ce Mercredi.

Ces dernières semaines, les Engagées portent bien leur nom. Le club a en effet confirmé plusieurs prolongation de contrat (Alizée Frécon, Pauline Robert, Aïssatou Kouyaté), ainsi qu’une nouvelle signature (Aneta Labuda). L’ESBF a également verrouillé le post d’entraîneur avec la prolongation de Raphaëlle Tervel pour une sixième et une septième saison à la tête de l’équipe. A travers ces signatures on ressent une vraie volonté de prolonger le projet existant en allant chercher le maximum du potentiel des unes et des autres.
En revanche il faudra se passer pour les prochaines saison de Marine Dupuis et Amanda Kolczynski, deux joueuses emblématiques mais malgré tout en partance. La première prendra le chemin de Toulon Saint Cyr, tandis que la seconde n’a simplement pas été conservée.

Au match aller, les Messines s’étaient imposées dans le money time sur le score de 28 à 24.

 

Les 5 derniers matchs:

  • Défaite à Dijon en coupe : 33 – 27
  • Victoire à Dijon :  26 – 31
  • Match nul contre Nantes : 25 – 25
  • Défaite à Bourg de Péage : 25 – 24
  • Match nul contre Brest : 26 – 26

 

La joueuse à suivre

Besançon peut compter sur plusieurs joueuses de qualité pour dynamiser les plans de jeu. Du côté des classements on trouve trois joueuses dans le top 30 des buteuses : Marine Dupuis (80 buts / 99 tirs), Chloé Bouquet (56/86), Alizée Frecon (51/86).

Mais nous allons une fois de plus nous attarder sur une gardienne en forme, cette fois il s’agit de Sakura Hauge. La gardienne internationale est actuellement 5ème du classement à son poste avec 142 arrêts sur 372 tirs, ce qui lui confère donc un excellent 38% de réussite : le meilleur du championnat à ce jour.
Mais au delà de ces chiffres, elle incarne le profil que Metz Handball a du mal à aborder. Ces derniers mois, les Dragonnes ont souvent buté face à des gardiennes performantes dont la confiance a rapidement grimpé en première mi temps et contre lesquelles il a fallu lutter tout au long de la rencontre ensuite afin de reprendre le dessus.
Derrière elle, il faudra également se méfier de Roxanne Frank qui se substitue parfaitement à son aînée et fait partie des meilleures “numéro 2” du championnat.

 

 

Du côté du Metz Handball

Le groupe

Voici la liste des joueuses qui devraient constituer le groupe d’Emmanuel Mayonnade pour cette rencontre.

#7 Grâce Zaadi (Capitaine)
#8 Laura Flippes
#9 Astride N’Gouan
#10 Méline Nocandy
#12 Ivana Kapitanovic
#17 Orlane Kanor
#19 Louise Burgaard
#22 Xenia Smits
#24 Martine Smeets
#25 Marie-Hélène Sajka
#27 Marion Maubon
#30 Jurswailly Luciano
#77 Olga Perederiy
#91 Tea Pijevic

 

La joueuse en forme : Astride N’Gouan

Astride N’Gouan est particulièrement performante ces derniers temps. Son 5/5 au plus haut niveau européen le week end passé à Rostov en témoigne, mais ce n’est qu’une ligne de statistiques parmi d’autres. Offensivement, au delà de sa précision chirurgicale dos au but, la pivot internationale constitue un point d’ancrage privilégié quand la défense est trop dense et elle excelle dans l’art de provoquer des jets de 7 mètres.
Au match aller, N’Gouan n’avait scoré qu’un petit but en deux tentatives, mais elle avait alors été en partie barrée par une Olga Perederiy en mode cyborg à 7/8 au tir.
Défensivement elle constitue également une menace certaine pour les attaques adverses et ne se laisse pas déstabiliser facilement par les divers  stratagèmes qui s’opposent à elle. A ses côtés, le retour de blessure (progressif) de Xenia Smits devrait cimenter un peu plus les lignes Messines et rendre une certaine sérénité à l’équipe de ce côté du terrain.

 

Les précédents affrontements

Voici les statistiques du Metz Handball face au ESBF Besançon depuis l’année 1997.

En 50 matchs disputés, les Dragonnes ont cumulé 39 victoires pour 3 matchs nuls et 8 défaites.
La moyenne de différence de buts est de + 5.
La plus large victoire est de + 31 (!) et a eu lieu le 25 Janvier 2012 en quart de finale de Coupe de France.
La plus large défaite est de – 10 et a eu lieu le 04 Mai 2002.

 

Les autres matchs de la 18ème journée de Ligue Butagaz Energie

  • Paris 92 reçoit Toulon St Cyr
  • Chambray reçoit Dijon
  • Nice reçoit Nantes
  • Brest reçoit Bourg de péage
  • Mérignac reçoit Fleury Loiret

 

 

Crédit photos : Site officiel ESBF (Hauge), Matthieu Henkinet (N’Gouan)

Derniers articles

24/11/2020
23/11/2020
22/11/2020
21/11/2020
21/11/2020
20/11/2020
19/11/2020
16/11/2020
16/11/2020
14/11/2020
13/11/2020
12/11/2020